Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 décembre 2023 6 09 /12 /décembre /2023 10:42

Trois sciences qui se prétendent telles parce qu’elles utilisent des outils mathématiques : statistiques, corrélations. Parfait pour décortiquer le passé. A condition de ne pas abuser des corrélations qui peuvent démontrer bien des rapprochements sans rien expliquer. Quant à vouloir prédire le futur avec de tels outils, mieux vaut être très prudent. Les échecs passés des prévisions économiques sont là depuis au moins un siècle pour indiquer la fiabilité de méthodes dites scientifiques qui oublient de probabiliser  (ou n’arrivent pas à probabiliser) leurs scénarios du futur. Alors, vous sociologues et climatologues, arrêtez de vous pavaner avec vos prévisions : elles sont intéressantes, elles sont amusantes, mais elles ne relèvent guère de la science.

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2023 4 30 /11 /novembre /2023 15:54

Curieux cette passion de Patrick Cohen, ou du sbire d’Elisabeth Quin, ou d’Anne Sophie Lapix de proclamer « les faits, les faits d’abord » quand leur seule obsession est d’en  cacher certains (le type qui a failli être lynché à mort par des habitants du quartier de la Monnaie à Romans), d’en affadir d’autres (le racisme anti-blanc n’a pas été retenu par le procureur malgré les témoignages des gens présents lors de l’attaque de Crépol). Surtout repousser avec vigueur qu’il ne s’agit pas d’une expédition punitive (un rezzou), mais d’une altercation faisant suite à une offense des amis de Crépol de Thomas faite à Chaïd et ses copains de Romans.

Il ne s’agit pas d’une erreur individuelle d’un journaliste qui s’égare mais de toute une ambiance qui pollue le service publique : un déni face aux exactions commises par des bandes de prétendus musulmans qui polluent les cités qu’ils habitent, une paresse pour éviter d’analyser quels sont les actes, qui les commettent, pourquoi ils sont commis.

Le service public prouve une fois de plus son indignité, et aggrave son cas en refusant d’admettre ses erreurs. La seule solution est de se débarrasser de cette protubérance coûteuse qui n’apporte ni vérité, ni qualité. Il faut vendre toutes ces chaines avant que la réalité de leur non-valeur ne se fasse trop aveuglante.

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2023 2 28 /11 /novembre /2023 11:04

Toutes ces grandes surfaces sont des pollueurs de la vie quotidienne, bénéficiant de l’appui de l’état. Elles privilégient à outrance les consommateurs au détriment des producteurs. L’état y trouve son compte puisqu’il s’agit d’un outil de baisse des prix en faveur de ceux qui fréquentent ce magasins, et qu’il se trouve que dans le désert industriel français les producteurs sont souvent des étrangers dont il ne se soucie que peu.

Dans cette vision à courte vue les rares producteurs français encore existant sont promis à une survie maussade : le phénomène est particulièrement grave pour les agriculteurs, en particulier maraichers, producteurs de lait et de viande; il l’est aussi pour toutes ces PME qui dans des circuits courts produisent les quelques produits qu’elles peuvent encore fabriquer dans un univers très concurrentiel.

La présence de ces grandes surfaces introduit de plus des coûts de structure qui ne sont pas répercutés sur les consommateurs : création de zones qu’il faut atteindre par des moyens automobiles, mocheté proverbiale de ces entrepôts, assèchement des centre ville qui se trouvent réduits à des boutiques de proximité ou de tourisme.

Les premiers craquements se font enfin sentir avec d’une part la crise des hypermarchés qui rebutent par leur gigantisme, leur éloignement patent de tout ce qui favorise l’approvisionnement de proximité; et avec d’autre part l’inquiétude des édiles qui sont soucieux de revitaliser leurs centres villes et de lutter contre une urbanisation mangeuse d’espaces et couteuse dans la construction des infrastructures de plus en plus étalées.

Destructrices d’emplois, bourreaux des producteurs, symboles de l’enlaidissement des périphéries, on leur souhaite, non pas une disparition, mais un affaiblissement de leur tyrannie.

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2023 1 27 /11 /novembre /2023 12:08

Vieil électeur de droite je suis atterré par la nullité du groupe parlementaire LR sous influence sarkozyenne, le silence de Wauquiez terrorisé par les médias. Je suis affligé par l’inanité du programme économique de l’éternelle revenante Marine Le Pen, et les caricatures tous azimuts énoncées par Zemmour. Personne qui n’émerge pour représenter une gauche de gouvernement acceptable faute de mieux. Quant à la macaronie, comment choisir des gens qui cumulent tous les échecs et se réfugient dans d’inadmissibles  réformes dites sociétales (antisociales en réalité).

Plongée de la démocratie dans un ragoût non comestible où le déni, la pusillanimité, la jactance, le consumérisme sont devenus prédominants. Et nous ne sommes pas le seul pays dans cette situation où les citoyens n’ont à choisir qu’entre des minables.

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2023 4 16 /11 /novembre /2023 14:32

Un sucre qui fond dans la tisane tiède de ses déclarations.

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2023 1 13 /11 /novembre /2023 10:28

L'agglo, terme affreux qui recouvre un ramassis de communes qu'aucun intérêt partagé n'associe. Un aggloméré de Tréguier à Lannion, de Louannec à Loguivy. Aucun habitant de ce pâté d'alouettes n'a, hormis quelques élus, demandé la mise en oeuvre de d'un plat aussi indigeste. Personne de censé n'a demandé au maire de Louannec (certainement respectable, mais parfaitement illégitime) de présider ce salmigondis, de s'occuper de la promotion de la côte de granit rose, des problèmes de bretonnitude de Plouaret, et des rivalités entre Lannion, Perros et Tréguier.

