Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2016 1 11 /01 /janvier /2016 11:54

Bassinés avec de prétendus frères et sœurs. Après les curés qui faute de descendance prétendent nous enrégimenter dans une horde fraternelle, voilà maintenant que leurs épigones, les mondialistes du consumérisme ne voient dans les "autres" que des frères et sœurs qui vont manger à la même table, partager les mêmes lits, habiter les mêmes maisons. Vision iréniste qui prétend fonder une famille mondiale sur un principe bizarre d’absence de foyer : il n’est plus question de parents et d’enfants, ce qui pourrait laisser apparaître des principes d’autorité, de respect, de transmission, entre générations ; la fraternité fait fi de tout cela : n’existent plus qu’autodétermination, égotisme, refus du passé ; les conflits disparaissent enfouis dans un prétendu universalisme fait d’un consensus mou autour de la satisfaction de ses besoins primordiaux ; la valeur suprême est la conformité aux mots d’ordre de respect de l’autre (et quand il est bête et méchant ?), de recherche du bonheur (et que faire de l’honneur, de l’abnégation ?), de vie ouverte aux autres (quid des misanthropes, des ermites et autres pessimistes ?).

Je n’ai aucune envie de cette société plus fraternelle ; j’entrevois la prison de prétendus bon sentiments.

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier seutet
commenter cet article

commentaires