Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 août 2018 3 22 /08 /août /2018 15:38

Pouvoir judiciaire, la déchéance

Les juges se prétendent indépendants, les procureurs veulent l’être ;  les hautes Autorités affirment l’être.  Le Conseil Constitutionnel s’arroge des pouvoirs de sanction sur tous les français. Les tribunaux internationaux de tout poil  se prétendent investis d’un droit de condamnation sur tous les êtres humains. 

Et tous de sanctionner, punir, verbaliser, condamner, incarcérer,  mettre à l’amende,  n’importe quelle proie qui passe à leur portée. 

Le respect du pouvoir exécutif  est nié au profit de la notion parfaitement obscure de la transparence,  de l’idée totalitaire de l’exemplarité,  de la prétention intrusive à la supranationalité.

Le respect du pouvoir législatif est torpillé au nom d’idées générales absurdes comme le principe de précaution,  le respect d’un principe d’égalité réelle  qui est la négation de l’égalité des droits civiques, l’intrusion d’un principe de fraternité qui introduit la complaisance dans la rationalité.

Le respect de l’individu est bafoué. L’abandon de fait du secret de l’instruction par des professionnels de justice est matérialisé par les ragots impunis qui se répandent dans les médias; l’oubli de la présomption d’innocence est ridiculisé avec le triomphe des adages populistes »il n’y a pas de fumée sans feu », et « la femme de César ne doit pas être soupçonnée » ; la prescription est caricaturée comme une tentation de l’impunité par les puissants, alors qu’elle est le symbole de la défiance vis à vis de la mémoire et de la fragilité des témoignages et le sage oubli des fautes trop anciennes.

 

Qui sont-ils pour ne pas comprendre que leur autorité n’émane que du peuple. La séparation des pouvoirs n’a de sens que si chacun des pouvoirs détient sa légitimité de l’approbation populaire. Personne ne peut être indépendant. Tous ont a rendre compte, et bien entendu tous les juges devant ceux qui leur ont délégué leurs intérêts.  Où sont les instances choisies par la Nation toute entière pour juger les juges, les révoquer. Le triste spectacle du Conseil supérieur de la Magistrature en France qui couvre les coupables de sa mansuétude est le symbole de ce déraillement de la justice. 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires