Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 février 2022 2 08 /02 /février /2022 10:36

Etrange cette manie des femmes de confier le soin de leur habillement à des hommes qui les haïssent et se vengent en les travestissant : Saint-Laurent, Balmain, Mugler etc...Mais peut-être s'agit-il pour elles d'être tranquilles quand elles s'occupent de leurs chiffons.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
8 février 2022 2 08 /02 /février /2022 10:33

Elimination (en principe avec du poison), par leur femme, compagne ou amante des fêtards, dépravés, pue du bec, machistes, qui leur déplaisent.

Au total une foule impressionnante.

Partager cet article
Repost0
6 février 2022 7 06 /02 /février /2022 09:31

Emberlificoter les gens dans des relations superficielles. Croire que parler pour ne rien dire est un plaisir pour celui qui vous écoute. Porter au pinacle les échanges de verbiage inconsistants. Tout ceci paraît bien sorti de la cervelle de démagogues bavards et de sociologues en mal de reconnaissance.

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2022 4 20 /01 /janvier /2022 11:44

L’écroulement de l’éducation nationale n’arrête pas de se poursuivre. Les éducateurs sont inaptes à former les enfants comme en témoignent les comparaisons internationales des enquêtes Pisa : seuls s’en sortent les enfants de milieux favorisés, les autres qui ne bénéficient pas de l’appui de leur famille ont des résultats catastrophiques ; et les chiffres sont de plus en plus mauvais au fil des années. Les enseignants sont encombrés d’un pédagogisme qui a fait les preuves de son inefficacité. Ils se sont laissés aller (avec la complicité active de l’encadrement) à la fuite devant les manifestations d’autorité envers leurs élèves. Ils prétendent être en sous-effectif, alors qu’ils sont surtout en sous-activité : mal payés pour trop peu d’heures de travail ; le recrutement de bons éléments en souffre, la médiocrité triomphe, le mérite est banni ; il serait temps d’augmenter massivement et leurs salaires et leur temps de travail.

 

Mais le mammouth est ingérable. Il faut le tuer. Il faut oublier le qualificatif de national de l’éducation et tenter de scinder cette administration entre les régions. Il faut élargir les possibilités de création d’écoles privées qui ont de meilleurs résultats et font face à une demande des parents qu’elles ne peuvent assouvir. Il faut restaurer l’idée que l’on ne peut accéder à un niveau supérieur sans avoir les fondamentaux du niveau inférieur. Il faut accepter que certains n’ont rien à faire sur des bancs d’un lycée et devraient, sans honte, ni stigmatisation, pouvoir accéder plus rapidement à l’apprentissage. Il faut restaurer l’autorité en transformant les sanctions disciplinaires en sanctions financières pour les parents. Il faut oublier dans les écoles tous ces programmes qui n’ont rien à voir avec la transmission des connaissances, leur apprentissage mais s’apparentent à du bourrage de crâne, de la propagande : éducation civique, éducation sexuelle, sensibilisation à je ne sais quels thèmes à la mode. Il faut arrêter de privilégier le sport aux dépens de la musique ou du dessin.

 

Je n’ai guère entendu de propositions qui aillent un peu dans ces sens : et portant tous les candidats sont d’accord pour dire que l’éducation est le futur de notre pays ; alors manquent-ils de courage, d’imagination, ou d’intelligence de la situation ?

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2022 4 20 /01 /janvier /2022 11:16

Un torrent niaiseux déferle sur France-Inter (sur les autres médias aussi, mais quand même dans une moindre mesure). Ils sont tous à nous prêcher la naissance d’un nouveau monde qui me fait frémir : le mérite y est remplacé par l’égalité sociale, la culture occidentale par un méli-mélo africano-maghrébin, la ville est transférée à la campagne, la vérité, la bonté, la beauté, sont abolis au profit du bonheur et du plaisir.

