Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 11:52

 

Les petits pois du PAF n’ont qu’un mot à la bouche depuis hier : quelles sont vos consignes de vote ? Avez-vous donné vos consignes ? Pourquoi ne donnez-vous pas vos consignes ? La seule consigne imaginable, d’ailleurs, dans leur cerveau est de voter Macron pour ériger un rempart contre le péril fasciste, xénophobe, etc … etc…

Mais je ne suis pas un mauvais élève que punirait je ne sais quel professeur autoproclamé, ni un collaborateur dévoué que commanderait un petit chef que je n’ai jamais choisi pour tel, ni un être en manque de convictions qui chercherait la parole de gurus sans doctrine. Je n’ai besoin ni moi ni un quelconque électeur de dimanche dernier d’une quelconque consigne ; la démocratie ne consiste pas à loucher sur ce que vote le voisin soi-disant illustre pour l’imiter servilement.

Le premier tour des présidentielles a déjà conduit à sélectionner deux aventuriers : Marine Le Pen bien connue pour son programme économique abracabrantesque et Emmannuel Macron, moins discernable. Lui, me fait penser à Bonaparte ; non le premier auquel il parait qu’il aime s’identifier malgré son absence de campagne d’Italie ou d’Egypte ; mais le second : le type brillant, opportuniste, progressiste, entouré de sa foule de financiers, qui a réussi à prendre le pouvoir sans avoir jamais rien prouvé et qui à force de louvoyer entre autoritarisme et libéralisme, entre paix et guerre, a fini par conduire le pays à la catastrophe.

Alors tous les vaincus du premier tour (ou presque tous) font corps pour donner leur consigne : il faut voter pour l’aventurier Macron plutôt que l’aventurière Le Pen. Pourquoi une telle consigne : ils ont gagné quoi que ce soit, ils ont une légitimité particulière, en dehors du fait de faire partie du camp des vaincus ? Je ne vois pas pourquoi je volerais au secours de celui qui a pratiquement déjà gagné ; pour lui assurer une victoire encore plus écrasante ? Il n’en est pas question ! Pour mieux assurer la défaite de Marine Le Pen ? Je préfère de loin une victoire étriquée du hâbleur creux sur le Front National ; qu’il comprenne qu’il lui faudra composer avec une Chambre des députés qui ne sera pas à ses ordres, voire qui lui impose une cohabitation.

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier seutet - dans politique
commenter cet article

commentaires