Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 12:01

D'accord pour une fois avec Caroline Fourest lorsqu'elle demande le "droit à l'indifférence" en particulier pour la couleur de la peau.  Mais il ne faut pas borner ce droit à de simples différences physiques (la race); pourquoi  le limiter, aussi, à une disgrâce pathologique (le handicap),  à des expressions qui nous surprennent (les cultures exotiques), à des moeurs qui ne nous agréent pas.

Sous l'expression épouvantablement juridique, du droit à, et du mot à la connotation glaçante, l'indifférence,  se cache la véritable expression de la tolérance qui n'est ni consentement, ni approbation, ni  empathie voire même amour,  ni compréhension, ni recherche de compréhension. La tolérance la plus générale n'a pas besoin de justification de l'intellect, du coeur, de la science, de l'opinion des autres.

L'indifférence devrait s'exercer aussi vis-à-vis des opinions des autres, même si nous les pensons idiotes, ahurissantes, des actes véniels, hors normes, infantiles, même s'ils nous choquent. En clair il faut être tolérant envers ceux que l'on considère comme sots, crétins, arriérés.  Quelques exemples de comportements qui manquent d'indifférence :

-  plainte d'employés de la SNCF qui se sont estimés insultés par des propos d'un vieillard en fauteuil roulant ,

- plainte d'un père de voyou giflé par un maire,

- information de sa hiérarchie par un policier qui a reçu des billes, des tomates, et des boulettes de papier de la part du fils adolescent du président.

Dans tous les cas l'indifférence des offensés, les employés de la SNCF, le voyou, le policier auraient marqué leur tolérance, c'est-à-dire leur capacité d'analyse en acte véniel, d'un coup de colère d'un infirme en train de rater son train, d'une indignation d'un maire devant l'arrogance d'un jeune, de l'infantilité d'un comportement de cour de récréation.

Comme aurait pu le dire Caroline Fourest, si elle avait eu la moindre once d'éducation chrétienne, ils auraient du pratiquer le pardon.

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier seutet - dans justice
commenter cet article

commentaires