Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juillet 2019 3 10 /07 /juillet /2019 10:11

La loi Avia n’est que la suite de textes qui ont entamé la liberté d’expression.

Les lois Pleven et Gayssot sous des prétextes angéliques (combattre le racisme), ont introduit une notion rénovée du blasphème : il n’est plus besoin d’insulter ou de médire contre une personne spécifique pour rendre des propos illégaux; les notions de haine raciale et de révisionnisme protègent désormais des minorités entières qui accèdent à un statut de surprotection réservé naguère à Dieu, la Nation, le Roi.

La loi Taubira a embrayé en qualifiant la traite négrière de crime contre l’humanité. L’idée n’est plus de protéger une minorité mais de pouvoir réécrire l’histoire en fonction des états d’âme d’aujourd’hui; le blasphème s’élargit à des propos tenus dans le passé.

La loi Avia actuellement en discussion est la généralisation de ces principes de l’interdiction du blasphème  contre toute une série de minorités comme les tenants d’une religion, les adeptes de telle ou telle pratique sexuelle, enfin toute catégorie de personnes qui puisse être rassemblée sous un seul qualificatif.

 

Déjà Louis XIV, pour le code noir, Victor Hugo pour des propos inadmissibles dans ces romans, avaient été ravalés au rang de délinquants racistes. Voilà maintenant que Molière va pouvoir être épinglé pour ses pièces infectes sur les avares, les bas-bleus, les bourgeois vaniteux, les catholiques radicalisés, Proust stigmatisé pour ses propos ignominieux sur les pédérastes caricaturés à travers le baron de Charlus et pas seulement, Montherlant ou tant d’autres vilipendés pour leur misogynie.

Tous ces génies vont-ils pouvoir rejoindre Gobineau et Céline dans les gémonies de l’histoire ?

Partager cet article

Repost0

commentaires

6665macronie 13/05/2020 18:35

Le cas de Laetitia Avia n’est pas sans rappeler celui d’un certain M’jid El Guerrab député LREM qui s’est illustré il y a peu par une tentative d’assassinat (en bonne et due forme) sur la personne de Boris Faure,responsable du parti socialiste de la région parisienne.Comme cela est la règle en macronie les délinquants n’ont pas été jugés ni condamnés.Le modus operandi est toujours le même :menace,insulte,harcèlement et violence,parfois inouïe à l’encontre des contradicteurs de la LREM.La France est ainsi gouvernée par de pseudo « responsables » qui n’hésitent pas à recourir à des moyens particulièrement persuasifs pour masquer leur incompétence crasse.La violente répression conduite par les pouvoirs publics à l’encontre des gilets jaunes l’a montré de façon définitive puisque les nervis de la police de macron n’ont pas hésité à recourir aux mutilations pour faire taire les opposants .La violence et le mépris de la vie humaine sont consubstantielles au dangereux populisme qu’est le macronisme.Quand on sait que la macronie est un avatar du parti socialiste et que ce même parti socialiste a bruyamment appelé à voter pour M.Macron au 2ème tour des élections présidentielles on ne peut que constater la mort clinique de la gauche néolibérale.C’est ironique et cruel aussi.