Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 décembre 2018 4 06 /12 /décembre /2018 09:55

L’état doit enfin assurer son rôle premier, assurer l’ordre. L’état n’est toléré que s’il remplit cette obligation. Les citoyens lui délèguent le monopole de la violence à condition de pouvoir être protégés dans leur personne, dans leur bien, dans leur liberté de circuler et de s’exprimer.

La dérive ancienne est qu’il paraissait de plus en plus admissible de ne pas intervenir dans un certain nombre de lieux , les zones de non-droit à l’intérieur de cités, des lycées ou collèges au nom du respect ( ?) de la jeunesse, des établissements d’enseignement supérieur au nom de privilèges ( ?!) ; la conséquence en fut que la police n’entrait plus dans certains quartiers sauf furtivement ; les pompiers et autres autorités se faisaient caillasser ; les élèves et étudiants se croyaient intouchables.

La dérive nouvelle, est que ceux qui habitaient en face de ces zones de non-droit, qui avaient leurs enfants dans des lieux intouchables se sont mis à gamberger avec l’idée qu’ils pourraient aussi « avoir le droit » de faire n’importe quoi, empêcher les gens de circuler, insulter les passants, piller les magasins, taguer les monuments, bruler les signes extérieurs de richesse.

Les gilets jaunes ou la recherche de l’égalité avec les canailles que l’on a laissé trop longtemps prospérer.

Partager cet article

Repost0

commentaires