Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 10:32

Je n'ai aucune amitié pour cette organisation Civitas, et autres groupuscules qui ont organisé la manifestation anti-mariage gay de dimanche dernier.  Mais il est insupportable de constater qu'il leur est interdit de manifester paisiblement dans la rue; une démocratie c'est d'abord  pouvoir exprimer publiquement son opinion, sans être vilipendé, moqué, caricaturé. Or que c'est-il passé dimanche dernier  : face à une manifestation autorisée, ont soudain débouché une bande de perturbatrices, provocatrices (seins nus, coiffées comme des nonnes), insultantes  (fuck your god, fuck  your church comme slogans), agressives (armées d'extincteurs remplis de "holy sperm"). De toute évidence une manipulation d'une bande d'excitées ,les Femen, organisée par la sainte Nitouche des médias : Caroline Fourest; elle espérait une mauvaise réaction d'un service d'ordre au front bas et l'a eu.

Mais au fond où est la violence : dans les horions distribués avec trop de libéralité ou dans l'attaque haineuse ? La réponse est évidente. Est-il légitime de cracher à la gueule, insulter, perturber des gens qui  défilent  pour des opinions qui vous insupportent ? La réponse est évidente. Est-il normal que des services d'ordre de l'état  n'aient pas pris la précaution élémentaire de séparer la contre-manifestation de la manifestation ? Anormal. Est-il admissible que des voix s'élèvent pour demander la dissolution de Civitas sous ce prétexte ? Et la dissolution de Femen, alors.

Caroline Fourest a été corrigée; elle a selon ses termes été tabassée avec  sauvagerie et  barbarie; difficile à croire; elle a reçu tout au plus une fessée (j'imagine, puisque son beau visage de femme indignée était impeccable et sa démarche assurée sur les estrades où elle manifestait après coups sa colère);  je n'ose croire qu'elle a monté toute cette affaire par sado-masochisme; mon diagnostic est qu'elle a travesti  la vérité, ridiculisé quelques pauvres épaves ukrainiennes, instrumentalisé la démocratie.  Cette femme est dangereuse : avec sa beauté, son intelligence, elle répand le virus de l'intolérance au profit de la seule cause qui la passionne, la théorie du genre.

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier seutet - dans social
commenter cet article

commentaires