Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2021 1 10 /05 /mai /2021 13:51

Ressemble à la damnatio memoriae, pratiquée jadis, pour exécrer le souvenir d’adversaires que l’on voulait faire disparaitre de l’histoire.

S’apparente au crime de lèse-majesté (atteinte au souverain), ou au blasphème (atteinte à la divinité) en aggravant (?) certains crimes.

Imaginé comme instrument exceptionnel pour un crime exceptionnel, il ne devait pas survivre au tribunal de Nuremberg.

 

Le crime contre l’humanité a été basé sur le reniement des principes de base du droit :

  • Non rétroactivité des lois pénales (et d’ailleurs de toute nature),
  • prescription des crimes,
  • rejet de la faute collective.

 

Né dans des circonstances hors normes, bâti dans le mépris des concepts fondamentaux du droit, le crime contre l’humanité ne devrait plus être invoqué. Sa prétention à s’inscrire dans la défense des droits de l’homme est le double signe contradictoire et de l’arrogance des pays occidentaux pour imposer  leurs jugements, et de leur honte existentielle qui se manifeste dans une repentance tous azimuts.

Partager cet article
Repost0
9 mai 2021 7 09 /05 /mai /2021 20:20

Scientifique est une qualification un peu trop vite attribuée à des gens qui en réalité sont soit des artistes comme les médecins, ou des philosophes comme les historiens ou les sociologues, ou encore des prophètes comme les climatologues. Pour toutes ces sciences expérimentales seule l’approche méthodologique est scientifique (ou devrait l’être), les résultats ou les prévisions ne sont que des hypothèses qui devraient systématiquement assorties de probabilités d’occurrence. L ’abus de corrélations hasardeuses ne remplace pas la causalité. L'autorité de ces prétendus scientifiques relève de la croyance.

Partager cet article
Repost0
9 mai 2021 7 09 /05 /mai /2021 20:18

« Plus la droite durcit, plus elle rétrécit » nous lance Raffarin. Le minus habens du Haut-Poitou, nous a trouvé une de ces maximes qui plongent dans la perplexité les hommes puissants, et affligent les femmes concernées.

Partager cet article
Repost0
3 mai 2021 1 03 /05 /mai /2021 12:15

En politique le traitre est plus apparent (et donc plus paranoïaque) qu’ailleurs.  

Il veut toujours faire croire qu’il a une meilleure intuition de l’avenir que d’autres : rat qui abandonne un navire qui va sombrer, comme Le Maire nous le bassine accusant ses anciens amis de couler en s’inféodant au RN, ou en s’appuyant sur des groupuscules animés par Dupont-Aignan.

Il imagine que sa personne est d’une importance telle qu’il est nécessaire de mettre une priorité absolue à sa réélection : la région PACA se trouve désormais dans la situation ou deux traitres (Muselier et Mariani) vont tenter de nous faire croire qu’ils sont indispensables.

Il est persuadé que sa course au portefeuille n’est pas le symptôme d’un arrivisme pitoyable, mais la preuve d’un caractère fort et d’un dynamisme incontestable ; Ils sont généralement traités comme ils le doivent, ils sont virés dès que possible. Et adieu Bayrou et son ministère de la Justice de quelques mois, et adieu Philippe sa fausse popularité et la vraie méfiance du président.

 

Les Achéménides (je viens de lire un bouquin érudit sur leur histoire) avaient repris la tradition des Assyriens et faisaient empaler les traitres ; les chinois les livraient aux pourceaux ; les romains les proscrivaient laissant tout citoyen libre de les tuer et de le prouver en livrant publiquement leur tête et leurs mains ; les français les fusillaient. Autres temps, autres mœurs, certes ; mais il serait utile de conserver à leur égard un minimum d’opprobre en les ostracisant.

