Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 mai 2016 6 14 /05 /mai /2016 18:28

Que Black M soit issu d’un groupe remarqué pour des propos antisémites, homophobes, anti-français n’est pas contesté. Que Monsieur Lang ou Madame Azoulay défendent à grands cris le droit de se produire du saltimbanque, son droit de percevoir des subventions de l’état, son droit de participer à une manifestation solennelle franco-germanique prouve leur jusqu’auboutisme dans leur défense de la liberté d’expression. Il est des combats plus sacrés. Surtout sur le site de Verdun. Dieudonné doit se demander pourquoi il n'a pas bénéficié de la même sollicitude : peut-être parce qu'il n'est pas de gauche contrairement à son collègue ?

Repost 0
Published by olivier seutet - dans medias
commenter cet article
3 mai 2016 2 03 /05 /mai /2016 09:48

Islam est peut-être une religion, mais d’abord un mouvement politique. Un seul Dieu, une seule communauté de croyants sont les préceptes qui relèvent de la religion ; mais la chariah, le djihad, le djihad étant l’outil pour étendre la chariah du Dar al Islam au pays des infidèles, sont des préceptes politiques : ils relèvent de l’organisation de la société, non des convictions ontologiques des populations ; ils relèvent d’un impérialisme assumé et très souvent mis en pratique dans l’histoire. Alors être antiislamiste est une opinion politique. Elle n’a pas à être baptisée islamophobie, tentative de la rendre illégitime , irrationnelle.

La méfiance à l’égard de la doctrine de l’Islam, la haine suscitée par certaine de ses pratiques, laissent perplexes vis-à-vis des tentatives de dissociation entre un Islam modéré et un Islam radical. Par définition l’Islam se veut radical, dans sa conception d’un Dieu unique, dans la pureté qu’il exige de ses adeptes, dans son mépris des incroyants. Radicalité doctrinale mélangée à un pragmatisme affirmé : le devoir de dissimulation temporaire, pour mieux exalter le triomphe futur de la religion est connu et assimilé de tous les musulmans.

Le combat contre l’Islam est une lutte politique qui ne peut se limiter à la dénonciation de courants qualifiés d’extrèmistes comme le salafisme, le wahabisme. Il doit dénoncer toutes les pratiques cultuelles qui sont une tentative de mainmise sur la société et non une expression d’un amour de Dieu. Il doit mettre en cause toutes les propagandes qui sont une manifestation d’impérialisme et non pas la légitime ambition de partager son amour de Dieu.

Trop souvent cette lutte politique contre l’Islam est disqualifiée par son travestissement en un racisme anti-maghrébin, anti-arabe, anti-oriental. Curieux amalgame entre des descendants de tribus bédouines qui ont répandu leurs idées nomades depuis l’Iran jusqu’à l’Atlantique et les rejetons des occupants berbères, coptes, syriaques, mésopotamiens héritiers des civilisations néolithiques sédentarisées. En réalité il s’agit d’une tentative de sanctuariser l’Islam en décrétant illégales les attaques lancées contre ce mouvement politico-religieux.

Repost 0
Published by olivier seutet - dans religion
commenter cet article
22 avril 2016 5 22 /04 /avril /2016 18:47

La greluche de la place de Grève n’en finit pas d’enlaidir Paris, suivant en cela, les bons préceptes que lui a inculqués son Delanoë. L’esplanade des Invalides et la place de la Concorde, deux des plus beaux sites de Paris sont massacrés par la vandale andalouse. L’esplanade est envahie par des baraquements en toile blanche, des glissières, un macadam frais et puant, pour faire passer une course de voiture qui a place partout sauf là. La place de la Concorde est défigurée par des publicités étalées sur la façade d’un des hôtels de Gabriel, par la roue monstrueuse installée à perpétuité par un forain véreux, et par une structure incompréhensible au pied de l’obélisque.

Vomissures qu’elle rajoute à sa gestion chaotique des espaces verts de Paris : les mauvaises herbes envahissent les pieds des arbres et les trottoirs, devenant réceptacles de déjections et plastiques ; l’avenue Foch perd toute allure avec un aménagement des contre-allées auquel il ne manque plus que quelques nains de jardins pour parfaire l’étalage du mauvais goût.

Dégueulis qu’elle accumule à son laisser aller dans le nettoyage de la capitale : canettes brisées sur les escaliers, sacs en plastiques planqués dans les squares, débris alimentaires sur les trottoirs, pissotières dans tous les recoins de rues.

Il serait temps de reprendre en main l’éducation de l’inculte de l’hôtel de ville , de lui apprendre la différence entre le beau et le laid, le propre et le sale, le souhaitable et l’irritable.

Repost 0
Published by olivier seutet
commenter cet article
18 avril 2016 1 18 /04 /avril /2016 08:49

Je connaissais la Cisjordanie et la Transjordanie, la Cisleithanie (empire d’Autriche) et la Transleithanie (royaume de Hongrie), je dois me faire maintenant aux concepts moins géographiques de la cissexualité et la transsexualité.

La cissexualité serait l’apex du conservatisme en loden et perles de culture, l’horreur de la transgression et de l’innovation, la maladie de ceux qui croient au péché et à la déviance, la plaie des héritiers de tous les fascismes et tous les colonialismes. C’est du moins ce qu’on entend dans des groupes de parole de Nuit Debout.

Folie (hubris), parmi d’autres, de ces vautrés de la place de la république.