Quelques antédiluviens amplifient encore leurs messages soixante-huitards : Pascale Clarck  (57 ans), Laure Adler (70 ans), Eva Bettan (60 ans bien sonnés), Sonia Devillers (45 ans), Fabienne Sintes (51 ans), Alexandra Bensaïd (47 ans) ; ce n’est pas leur âge physique qui importe, mais l’âge de leur neurones qui date d’un XXème siècle mal digéré.

Les archéo, qui ont résisté à la fureur anti-tetostérone des Laurence Bloch et autre Sibyle Veil, se complaisent dans la comptine socialo-écolo : Pierre Weill (69 ans), Bruno Duvic (44 ans), Thomas Legrand (57 ans), Nicolas Demorand (49 ans), Philippe Bertrand (62 ans), Nicolas Poincaré (58 ans) ; là encore ils ne sont pas responsables de leur antiquité cellulaire mais de la vieillerie de leurs idées.

Dans les flots de leurs paroles ils frémissent d’horreur à l’idée que la République n’est ni une, ni admirable, que la démocratie n’est qu’un avilissement de la timocratie, que l’Education publique est devenue un objet de mépris du fait du laxisme des enseignants, que l’hôpital n’est pas fait pour la bobologie, que l’empreinte carbone est la marque du vivant sur notre planète, que la Nature n’est pas une divinité à vénérer, et la Terre un jardin d’Eden, que les différences sont la source de la diversité et donc de la richesse, que les pauvres qui ne foutent rien sont dénués d’intérêt, que l’on doit se méfier des héritiers surtout dans le domaine culturel, que le populisme est le fruit du socialisme qu’il se badigeonne en révolutionnaire, démocrate ou national.

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2022 7 16 /01 /janvier /2022 10:26

Paralysie qui a saisi France-Inter. Elle est due à une surdose de moraline administrée par Laurence Bloch à travers les aboiements de ses pit-bulls de la maison ronde : Demorand, Salamé, Vanhoenacker,  Trapenard, Legrand.

Les symptômes sont un abus de mots valises souvent construits avec un suffixe en phobie comme xénophobie, islamophobie, homophobie, ou encore un suffixe en isme tels racisme, féminisme, écologisme, ou enfin répertoriés avec une certification de sociologues style fachosphère, stigmatisation, fake news.

L’aboutissement est un discours piétiste qui endort les « fidéles auditeurs » dans un discours convenu. L’autre est la référence suprême à condition qu’il soit loin et inatteignable. Le pleur est la manifestation nécessaire de la compassion. La victime est la génisse d’or devant laquelle il importe de s’agenouiller avec attendrissement. La repentance est la clé des songes pieux des sectaires du blochisme.

Les effets en sont la sclérose dans la résilience face aux réalités. L’aveuglement dans le déni des évènements contraires qui nous menacent. La haine fille de la peur de tous ceux qui sont ressentis comme des ennemis. Et le sourire sardonique envers les crétins négationnistes de leur vérité.

Le blochisme est une doctrine de lemmings : une pensée, une voix, une radio.

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2022 5 14 /01 /janvier /2022 17:02

Artemisia Gentileschi, surtout fille de son père Orazio, bon peintre baroque. L’imite beaucoup, non sans talent.

Elisabeth Vigéee-Lebrun, heureusement épouse d’un marchand de tableau. Il lui permit d’atteindre la renommée comme portraitiste, en pratiquant l’académisme avec outrance, faute d’avoir le génie d’un Quentin La Tour, ou d’un Greuze.

Rosa Bonheur, née dans une famille de peintres, les dépasse dans l’art animalier. Son succès s’éteint avec raison à sa mort.

Berthe Morisot, surtout amie du cercle des impressionnistes dont Renoir, Pissaro, Monet. On retrouve chez elle, leur reflet.

