Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 09:21

Officine où le président tire la chasse pour emmerder ses ennemis.

Repost 0
Published by olivier seutet
commenter cet article
28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 09:20

Produit naturel à base de plantes.

Repost 0
Published by olivier seutet
commenter cet article
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 09:10

Jeune oiseau qui a encore sur le bec, une petite peau jaune. Fait penser au Macron qui ne s’est pas encore émancipé de la tutelle de son épouse-mère. Ses chants mélodieux laissent échapper, parfois, des non-sens comme ses dires sur les coloniaux, des approximations comme ses réformes à venir dans un lointain futur sur les retraites, des enthousiasmes d’adolescent encore boutonneux pour mummy Merkel et son Europe, des bredouillis ou bégaiements sur l’existence (oui, non, peut-être) d’une culture française, des recopiages studieux et sans imagination de ce que lui a enseigné Pépé de l’Elysée, les radotages des mauvais anges qui le fascinent comme Pierre Bergé ou Danny Cohn-Bendit, vieillards libertaires et libidineux.

Le béjaune a besoin de prendre sa liberté, de s’éduquer. Cette élection va le former. La prochaine fois, il pourrait être un candidat de valeur.

Repost 0
Published by olivier seutet
commenter cet article
19 mars 2017 7 19 /03 /mars /2017 10:02

Pour mieux débusquer le diable (ou du moins ce qu’il définit comme tel), il vole, ou achète des documents protégés par le secret de l’instruction, le secret professionnel, l’intimité des familles ; il en est fier et s’abrite derrière la protection des sources pour s’absoudre de son forfait. Afin de clouer au pilori la fachosphère, la réaction, ou toute autre opinion qui lui donne de l’eczéma, il s’arme de caméra cachée, de micro dissimulé, de toutes sortes de gadgets électroniques afin d’arracher à ceux qu’il range parmi les individus coupables, des aveux qu’ils n’ont jamais voulu rendre publics ; il croit servir la liberté, la transparence, et n’est que le sicaire de l’interdiction de penser.

Ce sont les mêmes qui hurlent dans les micros leur soif de vérité ; ils la massacrent par leurs méthodes, ils la piétinent dans leurs écris et leurs paroles. Ces ascètes de la transparence, ces parangons de l’honnêteté, de la vertu (la républicaine seulement), ces contempteurs du mensonge, se permettent d’utiliser les moyens les plus déloyaux, pour mieux assassiner leurs ennemis.

Ils faut les dépouiller de ce titre de journaliste. Ils ne méritent que le nom de chiftir, de broc, de fripier : tous ceux qui viennent trier dans les poubelles pour en tirer quelque ordure à revendre.

Repost 0
Published by olivier seutet
commenter cet article
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 10:51

 

Macron (Quintus Naevius Cordius Sutorus Macro) : assassin présumé de l’empereur Tibère, son forfait ne fut pas récompensé par son successeur Caligula qui lui enjoignit de se suicider avec sa femme Ennia.

Macron (Makron) : peintre de vase grecs (céramique attique à figure rouge : rotfigurigen plutôt que rotschild)

Makrolon : plaque de polycarbonate idéale pour les panneaux publicitaires

Macronium : pokémon ressemblant à un animal préhistorique habillé de vert

Macroule : poule d’eau très commune en France

Macreuse : pièce de viande maigre et gélatineuse

Repost 0
Published by olivier seutet - dans portrait
commenter cet article
14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 10:02

Les rats envahissent Paris. Ils galopent dans tous les squares, entre les bancs du Guignol, les balançoires, et les chaises. Les touristes ébaubis n’arrivent pas à croire qu’ils sont en plein centre de la ville-lumière. Les parisiens fatalistes naviguent entre trottoirs merdiques, S.D.F. crapoteux et ces échappés des égouts. Mais les fonctionnaires ratiers sont en grève : ils vitupèrent contre Hi-Hi Cra-Cra qui les a surchargés de boulot. Elle trône imperturbable en sa place de Grève. Il serait judicieux que l’on revienne à la vieille tradition qui faisait de cette place un lieu patibulaire en particulier pour les empoisonneuses.

Repost 0
Published by olivier seutet
commenter cet article
14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 09:47

Des codes d’éthique pour camoufler tant bien que mal l’abaissement de la moralité. Des comités d’éthique pour confisquer au profit d’experts autoproclamés ce qui devrait relever de la conscience personnelle. Des déontologues qui agitent leurs règles d’éthique pour blanchir des sociétés toujours plus rapaces. Des Hautes Autorités, dites indépendantes, en proie à des délires éthiques pour instaurer des transparences de plus en plus indécentes.

