Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 11:46

Alain  Minc, feu de Saint-Elme s’accrochant aux mats des navires des grands patrons du CAC 40, ou des ténors de la politique. Brillant de ses succès qui conduisirent à la catastrophe la seule affaire qu’il ait jamais dirigé (Cerus) , il assomme de ses conseils éclairés des interlocuteurs pétrifiés devant tant d’audace.

Edwy Plenel, artisan frénétique de la transformation d’un journal de référence en une feuille secouée par une lourde crise morale, s’est autoproclamé journaliste de référence qui fait jaillir au sein des ténèbres de l’information la flamme de la vérité dans sa start-up de communication sur internet.

Ils virevoltent tous deux sur les plateaux de télévision, devant les micros des radios, pondant avec une fébrilité étonnante livres sur livres pour exposer leurs pensées, leurs pantomines, leurs avis, leurs vies, insatisfait de leurs rôles d’hommes de l’ombre, jouissant de parader devant des millions de gens, soucieux d’oublier leurs passés sans gloire, avides de prouver aux yeux de tous leurs étonnantes qualités.

Rien de ce qui est intelligent ne leur est étranger. Tout chez leurs interlocuteurs est médiocrité. A partir de cet adage simpliste, ils nous donnent des leçons, nous assomment de leurs préjugés. Si tant est qu’ils fussent originaux, décapants, drôles, constructifs, mais baste rien de tout celà. L’un est européen avec intransigeance, l’autre altermondialiste avec fanatisme, l’un se cramponne aux vertus du libéralisme, l’autre aux délices de l’étatisme, et les deux sont sur la même longueur d’onde pour exhaler leur anticléricalisme, leur tolérance vis-à-vis de tout et n’importe quoi, leur ouverture (ah le mot magique qui absout tous les péchés du raisonnement, et donne bonne conscience aux auditeurs crédules). Ils se rejoignent bien au sommet de la montagne de leur suffisance dans leur adoration de leur moi.

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier seutet - dans portrait
commenter cet article

commentaires