Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 09:23
Un mode favori d’expression des stars des matinales de France-Inter est le raclement de gorge ; je ne sais pas si cela traduit exactement le son qu’ils émettent, feutré, venant du fond de la gorge, pouvant s’écrire Hmmm. Ce n'est pas un feulement grondant jusque dans la poitrine qui exprimerait un sentiment profond, ni un toussotement taquinant le bord de la luette qui ne serait qu'une mesure prophylacique; comment définir ce bruit exprimé qui se doit d'être retransmis sur les ondes et qui en même temps, on le devine, est prononcé bouche fermée; c'est donc un message pour le public puisque pafaitement audible par "les chers auditeurs"et une sorte de propos a parte comme sur une scène de théâtre . Toute la prouesse est la nuance du raclement : il en existe de dubitatifs, de réprobateurs, d’encourageants, et rarement de louangeurs. Le raclement de gorge permet d’exprimer une opinion, tout en prétendant n’avoir rien dit. Il déstabilise l’interlocuteur qui croit souvent devoir répondre à l’intention exprimée, et du coup se retrouve en porte à faux avec l’Audrey Pulvar, la Patricia Clark ou le Patrick Cohen interrogateurs qui jouent tout d’un coup les étonnés devant les récriminations, les colères, les exaspérations de leur souffre-douleur. Ce jeu est parfaitement imbécile, puisqu’il ne trompe ni l’auditeur, ni le questionné, ni le questionneur. Ces raclements sont des modes d’expression de raclures. Ces grognements sont des onomatopées de grognasses. Ces sous-entendus sont des débinades de débineurs professionnels. Ces tours de cochons sont des sacrilèges envers la profession de journaliste : ce n'est ni parler pour informer (fondement du métier), ni parler pour ne rien dire (qui est une forme répandue de journalisme), c'est ne pas parler en face, en tentant de discréditer (définition du médisant) . En aucun cas ces gens-là (à dire avec l’accent de Brel), ne méritent la moindre considération.

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier seutet - dans medias
commenter cet article

commentaires