Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 10:21

Bernard Boucault, aboyeur de Pépère, (le préfet de police de Paris, et son patron Hollande) a proclamé que la manifestation d'hier avait réuni 300 000 personnes contre 1 400 000 annoncées par les organisateurs, faisant disparaître ainsi plus d'un million de personnes. Ce garçon est en net progrès par rapport à la précédente où il n'avait anéanti qu'environ 700 000 personnes.

Avant d'éliminer par voie de communiqué, il avait avec une conscience inlassable tenté de saboter : itinéraire inconnu jusqu'au dernier moment pour désorganiser, lieu de rassemblement placé entre Neuilly et le 16ème arrondissement pour bien connoter, limites de défilé trop étroites pour tenter de minimiser l'affluence.

Pour se faire bien voir de Pépère claquemuré dans son palais de l'Elysée, le Boucault a de plus martialement donné ordre à ses troupes de repousser à coup de gaz lacrymogène les femmes et les enfants qui ont tenté de menacer le coeur de l'état en s'infiltrant sur les Champs Elysées.

Ce Boucault est ridicule et sectaire de sa propre initiative, sous les ordres de Manuel Valls, ou bien à l'instigation de Pépère Hollande ?  Ce déni de démocratie dans l'expression libre de ses opinions, s'accompagne d'une surdité totale des autorités face à des demandes de référendum qui n'ont rien de bouleversant pour l'état de droit. Si l'Elysée devient un Versailles ou un Tsarkoïe-Selo, il va falloir songer à passer au stade suivant de la démocratie : le crétinicide.

N.B. 1 : En quittant la manifestation j'ai été prié avec deux amis, par des policiers un peu conscient du ridicule de leurs demandes, de camoufler les petits drapeaux qui nous avaient été distribués. Que je sache ces fanions ne portaient aucune inscrition attentatoire à la dignité d'êtres humains, ou au respect de l'état; illégalité pure d'interdire ce qui ne pouvait constituer une atteinte à l'ordre public. Mais on s'approchait trop (peut-être ?) du saint des saint et il ne fallait pas que d'augustes yeux présidentiels puissent être incommodés par des revendications inopportunes.

N.B. 2 : Rentré chez moi, j'ai entendu Montebourg déclarer que le projet de mariage pour tous ne pouvait être remis en cause par "une poignée d'individus"; commentaire insensé qui met en évidence la volonté de déni de ce pouvoir; que déclarera-t-il lorsque la poignée d'individus se décidera à lui donner un coup de pied au cul ?

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier seutet - dans politique
commenter cet article

commentaires