Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2017 1 17 /07 /juillet /2017 15:46

Deux assemblées incomplètes, une Chambre des députés résidu de celle du Front Populaire  amputée de ses députés communistes, un Sénat dominé par ces radicaux qui sont les représentants du parti de la défaite (Daladier, Gamelin), voilà les représentants disqualifiés qui ont voté les pleins pouvoirs au maréchal Pétain.  Un armistice conclu en violation des accords qui nous liaient à nos alliés anglais, et annoncé avant même que les combats soient terminés. Ce changement de régime, fut une mascarade honteuse pour notre pays ; le seul d’ailleurs qui se soit complu à ce maquignonnage : la Pologne d’abord, la Belgique, la Hollande, le Danemark, la Norvège avaient subi la défaite peu avant, et avaient continué d’exister sous la forme d’un gouvernement en exil. La seule France qui exista fut celle du général de Gaulle à Londres, car non frappée de l’illégitimité de fonctionner sous la botte de l’occupant, et dans des conditions d’accès illégales.

Ce n’était pas la première fois dans l’histoire de France :

  • Déjà un roi à moitié fou Charles VI avait légué son royaume de France à Henri VI Tudor, son gendre. Mais c’est Charles VII, le fils que son père a déclaré bâtard qui a représenté la véritable France ; il était au départ roi de Bourges ; Henri VI était roi à Paris ; mais Jeanne d’Arc, comme tant d’autres n’a pas renié Charles VII.
  • Déjà une assemblée des bonnes villes, la Ligue, avait déclaré Henri IV illégitime parce que protestant, et confié la lieutenance générale du royaume au duc de Mayenne ; là encore c’était le parti de l’étranger (espagnol en l’espèce) qui prétendait vainement confisquer la France véritable à son profit.

Mais des présidents oublieux de l’histoire, Chirac, Sarkozy, Hollande, ont voulu faire croire que l’Etat Français de Vichy , criminel contre l’humanité, c’était la France et que la  quatrième puis la cinquième républiques en étaient les successeurs et devaient donc confesser leurs fautes passées. Macron nous fait une rechute dans la repentance : après l’assimilation des colonisateurs à des criminels contre l’humanité, le voilà qui  assimile la France à son bourreau nazi. Et dire qu’il fait tout se cirque pour se faire bien voir de l’interlocuteur du moment, une fois Bouteflika, une fois Netanyahou ;  la danse du ventre a ses limites, surtout devant ces vieux routiers de la politique ; ce fut obscène.

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier seutet - dans identité
commenter cet article

commentaires