Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 14:48

50 000 emplois détruits au troisième trimestre en France dans les seuls services d'après l'INSEE : on nous bassine en boucle avec les 600 salariés de Florange qui sont légitimes dans leur lutte, mais qui à ce jour ont reçu une assurance de reclassement.

4 870 000 personnes inscrites à Pôle Emploi à fin octobre en France : on pourchasse tous les créateurs d'emplois potentiels à coup de fiscalité personnelle, de normes administratives, et de haine médiatisée.

31.3 % du PIB de la France redistribué sous forme de prestation sociales (vieillesse, emploi, santé, famille, logement, exclusion) :  personne ne veut mettre le doigt sur les abus, les dérives, les fraudes, le maquis des prestations et le gouvernement préfère demander encore plus de solidarité.

200 000 (peut-être plus, qui le sait vraiment ?) clochards dans nos rues (SDF en langue de bois) : la ministre s'ingénie à décourager l'investissement immobilier  et continue comme ses prédécesseurs à  laisser des logements sociaux squattés par des gens qui ont les moyens de se loger ailleurs.

Quelques exemples de sujet sociaux cruciaux qui sont laissés hors champs dans la complicité des médias, des fonctionnaires e de ceux qui nous gouvernent. Il est tellement plus rigolo de nous rebattre les oreilles de journées de la femme, du Sida, de la légalisation d'un mariage pour tous, de la lutte contre la délinquance routière ou autres sujets prodigieusement intéressants mais parfaitement anecdotiques comparés aux enjeux oubliés.  La question sociale ce n'est pas de s'occuper  de quelques dames qui n'ont pas encore de siège à un conseil d'administration, de quelques jeunes qui n'ont pas compris que le Sida s'attrape dans le vagabondage sexuel,  de quelques lesbiennes en mal d'enfants, de contrôler que les français ne roulent pas trop vite, ne mangent pas trop de graisses, de sucres, n'ingèrent pas trop d'alcool, ne fument pas trop de tabac; la question sociale ce sont les sans emplois (avec l'accélération récente de la destruction des emplois), les sans abri, l'énigme de cette redistribution sociale massive  et de toute évidence inefficace, l'absurdité d'une politique qui prône la solidarité et décourage les initiatives.

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier seutet - dans social
commenter cet article

commentaires