Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 15:41

Faux cul ou Franc-maçon. Nous voilà revenus, par l'entremise de Monsieur Peillon, aux plus belles heures de la guerre contre l'Eglise Catholique, la pieuvre noire. "L'enseignement (catholique) doit respecter le principe de neutralité" déclame-t-il. D'où sort ce principe de neutralité ? Que signifie-t-il ?  Il serait interdit à l'intérieur d'une école confessionnelle de rappeler, voire d'enseigner, quels sont les principes de l'église, sa doctrine ? La seule chose qu'on peut demander à un enseignement est d'être respectueux des consciences de chacun, ne pas être haineux, ne pas invectiver, mais pas d'oublier ce qui fait la justification de l'existence de telles écoles. L'expression de la haine du catholicisme reste encore une des missions favorites du franc-maçon.

Pour faire bonne mesure le ministre explicite son propos "N'oublions jamais que nous avons affaire à des adolescents et que les tentatives de suicide sont cinq fois plus fréquentes chez les jeunes qui se découvrent homosexuels que chez les autres". L'odieux du propos mérite d'être relevé : il accuse tout tranquillement l'enseignement catholique de persécution envers des adolescents hésitants sur leur orientation sexuelle. Dans quelle république vivons-nous pour qu'un ministre s'autorise à stigmatiser tout un monde d'enseignants, au prétexte qu'ils pourraient ne pas être d'accord avec un projet de loi gouvernemental, et l'exprimer. L'amalgame est l'arme des faux-culs.

Ces déclarations scandaleuses sont dans la ligne droite de la communication gouvernementale choisie depuis des mois : il faut discréditer à tout prix toute tentative d'opposition; elle ne peut émaner que de gens haineux, irresponsables, renfermés sur leur certitudes. C'est la lutte de la lumière contre l'obscurité, le Bien contre le Mal. Pour un état qui se targue d'être démocrate, à l'écoute des citoyens, soucieux de discussions, la démonstration est parfaite : l'opinion des autres lui est insupportable. Monsieur Peillon est certainement franc-maçon et faux cul, il n'est surement pas démocrate.

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier seutet - dans portrait
commenter cet article

commentaires