Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2014 7 08 /06 /juin /2014 09:42

Gras, court sur pattes, il avance sur les tapis rouges d’une allure dandinante de canard ; dans le visage verruqueux nagent deux yeux protubérants, qui glacent par leur indifférence ;   la cravate de travers, boudiné dans son costume que l’on dirait sorti d’une halle aux vêtements, il n’a ni la prestance d’un Obama, ni le charme provincial d’une Merkel, ni la distinction naturelle d’un Cameron. De sa vie de famille il suffit de dire qu’il méprise son père, oublie ses enfants, et jette au fur et à mesure de sa lassitude les compagnes dont il a accepté très provisoirement le joug. Une parole hachée, hésitante : le débit d’une canalisation partiellement bouchée ; les arrières pensées obstruent la franchise des discours.

A certes, brillant dans ses analyses, déconcertant dans ses interventions, toujours prêt à sortir une plaisanterie, une blague tout autant destinées à déstabiliser qu’à amuser. Un ferrailleur dans les discussions, étouffant son adversaire dans les circonvolutions de ses raisonnements. Voyant loin lorsque ses intérêts personnels sont en jeu. Perspicace quand semble s’épanouir un concurrent dans ce qu’il considère son pré carré. Imperméable aux insultes, insensible aux haines, et en réciproque incapable d’amour, de passion, d’amitié, mais prodigue de haine, de mépris, d’indifférence. Il ne croit pas au courage, à l'audace, il est de la race des vers de terre qui avancent enfouis et osent faire leur nourriture de ce qui n'est rien pour les autres. Il ne croit en rien, ni Dieu, ni maître, ni idéologie : sa seule idole c'est lui. 

Mais hâbleur, menteur, sûr de lui, méprisant avec les vaincus, il ne s’intéresse qu’à la politique, ne veut pas s’embarasser d’économie, de culture, de technique. Une vie de pauvre d’esprit, dont la seule finalité est de nouer des intrigues. Une vie de pauvreté sentimentale, où n’abondent que de femmes de passage et des camarades qui lui doivent tout. Vivre pour lui c’est assimiler des dossiers, des conseils, non apprendre quelque chose et se forger une opinion à partir de de ce qu’il aurait appris ; non vivre c’est pour lui trancher entre deux options sans se soucier vraiment du contexte. Tellement persuadé de son excellence, de son destin, qu'il n'imagine pas que la Providence ne vienne pas l'aidre à surmonter quelques difficultés passagères.

Petite stature, petit caractère, petite intelligence : un résumé de médiocrité que ce François Hollande.


Partager cet article

Repost 0
Published by olivier seutet - dans portrait
commenter cet article

commentaires