Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 18:27

La nightmare team est assemblée autour  de Coppé.  Le perspicace Raffarin nous déclare sur son blog que "Copé a prouvé qu'il savait jouer collectif"; Rachida Dati, éternelle survivante du bling-bling , se fait en permanence ses griffes manucurées sur  Fillon;  la distinguée Morano, se répand sur le courage de Fillon, elle qui n'a pas peur de dire n'importe quoi dans les micros; Karoutchi, l'apparatchik du parti, l'apparatchik des Hauts de Seine, ne comprend même pas ce que veut dire le noyautage des instances de l'UMP par ses partisans;  Valérie Rosso-Debord, la virée de l'Assemblée comme sa copine Nadine Morano, rêve à voix haute et sectaire de sortir Fillon du parti.

L'intéressant de cet épisode est la révélation devant les yeux éberlués des sympathisants de l'UMP de la présence à la tête du parti d'une bande de minables dont le seul souci est de prendre les rênes au mépris de toute vraisemblance. Le parti socialiste a connu celà à plusieurs reprises, mais n'a pas exploité le filon pour se régénérer. La chance de la droite est qu'à cette occasion elle peut se débarrasser de ses personnalités les plus contestables. Copé est devenu inéligible à une quelconque élection nationale en montrant son intransigeance, son absence de sens de la négociation, l'impudence de sa langue de bois,  le cynisme de ses propos. Quant à ses séïdes, c'est le moment privilégié de les vouer aux gémonies de la politique.

Enfin il est possible de dire à voix haute que ces partis (UMP et PS) sont des cloaques, que les militants ont tort de laisser des gens à la moralité douteuse s'emparer des manettes, qu'il est scandaleux que de l'argent public puisse servir à faire fonctionner ces officines, que le régime des partis a pourri les élections présidentielles en sélectionnant depuis trente ans des candidats qui se sont révélés être tout sauf des hommes d'état, qu'il a pourri les élections législatives en nous faisant représenter par des professionnels de la politique ignorants de la vie économique et des réalités sociales, qu'il a pourri les élections locales en installant dans les régions, départements, grandes villes  des barons adonnés au mieux au népotisme, au pire au trafic d'influence.

Merci  Jean-François Copé de remettre les pendules à l'heure, de montrer à tous le vrai visage de la politique, d'enfin révéler à tous ce qu'ont de délétères ces partis sangsues de la nation.

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier seutet - dans portrait
commenter cet article

commentaires