Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juin 2021 5 25 /06 /juin /2021 16:32

Le président Macron se porte maintenant garant des valeurs, de ses valeurs et il ne mégote pas dans la grandiloquence :

« C’est un recul terrible. C’est une bataille culturelle, civilisationnelle que nous devons mener. Nous n’y céderons rien, a-t-il affirmé. Il y a une montée de l’illibéralisme dans les sociétés post-communistes ». La promotion de l’homosexualité auprès des moins de dix-huit ans, et la promotion seulement, ni l’ostracisme, ni la stigmatisation, devient une cause civilisationnelle. Oui, le même président qui a laissé enfermer sans quasiment de visites, pendant plus d’un an,  dans des hospices, des vieillards au prétexte de leur sauver la vie ; le même qui croit qu’il est légitime d’ appliquer des quotas au mépris de la reconnaissance du seul mérite, et qui veut en rajouter en introduisant l’idée de trafiquer les concours pour qu’il y ait un quota minimum de boursiers au mépris du travail et des talents ; le même qui promeut la fécondation artificielle de lesbiennes pour satisfaire leur caprice d’enfant, et ne cache guère de tolérer le vol d’enfants au profit d’homosexuels ; le même qui croit qu’une fin de vie doit être digne non plus en soulageant la douleur mais en suggérant que les médecins puissent tuer. Curieux ce tas d’incohérences où le libéralisme défendu par Macron et ses semblables de Bruxelles consiste à tolérer les crimes les plus insoutenables contre l’individu comme infliger la mort ou légaliser le vol d’enfants, à admettre les limitations de la liberté individuelle en introduisant toutes sortes de quotas en arguant de la discrimination positive, à faire subir des peines d’enfermement à des vieillards qui n’ont pas nécessairement perdu la tête. Toutes ces actions ne sont pas illibérales dans sa tête mais facteurs de progrès sociétal. Mais la protection de l’enfance contre la sexualisation à outrance de la société devient outrance conservatrice. Nous revenons aux temps des grandes déclarations des Jack Lang et autres Daniel Cohn-Bendit pour la stimulation de la sexualité à tous les âges.

Partager cet article
Repost0
24 juin 2021 4 24 /06 /juin /2021 18:54

Ursula von der Leyen invoque des « valeurs européennes », et les médias français  des « valeurs républicaines » au rebours de la loi qu’a faite voter Victor Orban condamnant "la pornographie et les contenus qui représentent la sexualité ou promeuvent la déviation de l'identité de genre, le changement de sexe et l'homosexualité ne doivent pas être accessibles aux moins de 18 ans ".

 

Où est la définition ou la liste de ces valeurs invoquées. Dans la déclaration des droits de l’homme de 1789 et ses diverses répliques du XXème siècle ? On y trouve nulle part que l’éphébophilie soit une doctrine ou une pratique à défendre. On y trouve nulle part que la publicité de la sexologie auprès des enfants et adolescents se surajoute avantageusement aux matières qui fondent notre culture et notre tradition.

 

Pourquoi ces mines chafouines à l’idée que l’homosexualité ne soit pas considérée comme une doctrine de combat à répandre dans tous les esprits. Pourquoi cette révulsion devant la critique des sexualités les plus hétérodoxes. Tabou de considérer certaines pratiques comme minoritaires ? Blasphème de trouver répugnantes certaines pratiques ? Incroyable tyrannie de ces minorités de vouloir étaler leurs marottes, leurs tendances ou effarante vanité de vouloir montrer que l’on est différent ?  Ces opinions se parent des plumes de la lutte contre la discrimination, alors qu’on leur demande seulement d’afficher de la modestie ; elles disent rechercher une égalité physique et psychologique illusoire, impossible, non souhaitable, haïssable même au nom de la diversité. Indigne de parler de valeurs pour de tels combats.

