Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2011 1 04 /07 /juillet /2011 10:39

Indécence de Pascale Clarck et autres médias qui arrivent à se réjouir de la libération d’Hervé et Stéphane (au degré de notoriété auquel ils sont arrivés leur prénom suffit à les identifier) sans avoir un seul mot, une seule pensée pour les trois humanitaires français enlevés au Yémen voici un mois (mais ils ne sont employés d’une obscure agence humanitaire provinciale), pour l’otage français en Somalie (mais il est militaire), pour les salariés d’Areva prisonniers au Niger ou au Mali ou quelque part dans le désert (mais ils sont au service d’une société qui fournit du combustible aux centrales nucléaires), pour Guilad Shalit (mais il est binational et probablement sioniste).

Joie communautariste qui s’exprime sans retenue sur les ondes et les plateaux, sur le blog de ladite Pascale Clarck. Indifférence partisane pour ceux qui ne sont pas de leur monde, de leur blogosphère, qui sont étrangers au parisianisme, soldé par l’institution militaire, au service de ce qu’ils catégorisent comme des ennemis de la pensée  humaniste.

C’est ce qu’on appelle une information mensongère : le mensonge par omission qui est plus proche de la propagande que de la vérité. C’est ainsi que procède la censure : caviardons quelques faits, coupons ce qui nous gêne ou ne nous intéresse pas. Vieux procédé qui consiste à hiérarchiser des informations pour ne retenir que ce qui va dans votre sens. Mais au nom de quoi deux obscurs reporters qui se sont aventurés sans précautions et contre les avis de tous ceux qui les entouraient dans des repaires d’insurgés se trouvent ils privilégiés par rapport à ceux qui remplissent une mission, font leur devoir, accomplissent leurs obligations ?

Madame Clarck et confrères, s’il vous plait abandonner le mensonge et dites nous la vérité, toute la vérité et non pas des bribes.

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier seutet - dans medias
commenter cet article

commentaires