Repost 0
Published by olivier seutet
commenter cet article
8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 10:29

Traitres et délateurs se parent désormais du titre de « lanceurs d’alerte ». Dans la grande tradition française de la lettre anonyme, dignes héritiers des moutons, infiltrés, et autres faux-nez, ils sont les nouveaux chevaliers blancs de la restauration de la moralité dans les mondes de la finance et de la politique. Serviteurs rémunérés de la presse internationale, ils cachent leur indignité derrière la protection des sources.

Les croassements des corbeaux remplissent de joie les âmes des honnêtes gens.

Repost 0
Published by olivier seutet
commenter cet article
7 avril 2016 4 07 /04 /avril /2016 09:45

Bernard Guetta nous défend la présidente du Brésil : la corruption (de Petrobras dont elle fut ministre de tutelle), la gabegie (d’un mondial de football aussi fastueux qu’offensant pour les pauvres qu’elle a fait organiser), le mensonge (sur les comptes publics qu’elle a fait falsifier) ne seraient que peccadilles. Toujours cette insolente veulerie de gauche pour laquelle les erreurs de ses séïdes ne méritent jamais la critique : les Gbagbo, Castro, Chavez, restent des héros dans leur Enfer.

Bernard Guetta se réjouit du taux d’abstention au référendum d’initiative populaire aux Pays-Bas. Il ne comprend pas qu’un scrutin purement consultatif soit un succès quand il arrive à rassembler un tiers du corps électoral. Il affecte d’ignorer que 61% des votants ont rejeté l’Union européenne telle qu’elle fonctionne. Toujours cette passion pour le déni de la réalité et cette fixette de deviner dans tout ce qui pourrait choquer ses opinions un début de fascisme.

Bernard Guetta nous assène qu’il n’y a pas d’incompatibilité entre Islam et démocratie. Tous ceux qui pourraient ne pas le penser sont réduits au statut de crétins qui assimileraient musulmans et terroristes. Toujours à nous parler des musulmans éclairés qui vivent en réalité dans la crainte et l’annymat. Toujours à nous vanter les mérites des révolutions du printemps arabes, en ignorant les viols de la place Tahrir, les agressions anti-chrétiennes des opposants d’Assad, et l’indifférence profonde du petit peuple tunisien à ce qui n’est pas l’exploitation du touriste.

Par humanité, mettons sur le compte d’un gâtisme précoce, voire congénital, tant d’erreurs rabâchées à longueur de chroniques baptisées ironiquement « géopolitique ».

Repost 0
Published by olivier seutet
commenter cet article
5 avril 2016 2 05 /04 /avril /2016 09:33

Laïve : utilisé pour des représentations en chair et en os de saltimbanques sans chair et sans stature.

Kaïte surf : sport pour sirènes parties oiseaux, parties poissons, parties humaines.

Païpe, ou encore mieux païpe laïne : pour le transport de matières polluantes.

Draïve-in : entrepôt inventé pour les masses en voiture.

Snaïper : méchant qui descend les gentils.

Baïe, baïe : plus élégant que bisou-bisou.

Viaïepi : en parler à propos d’enclos pour snobs et friqués.

Repost 0
Published by olivier seutet
commenter cet article
5 avril 2016 2 05 /04 /avril /2016 09:31

Sage-homme, éclairerait un peu un genre souvent adonné à la folie.

Nourreur ou nur, qui fréquenteront un peu plus des squares avec leurs petits.

Dentellier, pour ceux qui, quoique rares, font dans la dentelle.

Donzeau, sacré personnage.

Monsieur Claude, autre nom de maquereau.

Votre alteau royal et son majesté, pour en finir avec la main-mise féminine sur la royauté.

Repost 0
Published by olivier seutet
commenter cet article
3 avril 2016 7 03 /04 /avril /2016 13:24

Sapeuse pompière (fumer comme une sapeuse ou une pompière), jardinière (de fruits ou de légumes), parlementrice (de préférence à parle-menteuse trop franc, ou parlementaise trop fermeture de parenthèse), mateuse (à peine plus satisfaisant que matrice, à croire qu’elles ne matent jamais), cheffe de corps (plus gaillard que colonelle), traideuse (bizarre mais on ne peut dire traidienne ou encore pire traidrice), cafetière (derrière le zinc, non pas dans le ciboulot), etc..

Repost 0
Published by olivier seutet
commenter cet article
3 avril 2016 7 03 /04 /avril /2016 13:21

La transparence serait de savoir si vous possédez des actions de telle société, l’évaluation de votre baraque : toutes choses dont se foutent les électeurs à part peut-être quelques envieux qui n’arrêtent pas de lorgner sur la part du voisin.

Non, la transparence c’est de savoir si votre député est marié ou non ; s’il a des enfants, des maîtresses.

C’est de connaître ses opinions religieuses (athée, croyant, agnostique), ses dérives sectaires (est-il franc-mac, opus dei, mormon).

C’est d’avoir un contact intellectuel avec lui : préfère-t-il Rimbaud ou Victor Hugo, le sudoku ou les mots croisés.

Et ses goûts gastronomiques : bordeaux ou bourgogne, fromage de chèvre ou de vache, viande crue ou cuite.

Cette transparence-là, la véritable, elle ne peut être obligatoire, mais il aurait été de bon ton que les candidats à une carrière politique nous l’offrissent

Repost 0
Published by olivier seutet
commenter cet article