Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2018 5 02 /11 /novembre /2018 17:32

Elles envahissent les médias (enfin ... France-Inter). Elles clabaudent à qui mieux mieux. De préférence en parlant de leur nombril ou de celui de leur invitée. Elles n’ont pas d’autre idée que de réclamer la parité homme/femme dans les domaines où elles ne brillent pas, là où elles sont médiocres ou peu douées.  Elles ont une obsession maladive de leur corps : est-il en souffrance , est-il respecté, est-il libre de toute contrainte, est-il apte au désir et dans ce cas peut-il l’assouvir. Elles ont une haine viscérale de l’Autre : le mâle qui viole,  le mari qui bat, le supérieur qui harcèle, l’hétéro blanc  qui moque ses préférences sexuelles ; ils seraient légion, agissent camouflés, mais les féministes savent les dénicher, les  dénoncer, les déférer devant la justice. Elles rêvent du matriarcat : c’est leur tour après des millénaires de patriarcat ; enfin, comprenons-nous, un matriarcat où serait autorisée la présence de gigolos pour cougars inaptes aux pratiques lesbiennes, et le don de gamètes pour féconder celles en mal d’enfants.

Et toutes ces prophétesses d’un monde radieux peuvent être entendues tous les jours sur les radios dites de service public ; elles ont des noms : Laure Adler,  Fabienne Sintès, Giulia Foïs, Charine Vanhoenacker et j’en oublie.

Partager cet article

Repost0

commentaires