Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2014 5 30 /05 /mai /2014 11:28

Tout le problème du FN est qu’il est un parti d’extrême gauche qui n’ose le dire pour ne pas perdre ses électeurs de la Côte d’Azur. Rage et pleurs de Mélanchon qui se voit dépossédé de ses thèmes et par ricochet de ses électeurs.

La parole tribunicienne est passée des communistes et autres trotskystes à Marine Le Pen et ses porte-paroles. Fureur de France-Inter et autre Monde, peuplés des héritiers repentis des pensées de Mao et de Trotsky, qui s’étranglent de colère et de jalousie de se voir dépossédés de la représentation de la plèbe.

Les plus faibles scores du FN se comptent dans les électeurs membres de la fonction publique. Raidissement de l’ensemble de cette caste qui a conquis une quasi-exclusivité du pouvoir politique à travers les partis qu’elle contrôle, et une influence délétère sur l’univers économique dans les mouvements associatifs qu’elle anime ; raidissement qui s’exprime en sectarisme pour mieux camoufler l’illégitimité de son pouvoir.

Des opposants de la sorte s’indignent des thèmes essentiels que le Front National leur a volés comme l’immigration symbole de la pression sur les salaires par l’arrivée des travailleurs étrangers, comme la préférence nationale dont bénéficient seulement les fonctionnaires, comme la protection des petits face aux trusts et autres organisations supranationales. Des opposants de la sorte sont démunis pour proposer des solutions moins simplistes à des problèmes qu’ils ont oubliés.

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier seutet - dans politique
commenter cet article

commentaires