Partager cet article
Repost0
29 avril 2021 4 29 /04 /avril /2021 17:01

Dieu est au-dessus de tout. Des lois d’une quelconque république fussent-elles constitutionnelles ou inspirées de déclarations de droits. La seule question est de ne pas introduire dans les préceptes divins des us et coutumes circonstanciels, de ne pas élever à la dignité d’impératifs divins quelques rites parfois sympathiques mais sans grande importance ontologique. Au grand dam des républicains, des francs-maçons, des athées, ils ne peuvent prétendre que la laïcité impose l’abolition de la toute-puissance divine.

Partager cet article
Repost0
29 avril 2021 4 29 /04 /avril /2021 16:58

Sauver l’hôpital ne peut pas être l’objectif prioritaire d’un état. L’hôpital est un outil dont il faut se préoccuper. Rien de plus. Les médecins sont des techniciens qui n’ont personne à sauver, mais seulement des patients à guérir ou soulager. La transformation de nos soignants en substituts des clergés qui devraient assumer une mission est un blasphème : qu’ils abandonnent cette hubris de vouloir prolonger les vies à tout prix, ajouter quelques mois à des vies précaires, rallonger des souffrances inutiles. Qu’ils arrêtent de croire à leur vocation ; la seule qui est acceptable, et ne se substitue pas à un Dieu créateur, est d’amoindrir les souffrances. L’hôpital qui les héberge n’est pas le temple qui abrite les valeurs d’un humanisme où est sacralisée la vie. L’hôpital n’est pas cet avant-poste d’un scientisme triomphant, ruisselant de machines de plus en plus raffinées, dégoulinant d’analyses de plus en plus superflues, et manquant de la simple empathie envers le malade qui souffre. Alors s’il est nécessaire d’avoir des établissements où l’on suit les malades, où l’on ne les sauve pas mais où ils sont accompagnés dans ma maîtrise de la souffrance, il est inutile d’encombrer ces cathédrales de lits de douleur, de machines, de pontes pontifiant, et d’infirmiers et aides-soignantes qui ne comprennent même pas qu’il doivent être vaccinés.

Partager cet article
Repost0
22 avril 2021 4 22 /04 /avril /2021 12:21

Mettre l’Islam sous tutelle est-ce renvoyer le religieux hors de la Cité ? Le problème est que l’Islam n’est pas seulement une religion, mais aussi un code de lois, et un code de lois particulièrement marqué par une époque (les VIIème et VIIIème siècles) et un lieu (les déserts syriens et arabiques). Les minauderies sur quelques aspects secondaires tels que le port du voile, le ramadan, ou les interdits alimentaires sont une tromperie sur l’essentiel : le statut de la femme, la liberté d’abandonner la religion musulmane, le djihad contre les impies, les interdits contre l’art (iconoclasme, prohibition de toutes sortes de musiques). Effectivement il est urgent de mettre hors notre loi des us et coutumes qui sont antinomiques de notre culture. Pourquoi dialoguer avec des « autres » qui veulent vous imposer des règles qui vous sont étrangères. Pourquoi courber l’échine devant les salafistes, sinon par peur et par lâcheté. Pourquoi vouloir vivre ensemble avec ceux qui refusent d’accepter les règles fondamentales de notre société (une fois encore je ne parle pas de détails vestimentaires, alimentaires, cultuels).

 

Partager cet article
Repost0
18 avril 2021 7 18 /04 /avril /2021 09:45

Personnes qui croient que la joie et le bonheur sont plus pour l’au-delà qu’ici-bas où la priorité est d’assumer ses responsabilités et remplir ses devoirs.

Partager cet article
Repost0
18 avril 2021 7 18 /04 /avril /2021 09:44

Propension actuelle de pays développés à dénigrer des valeurs considérées comme machistes (honneur, rapidité, audace) et à privilégier le principe de précaution, la compassion, le repentir.

Partager cet article
Repost0
15 avril 2021 4 15 /04 /avril /2021 15:33

Les progressistes ont été baptisés du sang versé par la révolution française ou la révolution bolchevique. Dans la France d’aujourd’hui, faute de koulaks, d’ennemis du Grand Bond en Avant, ou d’opposants aux khmer rouges à massacrer, les progressistes se vengent sur les vieillards menacés d’euthanasie, ou les embryons par l’IVG..

Partager cet article
Repost0