Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mars 2020 1 09 /03 /mars /2020 09:47

Erdogan commet des actes de guerre : occupation de territoires syriens par peur des kurdes ses concitoyens et ses voisins; envoi de milices ex-djihadistes en Lybie afin de se saisir d’un atout dans une région pétrolifère ; refoulement vers l’Europe de migrants séjournant sur son sol (africains du Sahel, afghans, syriens) pour y introduire des germes de déstabilisation. Seuls Poutine et Assad lui résistent encore ; les Etats-Unis se sont privés de tout moyen d’intervention (au moins pour l’instant) ; Israël est l’allié objectif de la Turquie et de ses rêves qu’ils soient panturcs ou post-ottomans, qu’i considère en tout état de cause comme des offensives contre les arabes; l’Otan se réfugie peureusement dans l’inaction malgré les violations du pacte atlantique par les autorités turques; quant à l’Europe, dans son refus farouche de toute politique de puissance, elle préfère payer rançon pour calmer le proto-dictateur d’Ankara, et se répandre en propos insignifiants et larmoyants contre le boucher de Damas.

Le symbole parfait de la procrastination est le survol (de loin, avec beaucoup de hauteur) par les autorités européennes de la zone de rassemblement des immigrants utilisés comme une arme par Erdogan à la frontière gréco-turque, pendant que douaniers et force de police grecques tentent tant bien que mal d’éviter la submersion de leur pays.

Les gens meurent dans Idlib. Les turcs, reprenant leur vieille stratégie du XXème siècle, virent des peuples de leur territoire. Pendant ce temps, les occidentaux font le compte des quelques personnes mortes du coronavirus, et privent d’air la vie économique. 

Partager cet article

Repost0
9 mars 2020 1 09 /03 /mars /2020 09:41

N’existent pas. Je ne connais que des droits de l’être humain. Vouloir distinguer des droits par genre est une insulte pour les femmes : ne sont tolérables que les constatations des différences physiques, ou d’aptitudes, ou de talents à titre individuel ; mais aucune de ces constatations ne devrait impliquer un quelconque avantage (ou désavantage) de nature juridique. Le plus indécent est la discrimination positive en faveur des femmes : un véritable déni de l’universalisme de l’être humain et une insinuation sur une absence de combativité d’un genre parfois qualifié de faible. 

Partager cet article

Repost0
3 mars 2020 2 03 /03 /mars /2020 10:31

La Chine a frappé. Tyrannie et senescence ont provoqué une catastrophe mondiale. Un dirigeant obsédé par sa survie politique a surréagi à une maladie qui s’avère peu dangereuse. La démesure de la politique menée à Wu Han est hors de proportion avec la dangerosité de l’épidémie, mais il était essentiel pour le potentat d’abord de donner une image d’inflexibilité, de détermination, et surtout d’intransigeance éloquente vis-à-vis de tout ce qui pourrait s’élever contre sa volonté ; ensuite il lui fallait chouchouter ce peuple qui va s’enfoncer inéluctablement dans la sénescence du fait des politiques  passées de contrôle des naissances ; vieil arsenal du bâton (le confinement) et de la carotte (votre santé est plus importante que tout). Le monde stupéfait s’est émerveillé devant l’autorité et la transparence de Xi Jing Ping, au lieu de se poser des questions sur la disproportion des mesures privatives de liberté, les problèmes sociaux des chinois sans trésorerie devant l’arrêt brutal des activités économiques. Et les médias internationaux, après avoir applaudi aux simagrées du dictateur, réclament à cor et à cri une imitation, mesurée mais imitation quand même, des politiques de prévention et de précaution imposées dans son pays par un dirigeant démagogique et affolé.

Triste spectacle de voir se répandre, comme une pandémie, la peur d’une infection plutôt bénigne, la soif d’interdictions de communiquer, la rage de se protéger contre les autres. L’occident ne vaut pas mieux que la Chine. L’irrationnel a pris le pas sur l’analyse sensée donnée par les spécialistes des maladies infectieuses, sur l’inévitabilité d’une propagation du virus plutôt que la recherche éperdue du patient zéro, sur la nécessité de soigner les quelques cas graves plutôt que de rassurer d’innombrables paniqués qui présentent ou peu ou pas de symptômes.

Une mesure d'urgence : pourquoi ne pas demander une suspension pendant une journée de toute allusion au coronavirus ? 

Partager cet article

Repost0
23 février 2020 7 23 /02 /février /2020 12:23

Cache-sexe qui habille des exhibitionnistes craignant soudain d’être vus.

Floutage réclamé par des vedettes pour mieux négocier le prix de leurs clichés.

