Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2016 5 15 /07 /juillet /2016 14:21

Sept mille à dix mille soldats employés à vadrouiller dans les rues avec pour seul objectif de rassurer Madame Michu : ils n’ont pas le droit de tirer sauf pour assurer leur propre défense ; ce n’est pas leur rôle, ni leur formation, ni leur désir d’assurer une fonction de maintien de l’ordre dans les rues de leur pays ; nous ne sommes pas en guerre civile. Mais par contre notre pays a beaucoup à faire pour traquer les terroristes hors de nos frontières quand nos alliés européens sont absurdement défaillants.

Presque cent mille gendarmes qui à côté de leur vocation de sécurité publique, de police judiciaire, de renseignement, se voient imposer un rôle de percepteurs d’amendes au prétexte d’assurer la sécurité routière. Comment ne pas trouver insupportable cette alliance entre les lobbies anti-automobilistes et les rapiats de Bercy quand l’urgence de traquer les terroristes sur nos territoires se fait de plus en plus urgent.

Et ces milliers de policiers qui sont mis sous pression pour protéger des manifestations qui n’auraient jamais du être autorisées, pour assurer la sécurité d’un événement qui aurait du être annulé comme l’euro de football, pour entourer de cordons sanitaires un président et ses ministres qui ne méritent pas une telle protection. Et les cités sont vides de ces mêmes personnels, et les commissariats sont transformés en fortins assiégés dans les banlieues.

Avant de pérorer sur les effectifs, avant de décréter des vigilances orange, rouge, avant de proclamer des états d’urgence, il serait temps que le président et son faquin de premier ministre prennent enfin leur rôle de chef au sérieux et s’interrogent d’abord sur les missions qu’ils assignent aux forces dont ils disposent, non pas pour pommader leurs concitoyens mais pour assurer leur sécurité.

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier seutet - dans politique
commenter cet article

commentaires