Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 16:34

Sommaire de la demi-journée du 8 mars 2012 sur France-Inter :

- Pierre Weill s'entretient avec Cesare Battisti avec chaleur. Il s'agit pourtant d'un assassin condamné par la justice italienne et qui s'est enfui de son pays pour ne pas exécuter sa peine.

- Piotr Smolar, journaliste du Monde déplore la timidité des mesures fiscales proposées par François Hollande de taxer à 75% les revenus au-dessus d'un million d'euros, et à 45% (au lieu de 4% les revenus au-dessus de 150 000 euros. Il regrette que soit oubliée la fusion de la CSG et de l'IRPP, élucubration du fumeux PIketty.

- Jean-Louis Murat  est ridiculisé puis stigmatisé pour avoir tenu des propos qualifiés de lesbianophobes.

- Jules Massenia s'enthousiasme pour les stages de désobéissance civile qui apprennent à freiner le travail des forces de l'ordre.

- Audrey Pulvar nous fait un plaidoyer pour le rétablissement de l'autorisation administrative de licenciement.

- Eric Fassin nous fait une apologie du mariage homosexuel. Les opposants sont qualifiés de réactionnaires, racistes, sexistes, et autres gracieusetés.

- Bernard Guetta nous sert son ragout habituel d'indignation contre Poutine :  oui il a été élu, oui personne d'autre n'aurait pu être élu, mais il n'aurait quand même pas du être élu.

- André Erofeev,  avec la complicité de Pascale Clark, nous décrit l'hypocrisie des manifestants qui ont soutenu Poutine, et la vertu des 20% de moscovites qui ont voté pour Prokhorov (oligarque, dont la qualité majeure est d'être opposé à Poutine).

 

Petit échantillon  d'un discours entièrement homogène des intervenants sur une radio dite de service public. Tous ceux qui sont opposés au discours tenu sur ces ondes sont d'abord non invités, ridiculisés, leurs arguments tordus. Il est extrêmement pénible d'imaginer que l'argent de tous les contribuables (dont le mien) vient financer les élucubrations de  d'une bande de journalistes fonctionnarisés qui se complaisent dans l'admiration de leurs propres opinions. Qui va proposer la vente de France-Inter à un quelconque tycoon de la presse, ou sa transformation en Société Coopérative et Participative, fonctionnant sans une quelconque subvention publique ? 

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier seutet - dans medias
commenter cet article

commentaires