Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 16:10

Dans le délire égalitaire, il devient coupable de hiérarchiser les cultures. Dans la haine de soi, il devient coupable de célébrer sa culture par rapport à celles d'autres. Deux motivations qui conduisent à toutes sortes de délires sur de soit-disant phobies.

L'égalité des droits civiques est la mise entre parenthèses des qualités physiques et intellectuelles des adultes conscients, lors de l'exercice de leurs libertés constitutionnelles. Leurs origines, leur valeur, leur caractère, leurs aptitudes ne peuvent les empêcher de se déplacer, s'exprimer, choisir librement. Sur cette notion simple, fondement de la démocratie, est venue proliférer le cancer de l'égalitarisme qui veut imposer l'idée qu'il faut oublier toute différence au-delà même de la sphère des droits politiques : la notation devient un instrument de contrainte sur les moins doués et les moins aptes, la différence constatée est un indice de racisme, xénophobie, peur de l'autre. Et l'égalitarisme sort franchement du domaine individuel en pourchassant toute idée de hiérarchie entre moeurs, conduites : l'individu est englobé dans une catégorie qu'il devient interdit de critiquer au prétexte bizarre qu'une remarque sur un comportement pourrait être une insulte envers chacun des individus appartenant au groupe incriminé (ne rien dire sur les voyous des cités, etc...). L'égalitarisme, en veine de prospérité s'en prend même avec impudence à l'idée que peuples, cultures, religions, civilisations puissent être discriminées, critiquées, et (mot atroce( hiérarchisées); toute discrimination globale est une injure envers chacun des individus qui disparaît complètement au profit d'entité suprêmes.

La haine de soi est un autre type de pathologie, caractéristique de la dépression chez les individus. Elle se manifeste dans l'espace public par la théorie du multiculturalisme. Non pas sous l'aspect d'une fécondation réciproque entre cultures et civilisations, synonyme de vie , mais comme une manifestation de haine de ses origines, de son histoire, de sa fierté, au profit d'une adoration bêtifiante de tout ce qui est étranger, hors sol, exotique. La déferlante se vautre dans l'adulation des religions importées, des arts primitifs. Le summum est atteint dans une volonté de nier que des valeurs de beau et de bien qui nous sont spécifiques ont accompagné notre civilisation depuis ses origines.

Si l'égalitarisme est une caractéristique de la République et/ou du Socialisme, alors je ne suis ni républicain, ni socialiste car trop attaché au respect de l'individu.

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier seutet - dans social
commenter cet article

commentaires