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2022 2 11 /01 /janvier /2022 15:41

L’union Européenne : il ne faut pas la quitter. Il faut en abuser. Il faut la laisser végéter en entravant toutes ses initiatives. Elle est incorrigible dans son statut actuel : pas de décision possible avec les systèmes de veto existants ; pas d’âme avec les refus obstinés de considérer qu’il existe une civilisation européenne qui ne se dissout pas dans un multiculturalisme mondial ni même dans un monde occidental ; pas d’avenir pour une organisation phagocytée par un germanocentrisme sans ambitions autres qu’une confort petit bourgeois. Elle a fait la preuve de son inefficacité en laissant la guerre s’installer de façon endémique dans les Balkans, en laissant l’industrie s’écrouler en France et dans tous les pays méditerranéens, en laissant un islamisme conquérant s’emparer de larges zones où règne une charia a peine atténuée.

 

L’exemple qui peut donner des idées est celui du groupe de Visegrad. Composé de la Pologne, la Tchéquie, la Slovaquie, la Hongrie il essaie d’imposer un sous-ensemble au sein de l’Europe qui veut faire prévaloir ses priorités : l’intégration à l’Otan comme rempart contre la Russie, la volonté de limiter l’immigration. Ce groupe créé en 1991 essaie de s’élargir pour imaginer une nouvelle politique énergétique moins dépendante en lançant l’initiative des trois mers pour tenter d’élargir leur groupe aux pays baltes, la Roumanie, la Bulgarie, la Croatie.

 

Il est urgent de fonder un groupe de quelques pays autour de quelques idées fortes :

  • Une protection efficace contre l’immigration sauvage, venue de Turquie, du Maghreb, du Sahel,
  • Une politique énergétique pragmatique laissant une large place à une transition nucléaire,
  • Une politique de défense qui s’éloigne et de l’OTAN et d’un non-interventionisme mortifère,
  • Une politique étrangère qui affirme un rôle de présence internationale sur les plans du commerce et de la culture, sans être handicapée par une hostilité systémique vis-à-vis de la Russie,
  • Une politique budgétaire qui permet une entraide entre les pays du groupe.

L’idée serait à explorer avec un arc méditerranéen : Portugal, Espagne, Italie, Grèce, plus Malte et Chypre. Créer autour de ces pays volontaires un nouveau pôle de solidarité et de puissance destiné à faire face d’une part au groupe de Visegrad, d’autre part à la ligue des pays « radins » ou « frugaux » : Pays-Bas, Suède, Danemark, Autriche, soutenus en sous-main par l’Allemagne.

 

La France peut et doit jouer un rôle moteur dans une telle initiative. Il s’agit de répudier cet axe Franco-allemand qui conduit à la vassalisation envers une Allemagne handicapée par sa faillite morale et démographique. Il s’agit d’oublier cet atlantisme qui veut faire croire que les Etats-Unis seront toujours là, en toutes occasions, pour défendre le continent européen ; leurs soucis sont pour un temps plus tournés vers l’océan pacifique que l’océan atlantique. Il s’agit de créer un nouveau pôle dynamique au sein de l’Union Européenne, qu’il serve de nouveau moteur pour recréer une Europe plus adaptée au monde actuel que celle imaginée du temps de la guerre froide, plus efficace que celle trafiquée par des politiciens sans envergure, plus européocentriste que celle voulue par des intellectuels oublieux des valeurs maturées dans nos pays.

 

 

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2022 5 07 /01 /janvier /2022 18:56

Ne l’oublions pas : le brave mec outrageusement trainé devant les réseaux sociaux. Pourquoi ? Il a mégoté sur la rémunération de la putain, voire il ne l’a même pas payé ; il n’a pas respecté le contrat explicite ou implicite ; il était vraiment trop nul.

Défendons le : le pauvre type trop laid, sans charisme, sans conversation qui a essayé d’utiliser ses petit atouts pour tenter de se payer une belle femme.

Aidons le : quand le sale type a maladroitement fait acte de chantage et se retrouve dépecé, écharpé, traité plus bas que terre par des harpies en quête de sang frais.

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2022 5 07 /01 /janvier /2022 18:52

Entourage de vedettes de l’écran, de la scène, ou de la politique profitant des sous et de l’influence de leur idole. Mot chargé positivement dans la bouche des courtisans qui leur servent la soupe.

N’a rien à voir avec des comportements claniques qu’il importe eux de dénigrer sans états d’âme.

Partager cet article
Repost0