Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 11:44

Qui ne peut être interloqué par l’idée de donner plus de pouvoirs à travers la proclamation de l’état d’urgence à un gouvernement d’une incompétence aussi manifeste.

Quelle est la légitimité d’un ministre de l’Intérieur qui a préféré les postures à l’efficacité. Tout le monde comprend la poudre aux yeux du déploiement de pauvres pioupioux dans les rues des villes de France : ils vont ouvrir le feu dans la foule s’ils sont attaqués par surprise ? Personne ne se fait d’illusion sur la hausse des niveaux d’alerte d’un plan Vigipirate qui est un gruyère : comment protéger le métro, les trains, les salles de spectacle. Qui ne peut s’interroger sur le degré de mobilisation contre le terrorisme lorsque les gendarmes en sont encore à poursuivre sur les autoroutes les terroristes de la route.

Quelle est la légitimité d’une garde des sceaux qui à titre de politique pénale laisse des forces de police perdre leur temps à écouter un ancien président de la République plutôt que de suivre les périples inquiétants de radicaux islamistes. Et sa politique pénitentiaire : qui ne comprend que son absence d’intérêt pour les prisons contribue à les transformer en lieux de recrutement, de formation et de complot pour les exaltés de l’Islam.

Quelle crédibilité donner à un ministre des affaires étrangères qui est incapable de comprendre les équilibres de forces du Moyen-Orient : fâché avec l’Iran, fâché avec la Syrie, fâché avec la Russie, il ne semble s’entendre qu’avec l’opposition à la Syrie dominée par Al Nosra, une succursale d’Al Qaïda, qu’avec le Qatar, mécène officieux de Daech, qu’avec l’Arabie Séoudite qui a interdit son territoire aux réfugiés syriens. Grâce à son action notre pays est devenu une ombre, sans influence, oublié par les Etats-Unis, la Russie.

L’amateurisme des exécutants a pour cause l’aboulie de leur chef. Hésitant, ondoyant, il nous assène depuis plus d’un an, d’un air martial, que notre pays est en guerre et se révèle inapte à la mener. Une armée mal conduite, dont les forces déjà limitées, ont été encore affaiblies par la rigueur budgétaire. Elle se retrouve, contre toutes les lois de stratégie, éparpillée sur trop de théâtres (Mali, Centrafrique, Liban, et maintenant Syrie). Elle est utilisée pour indisposer l’ennemi sans lui faire de mal comme nos quelques rares bombes larguées sur le nord de l’Irak et encore plus sur l’est de la Syrie.

Ce quarteron (Hollande, Fabius, Taubira, Cazeneuve) porte une lourde responsabilité dans les massacres de Paris. Une parole de regret ? Rien. La repentance c’est bon pour les autres. L’incroyable est qu’ils essaient de nous persuader de leur excellence : ils nous avaient prévenu de la menace, ils avaient fait des lois, ils avaient mobilisé des moyens. Ils ne se rendent pas compte que plus ils disent qu’ils ont été parfaits, plus ils contribuent à répandre l’inquiétude sur l’aptitude du pays à pouvoir répondre à cette menace : pourquoi un tel désastre avec des gouvernants aussi imbus de leur perfection. Nous ne devons pas être terrorisé par les terroristes, puisque ce serait céder à leur chantage, mais nous devons être terrorisés par nos gouvernants et dans un grand élan d’union nationale renvoyer presto tous ces matamores et autres guignols du théâtre de leurs activités.

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier seutet
commenter cet article

commentaires