Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 10:30

Il est anormal de passer au crible le passé de Monsieur Soumaré. Il est normal de ressortir les petites phrases dites un jour par Monsieur Frêche.  Monsieur Soumaré,   nous dit qu’il a bien été condamné et que sa peine est prescrite ; n’aurait-elle pas été prescrite que cela ne changerait rien, comme il le dit lui-même, il a payé son dû à la société ; son seul tort est le péché par omission, et ce n’est pas rien. Monsieur Frêche n’a  pas été condamné ; il ne peut donc bénéficier d’une quelconque prescription et il semble légitime aux commentateurs de ressortir à satiété des petites phrases dites dans le passé et de tenir pour non recevables les explications du fautif.

Dans le monde politique d’aujourd’hui les mots ont plus d’importance que les actions. Je ne trouve pas très catholique de reprocher des paroles volées par des micros dans des rencontres qui n’ont rien à voir avec des réunions électorales ou des déclarations de programme et de ne pas stigmatiser  le manque de transparence.

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier seutet - dans politique
commenter cet article

commentaires