Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 novembre 2018 7 04 /11 /novembre /2018 09:35

Je suis particulièrement frappé par l’attitude de l’Etat : faible dans les banlieues face à des minorités qui font régner l’oppression, fort et intransigeant face aux classes moyennes qui tentent vaille que vaille de faire leur devoir. Incroyablement « progressiste » dans les questions dites sociétales qu’il entend imposer sous la pression de minorités particulièrement revendicatives, effroyablement lâche devant les dérives de comportements indignes d’une société soucieuse de la liberté de chacun. Avide de transparence, récompensant la délation, soucieux d’une justice intransigeante et laissant dans l’ombre des parts entières de territoires où règne l’omerta et l’impunité.

 

Et pourtant cet Etat a des moyens incroyables, dignes des prélèvements qu’il extorque sur l’économie apparente; mais les pâlichons, les faibles, les lâches qui se prétendent nos dirigeants ne se résolvent pas à agir. Ils nous font croire qu’ils font des réformes quand ils époussètent. Ils prétendent gérer quand ils ferment les yeux sur l’inacceptable et tonnent sur les écarts de ceux qu’ils osent encore oppresser. 

Un régime qui hésite entre la médiocratie et la médiacratie. Qui croit que la communication a été inventée pour pallier les déroutes devant les mafias, les abdications face aux religieux.

 

Une décomposition qui ne peut que mal finir.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires