Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 18:52

Elle est devenue une héroïne. Elle fait la une des journaux. Elle est fait l'ouverture des journaux télévisés. Mais qui est-elle ? Je n'ai jamais lu un article de sa plume (ou je l'ai oublié). Je ne l'ai jamais entendue dans une émission (sauf quand elle s'est enregistrée quelque part dans Homs). Je ne crois pas qu'elle ait jamais écrit un livre, laissé une trace quelconque sur le web hormis ses dernières tribulations.

Ah certes, elle est allée à Homs. Comme toute une flopée de journalistes, photographes, et autres techniciens du son, qui allaient remplir leur devoir d'informer les citoyens du monde. Indubitablement courageux d'aller se fourrer dans un merdier pareil. Tirons lui le chapeau pour avoir voulu remplir une mission qu'elle s'est donnée ou qu'on lui a imposée (peu importe l'un ou l'autre). Une fois ce hommage rendu, arrêtons là. A-elle aidé quelqu'un ? a-t-elle apporté du réconfort à des populations opprimées ?A-t-elle même apporté une information sortant de ce qui s'étalait partout : il y a des tirs de snipers, des tirs d'obusiers, et les membres de l'armée de libération de la Syrie colportent des récits plus atroces les uns que les autres.

Mais peu importe la minceur de la personne et de son action , elle est devenue la gloire de la population des journaleux. Sa jambe cassée devient la preuve de son audace devant le danger. Sa fuite de son réduit une épopée. Bien entendu ceux qui l'ont exfiltrée sont condamné à l'anonymat le plus absolu, et ne reçoivent pas l'aumône du plus petit remerciement. L'histoire d'Edith Bouvier est l'apogée du journalisme contemporain qui a force de narcissisme, en arrive à trouver dans sa propre contemplation l'unique véritable objet de ses préoccupations. 

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier seutet - dans medias
commenter cet article

commentaires