Ah ! Vive le retour du décalogue, de la morale, de l’examen de conscience.

Repost 0
Published by olivier seutet
commenter cet article
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 09:24

Quel soulagement de voir écarté le plus médiocre d’entre nous. Dans son sinistre discours de Bordeaux, le mauvais perdant a exprimé toute son aigreur vis-à-vis de celui qui l’avait écrasé pendant les primaires, sa rancœur envers les « radicalisés » ( ?!) qui ont soutenu Fillon au Trocadéro. Cet increvable héritier de la chiraquie a cru pouvoir par de basses manœuvres écarter un Fillon en perdition. Comme d’habitude, il n’avait pas compris, avant un tardif éclair de lucidité lundi dernier, que si Fillon n’était plus en mesure de faire campagne, il fallait du neuf, et que lui n’était que du recuit. Je persiste à regretter que Fillon n’ait pas désigné quelqu’un comme Larcher pour continuer de représenter son programme ; je suis ravi qu’il ait renvoyé à sa retraite ce vieux crocodile édenté de Juppé.

Repost 0
Published by olivier seutet - dans politique
commenter cet article
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 09:50

Deux fois, ça suffit. La première François Fillon se fait voler une victoire immanquable à la tête du premier parti de la droite par Copé. La deuxième il est incapable de réagir en futur chef d’état à des accusations abracadabrantesques. Qu’est-ce que ce général qui ne sait pas attaquer ses adversaires : cinq ans à Matignon et il n’a pas de dossiers sur Macron ? sur Hollande ? Il nous invoque les mânes du général et il n’a pas de Foccart à ses côtés ? Il croit que la politique se fait en gants blancs ? Il croit que les Pasqua, les Roland Dumas, et autres sicaires ne sont pas nécessaires ? Qu’est ce que ce général qui se laisse enfermer par une troupe de juges dans une citadelle indéfendable ? Les Bazaine jadis on les fusillait. Au lieu de traiter par le mépris ces Dandin du parquet national financier, invoquer son immunité parlementaire et parler fort au nom de la séparation des pouvoirs, seul fondement de la démocratie, il geint, joue les victimes, biaise sur le fond. Au diable, ce paltoquet qui ne sait être ni César, ni de Gaulle. 

Repost 0
Published by olivier seutet - dans politique
commenter cet article
26 février 2017 7 26 /02 /février /2017 09:19

De telle ministre de justice : moche comme un pou. Délit de faciès, le pou est peut-être laid (à voir, je n’en ai jamais examiné de près), mais il a probablement de hautes qualités morales que n’a pas nécessairement la ministre impliquée.

D’un secrétaire d’état à l’Europe : paresseux comme une loche. Injure très grave, ce n’est pas parce que cette pauvre limace est handicapée (elle n’a ni jambes, ni bras) qu’il faille se moquer de son inaptitude à se mouvoir. D’ailleurs toute l’Europe et le gouvernement sont ravis que le secrétaire d’état n’en foute pas une rame.

D’un ancien ministre des finances : un bouc en rut. Le rut est un comportement tout à fait sain chez le bouc, et saurait-il à qui on le compare il rétorquerait que les brebis sont très satisfaites de ses moeurs, ce qui n’est peut-être pas le cas des soubrettes et autres putains mises en contact avec le ministre.

D’un président de notre République : fourbe comme un renard, rigolard comme une hyène, courageux comme un chacal. Là encore, tous ces animaux remplissent une fonction très utile dans les écosystèmes en dévorant les cadavres ou les bêtes trop faibles pour survivre. L’utilité sociale du président en question n’est pas avérée.

D’une maire : bête à manger du foin. Tout à fait insupportable de moquer des êtres vivants qui ont choisi une nourriture végétarienne, voire végane. L’absence de méninges de l’impétrante qui s’extériorise dans les choix calamiteux de politique de circulation routière, de politique urbaine, et d’absence de politique culturelle, ne doit sous aucun prétexte nous conduire à stigmatiser des comportements même ridicules.

D’un porte-parole du gouvernement, de plus ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt : triple buse (en toute logique quadruple buse, mais ne chipotons pas). C’est le pompon ! La buse a l’œil acéré, sait décider avec rapidité pour coordonner son attaque,

Heureusement, tous ces exemples ne doivent pas cacher que parfois nos amis les animaux sont avantageusement comparés à des minables de notre espèce : qui ‘a pas compris que tel maire de Pau n’était pas un aigle, ou tant de bateleurs politiques n’avaient pas le courage du lion. Non ! La zoophobie n’est pas générale ; elle doit être combattue avec vigueur comme n’importe Quelle autre stigmatisation. 

Repost 0
Published by olivier seutet
commenter cet article