Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 15:40

Il faut lire le rapport annuel de Green Peace. Vous pouvez au moins en tirer deux conclusions : les donateurs français ne représentent qu'environ 5% des contributions, alors que les pays anglo-saxons et germaniques doivent en représenter les 3/4. Ils nous assurent qu'ils ne perçoivent aucune subvention d'état mais reçoivent des dons de fondations : lesquelles ? mystère.

Pudeur ou absence de transparence caractérisent cette organisation non gouvernementale. Il est extraordinaire que pour n'importe quelle société il vous est possible de consulter des comptes détaillés par zone géographique ou par activité, il vous est possible de connaître les rémunérations des dirigeants, il vous est possible surtout d'avoir une analyse précise des revenus. Rien de tel pour Green Peace : tout est camouflé derrière trois chiffres si globaux que l'on arrive même pas à connaitre le véritable nombre de contributeurs par pays, ou de savoir qui sont ces fondations si généreuses.

Quant à lire les statuts et les règles d'administration interne, il faut avoir le coeur bien accroché : on devine néanmoins que derrière la fondation de droit privé néerlandais qui est en quelque sorte la holding de tête, se cache une procédure complexe pour filtrer tous les candidats à ce qui leur sert de conseil d'administration, et laisser le pouvoir en réalité aux deux plus gros contributeurs, l'Allemagne et les Pays-Bas.

Qui a fait une enquête sérieuse sur qui dirige Green Peace et qui est derrière. Je n'imagine aucun complot, mais tout simplement des abus de position dominante des représentants néerlandais et germaniques. C'est ce qu'il faudrait bien avoir en tête lorsque sont relatés les derniers "exploits" ou "victoires" de cette organisation.

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier seutet - dans environnement
commenter cet article

commentaires