Cette agglo est gluante de mots valises (territoires, plan stratégique, intermodalité), de jargonnages à tendance woke ("politique inclusive des mobilités", "territoires à énergie positive", "soutenir les singularités artistiques") qui hérissent le poil de tout personne d'action. Heureusement elle a gagné une solide popularité dans un domaine : la création de sinécures où peuvent se réfugier les fatigués du boulot à l'abri des risques du chômage, du dépassement des horaires, des tempêtes qui agitent le littoral, en bref des problèmes de tout un chacun.

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2023 1 30 /10 /octobre /2023 11:51

Nostalgie et compassion sont deux visages de l'inaction : celle, plutôt droitière, qui se complait dans la rêve d'un âge d'or qui n'a jamais existé et celle franchement gauchisante, qui s'enferre dans un sentimentalisme paré aux couleurs de l'humanisme. Deux manifestations de pessimisme, la première qui oublie que le passé est source d'inspiration et d'exemple pour construire l'avenir; la deuxième pour se lamenter sur un présent qui n'est pas à la hauteur d'un futur de progrès, pour gémir sur le malheur d'aujourd'hui , fruit d'un passé à haïr.
J'en viens à souhaiter que nous nous libérions des devoirs de mémoire et de repentance quand ils remplacent le souvenir vivant par des cultes stérilisants. J'en viens à espérer la disparition du funeste principe de précaution qui idéalise la paresse dans la perspective de la construction d'un monde nouveau.

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2023 5 27 /10 /octobre /2023 12:26

L'autre jour, en allant rechercher un bistrot accueillant pour prendre un petit déjeuner dans le centre de Lannion, nous avons fait chou blanc. Le maire, un certain Paul Le Bihan, avait du décréter une opération ville morte : à dix heures du matin, tout était fermé, ou à peine en train d'ouvrir; devant le nouveau et sinistre parvis qu'il a créé devant la gare, sur l'esplanade le long du Léguer et son bistrot de pacotille planté à côté du bidonville qui sert de boutique à Orange, sur la place de l'hôtel de ville ou des brasseries sans grâce peinaient à offrir un service à de rares ombres qui glissaient rapidement entre boutique fermées dans la zone piétonne. Merci, Monsieur le Maire, de cet enterrement du centre-ville au profit des hectares inhospitaliers de hangars, rond-points, grandes surfaces, quatre-voies, zones dévolues au commerce bas de gamme.

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2023 3 25 /10 /octobre /2023 14:42

Etrange ballet au Moyen-Orient : Israël attaqué est obligé de s'en prendre aux sicaires et , pour l'instant, d'épargner les instigateurs.

L'un est patent, l'Iran : les rencontres préparatoires à l'attaque entre représentants des ayatollahs et représentants du Hamas sont publiques; les fournitures d'armes sont probables avec en appui les financements du Qatar; les entrainements dans des camps au Liban ou en Syrie sont probables. L'Iran par ses déclarations officielles a proclamé son appui au Hamas sans dénoncer les atrocités qu'il avait commises. L'Iran est sur la ligne de combat d'éradication de l'état israélien avec l'angoissante perspective de son acquisition dans peu d'années de la bombe atomique. Et pourtant Israël n'a pas frappé les usines de fabrication et les centres de préparation de cette arme. La seule hypothèse  possible est qu'il n'en a pas reçu l'autorisation des Etats-Unis qui redoutent un embrasement de tout le Moyen-Orient et ont demandé à leur affidé de limiter ses rétorsions.

L'autre est moins évident, la Turquie qui avait déjà été pris dans le passé à livrer des matériels militaires au Hamas est en embuscade hostile. Les propos actuels d'Erdogan sont de toute évidence un signal d'appui aux palestiniens. Mais la Turquie est intouchable pour la bonne raison qu'elle est l'alliée des Etats-Unis et de l'Europe au sein de l'OTAN. Toute mesure de rétorsion, même mesurée, contre la Turquie serait une déclaration de guerre par Israël à l'OTAN. Impossible.

Situation d'oxymore d'Israël qui pour combattre les Frères Musulmans sunnites de Gaza devrait s'attaquer aux chiites iraniens et qui pour combattre les arabes gazaouites devrait s'en prendre aux iraniens voire aux turcs.

 

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2023 7 22 /10 /octobre /2023 17:39

Les diables du Hamas s’activent dans les cimetières, les cours d’école, les parkings d’hôpitaux pour balancer leurs missiles bricolés sur les villes d’Israël. Les gazaouites qui les ont porté au pouvoir jadis avec une large majorité sont encore obligés d’en rajouter sur leur détestation, leur haine; ils leur faut subir dans l’enthousiasme et la colère surjouée les malheurs apportés et provoqués par leurs dirigeants infernaux.

Dans la grande tradition des Gengis-Khan et Tamerlan, les civils servent d’objets de torture pour semer l’effroi, ou de boucliers humains pour protéger la vie indigne des barbares qui ont oublié toute foi. Et  Benzémistes,  Mbappaires,  Syiens, ferment les paupières,  bouchent leur oreilles, closent leur bouche devant des crimes avérés. Et, bien pire, Mélanchon et ses sbires préfèrent passer par pertes et profits les abjections des agresseurs d’Israël et investir dans l’admiration de la résistance palestinienne avec espoir de gros bénéfices électoraux.

Partager cet article
Repost0