Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 12:21

 

 

Monsieur Michel  Havard, député du Rhône,  vient de remettre au président de la république un rapport élargissant la nécessité d’établir un bilan carbone à toutes les entreprises de plus de 500 salariés.  On pourrait appeler cela la relance par la paperasserie, et les  tracasseries : du boulot pour le Ministère de l’Environnement et l’ADEME ; des contraintes pour les entreprises.

Cette approche est symbolique de biens des maux :

-          Mépris des entreprises, tant de leurs opinions sur le sujet que de ce qu’elles font déjà (faut-il rappeler les diminutions d’émissions de carbone de toute l’industrie française ces dernières années),

-          Assujettissement sans discussion aux conclusions au moins controversées d’experts du GIEC sur le principe même d’un réchauffement climatique, de la responsabilité des émissions de carbone, du caractère anthropique dudit réchauffement,

-          Gloriole du caractère précurseur de telles mesures ; toujours cette idée farfelue d’entraver nos entreprises par rapport à leurs concurrentes étrangères,

-          Enfin, le pire, dévoiement du parlement, et plus particulièrement de la commission des affaires économiques de l’Assemblée,  qui s’entête à pondre de tels rapport ; ce n’est pas son rôle, en pleine crise économique, de perdre son temps à brider encore nos entreprises ; que ne se pose-t-elle pas de questions sur le rapport de la Cour des Comptes sur l’utilisation des deniers publics ; c’est bien là pourtant sa mission première.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier seutet - dans industrie
commenter cet article

commentaires