Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 16:18

Quatre communes en bord de mer d 'une importance quasi-identique : Trébeurden, Pleumer-Bodou , Trégastel. Perros-Guirec. Quatre communes aux moyens insuffisants, aux problèmes analogues.

Ensemble elles disposeraient d'une population de presque 19 000 habitants et d'une surface de 61 km2 qui se comparerait honnêtement avec Lannion et  ses 19 000 habitants sur 44 km2.

Ensemble elles offriraient aux estivants qui sont leur ressource économique majeure ,voire quasi unique : la corniche de granit rose qui court sur les quatre communes, trois ports de plaisance à Trébeurden, Ploumanach, Perros, un golf à Trégastel, un casino à Perros, un festival de piano de qualité à Perros, une réserve d'oiseaux dans les sept iles, une réserve maritime dans les fonds sous-marins près de l'ile Millau, un patrimoine local de chapelles et mégalithes particulièrement riche à Pleumer.

Qu'attendent-elles pour fusionner, fusionner complètement, pas en créant des syndicats de communes, des organismes nouveaux et inutiles ? Une seule Mairie (au lieu de quatre bâtiments refaits à grands frais), un seul service technique plus étoffé et plus compétent, une seule politique d'aménagement qui mette un point final au mitage pratiqué par chacune d'entre elles, une seule politique d'accueil des touristes et d'implantation des services et activités qui leur sont utiles.

Pourquoi cela ne se fait pas, n'est même pas évoqué, à cause de quoi  : de misérables ambitions locales ? d'ancestrales rivalités ? De niveau d'endettement très inégale entre les quatre communes ? Des surreffectifs d'employés municipaux ici ou là ?  Je n'en sais rien mais si l'on veut trouver des élus municipaux plus à la hauteur, il faut nécessairement élargir le nombre des éligibles, et donc des électeurs.

VIte un réferendum pour organiser la fusion des quatre communes de la Côte de Granit Rose.

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier seutet - dans tregor
commenter cet article

commentaires