Privation de transparence brandie par les délateurs professionnels et les pourfendeurs de l’anonymat d’autrui.

Paravent cynique de tous les libertins, pornographes, et autres dépravés du sexe.

Son respect réclamé à corps et à cris, dans les émissions télé, par des putains fardées comme des momies ; à croire qu’elles veulent pourrir dans l’anonymat.

Partager cet article

Repost0
16 février 2020 7 16 /02 /février /2020 08:55

Un petit branlotin envoie une video de ce qu’il croit être un exploit à une fille. Bien dans l’air du temps elle (ou son mandaté) applique tous les principes célébrés par les médias :

  • jouer la délatrice, ou la lanceuse d’alerte et balancer sur un site porno ;
  • libérer sa parole en ne cachant rien de ce qui pourrait souiller quelqu’un qui lui a été proche;
  • appliquer la transparence à un homme politique ; même si ce qui est révélé n’a aucun intérêt pour le public.

Je ne comprends pas les indignations exprimées à propos de révélations aussi vertueuses d’après la doxa politico-médiatique. D’habitude rien n’arrêtait la satisfaction de voir des hommes épinglés pour des conduites inappropriées sur la base de procès sans preuves, sans avocats. 

Pourquoi cette fois ci la réprobation est générale ? 

Parce que c’est un crime, contre des innocents : une femme et des enfants atteints, humiliés par cet aveu public d’adultère. Un étalage de vulgarité dans cette simulation caricaturale d’un acte sexuel. L’indice d’un cynisme profond mélangé à de l’amateurisme à croire que cet exhibitionnisme peut plaire à qui va le voir. Et enfin, mais enfin seulement un délit d’atteinte à la vie privée, mais heureusement mis en œuvre par une sorte de diable exfiltré de l’orient, un gnome couturé, l’étonnante incarnation du mal qui punit, sans aucun droit, sans aucune légitimité, ceux qu’il dit être des malfaisants. Le péché, le mal, la laideur, la bêtise, la morale,  autant de concepts qui malgré les cris d’orfraie des journalistes et des politiques les submerge, les stigmatise.

Partager cet article

Repost0
9 février 2020 7 09 /02 /février /2020 09:18

Est lourdement sanctionné lorsqu’il s’agit de racisme, de sexisme, et d’une interminable litanie de phobies. Est entièrement libre quand il s’agit de Dieu : est alors considéré comme une liberté d’expression, une transgression artistique, l’affirmation de la puissance de l’individu.

Dieu ne serait-il plus grand-chose ?

Partager cet article

Repost0
3 février 2020 1 03 /02 /février /2020 11:21

Je l’imagine réclamer, après quelques années d’incarcération, une libération, justifiée par leur bonne conduite, pour Goering et Landru après les avoir sauvés de la pendaison ou de la guillotine pour une brillante plaidoirie.

Je me demande sous l’influence de qui (un collègue ministre ?) il a ramené à 15 ans l’âge de la majorité sexuelle pour faciliter la tâche des prédateurs homosexuels; pas de vice de consentement à cet âge tendre ?

Pourquoi n’est-il pas proposé pour l’oscar du meilleur acteur dans un rôle qui n’est pas de composition : l’avocat aux dents qui rayent le plancher, séduisant une héritière de plus belle et intelligente, puis récompensé par un poste de ministre en récompense de sa flagornerie et de son entregent.

Narcisse qui prétend nous imposer son image de grand homme. Que son reflet l’interpelle sur son humanisme, son libéralisme, sa gloire; des gouttes d'eau qui se perdront dans un oubli parfaitement mérité.

Partager cet article

Repost0
29 janvier 2020 3 29 /01 /janvier /2020 10:18

Pénurie de de plans d’eau et de miroirs en vue : tant de narcisses errent partout pour vérifier l’excellence de leur moi.

Partager cet article

Repost0
29 janvier 2020 3 29 /01 /janvier /2020 10:17

Je suis misanthrope. Parmi ces anthropes beaucoup de femmes. Certes j’ai une admiration infinie pour toutes les poétesses, les mathématiciennes, les compositeurs de musique, les peintres ou sculptrices, les écrivains, les romancières, les créatrices même celles dans l’e-business ; malheureusement, tous ces talents ne rassemblent pas grand monde pour amenuiser vraiment ma misanthropie.

Partager cet article

Repost0
29 janvier 2020 3 29 /01 /janvier /2020 10:15

Plus élégant que souchard ou « de souche ». Exemple : On trouve de moins en moins d’aborigènes à Trappes ou dans les quartiers nord de Marseille.

Partager cet article

Repost0