Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 22:34

Deux voyous disparaissent.  L'un arrogant, drogué, a triché pour gagner des Tours de France. L'autre tout aussi arrogant, vautré dans sa débauche et ses stupéfiants a trompé les spectateurs du petit écran sur sa personnalité. Lance et Delarue. L'un a gagné beaucoup d'argent  en ne ménageant ni ses efforts, ni la tyrannie qu'il faisait régner sur le peloton; il était certes un champion, mais d'autres l'étaient peut-être tout autant voire plus que lui et ont été écarté pendant des années des podiums. L'autre a gagné plein de fric, avec ses émissions racoleuses, accaparant de précieuses heures de diffusion sur une chaine publique au détriment de talents moins voyeurs.

L'intéressant est le traitement que les médias leur offrent. Pour Lance, il n'est pas de mots assez durs pour stigmatiser, avec  raison, sa conduite, pour déplorer le discrédit qu'il risque d'infliger à un sport déjà mal en point, pour célébrer la chute du héros qui ne méritait pas sa place. Pour Delarue, après un bref moment d'hésitation, les médias se sont repris pour voler au secours de la star déchue : et que Drucker s'attendrisse sur son professionnalisme, sur son combat contre la maladie; et que Filippetti  se croie obligée de sortir dans un communiqué "qu'il fut un animateur de talent" , en ne minimisant qu'à peine l'éloge avec une allusion discrète à "ses faiblesses" que bien entendu "il a affronté avec courage" ; pour Christophe Dechavanne, sa disparition n'est rien d'autre qu'une "catastrophe", et s'il était "givré" c'est comme tous les gens de son métier ; Pierre Lescure qui le trouve "exemplaire"; Laurence Ferrari qui le respecte et veut lui rendre hommage; Sophie Davant qui voit en lui un "être hors du commun" .

Pour couronner le tout le service public ne trouve rien de mieux que de programmer une soirée spéciale pour  ce zigoto.

Un tel dérapage montre que cette famille de l'audiovisuel est surtout une mafia qui lorsqu'elle ne peut plus pratiquer l'omerta, tente encore de couvrir ce contre exemple vivant. A croire qu'ils sont tous de la même étoffe. Seraient-ils tous à jeter au linge sale ?

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier seutet - dans medias
commenter cet article

commentaires