Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 16:22

SDF

Etres dont ne comprend pas les motifs de la déchéance. Car ilsavouent leur déchéance lorsqu'ils évoquent, ou le temps où ils étaient "riches", ou le pays ou la province dont ils viennent et qu'ils ne veulent plus ou ne peuvent plus rejoindre, ou le temps où ils étaient mariés. Ils tiennent à montrer qu'ils n'ont pas toujours été dans leur état actuel, mais sans sombrer dans le regret de temps révolus, sans nostalgie, comme si la vie présente valait encore d'être un peu vécue. Mais ils sont sans illusions sur leur chance de survie, entre le froid, les maladies, les agressions; ils se savent à la merci de n'importe quel incident qui pour tout autre serait surmontable.  Devant vous des êtres comme nous, beaux ou laids, colériques ou doux, cauteleux ou francs, intelligents ou bêtes; peut-être un peu plus fous que la normale, mais est-ce si sur ?

Et derrière la façade, on sent l'odeur de l'alcool qui les ravage : l'alcool qui les fait tenir quand le temps est trop froid, qui leur fait oublier la terreur de dormir tout seul dans la rue. Derrière encore on devine un facteur qui a tout déclenché : une mise à la porte de son travail, de sa famille, de sa femme. Et encore plus loin, on imagine une fêlure dans leur cerveau, dans leur caractère; mais on doute de son imagination, car ils nous présentent, en toute simplicité,, quelques envies de base : manger, avoir chaud, parler; car ils nous parlent comme à des amis avec qui il faut plaisanter, rire; finalement ils affabulent peu, comme si ça ne valait plus le coup de faire croire quoique ce soit aux autres, à ceux qui en sont pas dans leur monde de la rue.

S'il faut s'indigner en priorité  de quelque chose, c'est bien du sort qui les accable, et non pas des extravagances boursières.

S'il faut combattre pour l'égalité des droits, c'est leur droit à ne pas mourir du dédain de la société qu'il faut défendre d'abord, avant de se pencher sur l'égalité de tel ou tel un peu moins nanti qu'un autre.

S'il faut faire un cadeau pour Noël, c'est eux qui le mériteraient.

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier seutet - dans social
commenter cet article

commentaires