Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2017 7 26 /02 /février /2017 09:19

De telle ministre de justice : moche comme un pou. Délit de faciès, le pou est peut-être laid (à voir, je n’en ai jamais examiné de près), mais il a probablement de hautes qualités morales que n’a pas nécessairement la ministre impliquée.

D’un secrétaire d’état à l’Europe : paresseux comme une loche. Injure très grave, ce n’est pas parce que cette pauvre limace est handicapée (elle n’a ni jambes, ni bras) qu’il faille se moquer de son inaptitude à se mouvoir. D’ailleurs toute l’Europe et le gouvernement sont ravis que le secrétaire d’état n’en foute pas une rame.

D’un ancien ministre des finances : un bouc en rut. Le rut est un comportement tout à fait sain chez le bouc, et saurait-il à qui on le compare il rétorquerait que les brebis sont très satisfaites de ses moeurs, ce qui n’est peut-être pas le cas des soubrettes et autres putains mises en contact avec le ministre.

D’un président de notre République : fourbe comme un renard, rigolard comme une hyène, courageux comme un chacal. Là encore, tous ces animaux remplissent une fonction très utile dans les écosystèmes en dévorant les cadavres ou les bêtes trop faibles pour survivre. L’utilité sociale du président en question n’est pas avérée.

D’une maire : bête à manger du foin. Tout à fait insupportable de moquer des êtres vivants qui ont choisi une nourriture végétarienne, voire végane. L’absence de méninges de l’impétrante qui s’extériorise dans les choix calamiteux de politique de circulation routière, de politique urbaine, et d’absence de politique culturelle, ne doit sous aucun prétexte nous conduire à stigmatiser des comportements même ridicules.

D’un porte-parole du gouvernement, de plus ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt : triple buse (en toute logique quadruple buse, mais ne chipotons pas). C’est le pompon ! La buse a l’œil acéré, sait décider avec rapidité pour coordonner son attaque,

Heureusement, tous ces exemples ne doivent pas cacher que parfois nos amis les animaux sont avantageusement comparés à des minables de notre espèce : qui ‘a pas compris que tel maire de Pau n’était pas un aigle, ou tant de bateleurs politiques n’avaient pas le courage du lion. Non ! La zoophobie n’est pas générale ; elle doit être combattue avec vigueur comme n’importe Quelle autre stigmatisation. 

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier seutet
commenter cet article

commentaires