Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 17:11

Les élections cantonales sont un intéressant sondage sur les opinions des gens âgés et des fonctionnaires. Ils restent les seuls à se précipiter aux urnes pour dire les uns leur angoisse face à l’immigration et les autres leur attachement à une organisation administrative surannée. Les urnes deviennent un musée de votes frileux qui conduisent  à l’irrationnel . La peur des immigrés entraine des gens inquiets vers les solutions sans nuances, sans réalisme, du Front National aux questions légitimes qu’ils se posent. La crispation corporative sur leurs privilèges de la fonction publique, entraîne la masse des employés de l’Etat vers la sanctuarisation des postes de l’administration prônée par le PS.

Hormis cette confirmation, cette élection cantonale nous apporte l’intéressant éclairage de l’échec des Ecologistes, qui malgré le ramdam qu’ils ont tenté de faire sur le désastre nucléaire japonais, n’ont pas réussi à ameuter les foules sur leurs propres peurs.

Dernière leçon à  tirer de ce scrutin, une majorité d’électeurs vient d’indiquer son désintérêt pour la notion de département, et donc  pour les conseillers généraux qui sont élus. Deux conclusions pourraient en être tirées :

-          Suivre l’opinion exprimée par une majorité d’électeurs , dissoudre immédiatement les départements et conseils généraux, pour redistribuer leurs pouvoirs et leurs caisses entre autres administrations moins dédaignées (régionales ? municipales ?)

-          Instaurer un quorum pour valider une élection ; il n’est pas admissible que lorsqu’une majorité a montré son dédain pour des candidats, ceux-ci puissent se considérer comme légitimes représentants de qui que ce soit et continuent de parler du mandat qui leur a été confié pour changer telle ou telle politique.

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier seutet - dans politique
commenter cet article

commentaires