Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 décembre 2018 7 23 /12 /décembre /2018 09:46

Je ne comprenais pas pourquoi le gouvernement avait laissé des émeutiers piller des centres villes avec quasiment de l’indulgence. L’état avait la trouille ; ç’était palpable. L’explication est venue lorsque le pays atterré a appris que cet état ne payait pas les heures supplémentaires de sa police : il a craint, de toute évidence que la police fraternise avec les émeutiers.

Une administration inepte, au service d’un gouvernement incompétent a pris pour règle de ne pas appliquer les règles élémentaires : ne pas payer ses personnels (c’est vrai, aussi, pour la fonction publique hospitalière, l’armée, les professeurs), laisser agresser ses représentants (personnel médical des urgences, pompiers, CRS, agents de police, gendarmes), tolérer les discours fascistoïdes des engiletés saoulés à la bière qui envahissent les villes le samedi.

La dernière heure a sonné pour les émeutiers qui commencent à lasser même les médias avides de faux romantisme et de feinte compassion ; elle a sonné pour un état indigne qui prétend réformer alors qu’il lui faudrait d'abord gérer l’existant.

Le maître des horloges a perdu le fil des heures.

Partager cet article

Repost0

commentaires