Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 janvier 2018 2 16 /01 /janvier /2018 09:19

Quelques moufflets ont eu une diarrhée. La légitime indignation des parents se transforme dans les médias en une chasse à l’entreprise Lacatalys qui a certes commis une faute, et qui pour cela doit subir une punition proportionnelle à la gravité du manquement, mais dont on ne comprend pas qu’elle soit mise à l‘index par le populisme triomphant, sur les ondes et dans le gouvernement, aux cris de « plus jamais ça », aux slogans enfiévrés contre un président qui n’apprécie pas particulièrement la transparence.

Des tordues discutent à l’envi pour savoir si une femme violée peut jouir. Le dérapage grandiose de la prétendue parole libérée de certaines femmes a fini comme il se doit dans la fange la plus abjecte. La délation est consacrée comme outil de modernisation de notre culture sous le label de lancement d’alerte. Le lynchage est une punition juste, même si les accusés (comme Weinstein en premier lieu) ne sont pas inculpés par la justice.  Le mâle est au mieux un oppresseur, au pire un porc sadique.

J’aime beaucoup la nouvelle appellation de l’hystérie par des associations de psychiatres : troubles de la personnalité histrionique. Dans les deux cas il s’agit bien, pour des gens assoiffés de reconnaissance d’aller se produire sur des planches médiatiques pour se valoriser aux dépens de qui subit leur hargne. L’hystérie est devenue, de nos jours, un visage toléré, voire accepté, de la haine des autres.

Partager cet article

Repost0

commentaires