Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 février 2019 4 21 /02 /février /2019 09:52

Officine inféodée aux mouvements de droite et d’extrême droite d’un pays étranger, Israël. Pour le moins curieux que les hommes politiques (et même les présidents de la République, depuis Nicolas Sarkozy) se croient obligés de venir partager le repas de cette association : tentation électoraliste … frousse de passer pour antisémite … irresponsabilité des devoirs d’un représentant du peuple.

Comme d’habitude, le président Macron a rajouté une perle à son collier de propos absurdes : après ceux sur la langue française qu’il n’aime pas, sur les coloniaux qui sont des criminels de guerre, sur les chômeurs qui ne se bougent pas assez, et maintenant sur ceux qui voudraient avoir une opinion sur le sionisme.

Que le CRIF défende le sionisme, qu’il donne son accord à la colonisation de la Cisjordanie, qu’il applaudisse à la proclamation de Jérusalem comme capitale d’Israël, qu’il soit pour la réélection de Netanyahu, est son droit d’association non représentative de l’ensemble de la communauté des juifs de France; qu’un président donne sa caution à toutes ces opinions en y prenant parole est une erreur. Qu’avait-il besoin de plus de vaticiner sur le sionisme qui n’est rien de plus qu’une opinion et un mouvement politique ? Bien entendu que l’antisémitisme peut sous-tendre les attaques contre le sionisme, comme les critiques de la religion juive, comme les jugements sur Netanyahiu et sa clique. Et alors qui peut faire la part, qui y serait autorisé, qui aurait la capacité de comprendre les arrière-pensées ?

Une fois de plus Macron ne maîtrise pas sa parole : vivement qu’il se taise; je crois que je vais en faire une revendication du grand débat.

Partager cet article

Repost0

commentaires