Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 15:23

La sexualité ne relève ni de la morale individuelle , ni d'une conviction philosophique, ni d'une conviction religieuse; pas plus que le fait de se nourrir ou de dormir. Tout au plus les excès de conduite peuvent-ils relever d'une croyance, ou d'une pratique : gloutonnerie ou ascèse,  sieste ou non. Les excès de la sexualité sont du même tonneau, abstinence ou hyperactivité, peuvent relever d'un credo quelconque, par contre le choix d'un partenaire ne relève que de lois de la nature, de la même façon que manger  et dormir pour survivre, et pratiquer l'acte sexuel pour tenter de se reproduire. Bien entendu bien manger, et bien dormir sont des plaisirs que beaucoup apprécient, comme d'avoir des relations sexuelles qui satisfont les deux partenaires, mais tout celà relève du domaine de la satisfaction de ses pulsions, encadrée ou pas par des rites, et l'on imagine peu de philosophies ou de croyances qui mettent en avant cette seule satisfaction.

Le mariage n'est pas une sorte de menu, dans lequel les gens ont le choix entre la sole meunière ou la tête de veau, ce n'est pas non plus une agence de voyage qui vous demande de choisir entre un trecking ou vous dormirez à la dure, ou un hôtel quatre étoiles qui vous proposera des édredons douillets.  Le mariage n'est ni un droit, ni un devoir, mais la seule constatation d'un état de fait : la volonté de deux personnes de s'engager sur le long-terme pour procréer. L'amour n'entre pas en ligne de compte ( ou alors tous les mariages arrangés seraient nuls), le plaisir n'en est pas la légitimation (ou alors l'adultère devient absurde). La volonté de deux partenaires de même sexe de vouloir se marier n'est alors qu'un déni de réalité, le refus de constater que leur union est par définition stérile. Pour contourner cette évidence les partisans du mariage homosexuel sont obligés de vouloir rendre licite les adoptions par leurs couples : c'est alors une autre histoire.

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier seutet - dans social
commenter cet article

commentaires