Partager cet article
Repost0
21 juin 2021 1 21 /06 /juin /2021 12:08

Les électeurs du Rassemblement National ne se sont pas déplacés parce qu’ils sont jeunes. Curieux, ils n’étaient pas jeunes pour les élections précédentes ? Auparavant ils étaient plus mobilisés nous disait-on parce que plus militants, et de plus sous-estimés dans les sondages car avouant moins leur appartenance politique. Ces deux dernières explications ont disparu. Les médias racontent n'importe quoi pour tenter de justifier leurs erreurs d'appréciation.

   Les électeurs écologistes continuent de ne représenter pas grand monde sauf dans la circonscription la plus bobo de France, Paris 10ème arrondissement, où le vert arrive en tête avec 26% des suffrages devant un peloton de trois femmes, Pécresse (20%), Pulvar (16%), Autain (16%) ; amusant que la polulation gentrifiée de cette circonscription ait glissé des bulletins pour une majorité de près de 60% de défenseurs de Gaïa et de représentantes de #metoo.

   Les ministres ne font pas recette, soit parce que leur nom est parfaitement inconnu pour le citoyen moyen et que leur candidature est un non-évènement, soit dans les cas de Dupont-Moretti et Darmanin qui se vantent d’être des porte-drapeaux de la Macronie parce qu’ils ont été de fait un boulet pour leur liste.

   Les candidats de droite et de gauche représentant les partis de « l’ancien monde » ont survécu sans problèmes aux prédictions d’effacement prodiguées par tous les sondeurs et leur relais médiatiques. Il ne suffit pas d’être cire-pompes du président et flagorner à tire-larigot chez France-Inter, le Monde, Mediapart ou Libération pour avoir une influence sur les électeurs.

 

Ces quelques réflexions convergent pour montrer :

  • que ne convainquent quasi personne les doctrines à la mode dans de prétendues élites parisiennes, écologie punitive baptisée sociale, réformes sociétales baptisées progrès, défense de minorités ethniques ou de genre, prétendue efficacité des gestions sanitaires et économiques du gouvernement ;
  • que la fausse décentralisation incarnée par la création de régions aux pouvoirs restreints et aux administrations lourdingues, n’attire pas les votants ;
  • que la crise des gilets jaunes, suivie par la crise sanitaire a transformé le corps électoral en un troupeau de veaux qui seront soit des bœufs qui accepteront dans l’indifférence les programmes niaiseux qui leur sont proposés, soit des taureaux qui chargeront ceux qui les ont méprisés, asticotés, trop longtemps ;
  • que la mafia des journalistes qui répandent des fausses nouvelles en s’appuyant sur des sondages ou bidonnés ou grossièrement faux, en invoquant des prétendus scientifiques qui maltraitent la science en martyrisant les outils mathématiques qu’ils utilisent, en vilipendant toutes les opinions qui ne concernent pas la doxa de leur entre-soi, a perdu toute légitimité.

 

En conclusion, toute élection a une signification (du moins en pays où le vote est libre), et celle-ci est sans bavures :

  • les programmes qui nous sont soumis ne nous intéressent pas, et parce que le sujet région est dépourvu d’importance, et parce que ceux appliqués au niveau de l’état ont été une menterie ;
  • les personnes qui les incarnent ne valent que si elles ne sont ni appuyées par les élites médiatico-étatiques, ni représentantes de courants d’excités snobinards se vantant de représenter « le peuple »;
  • le futur ne peut être engagé sur les bases de camarillas sans légitimité.
Partager cet article
Repost0
16 juin 2021 3 16 /06 /juin /2021 13:42

Le plafond de verre maudit par des femmes, n’empêche malheureusement pas que le principe de Peter ne s’applique à certaines :

  • Et Christine Lagarde dont l’incompétence bancaire et économique, et l’absence de force de caractère tant vis-à-vis de ses supérieurs (Sarlozy en particulier), ou de ses collaborateurs (Stéphane Richard plus précisément), ne l’ont pas empêché d’accéder à la tête du FMI puis de la BCE ;
  • Et Delphine Ernotte carriériste chevronnée qui usa de toutes les influences possibles de ses réseaux pour à deux reprises se faire nommer présidente de France Télévision ; et pourtant le niveau intellectuel et moral de ce média, dit de service public, reste à faire peur aux trois quart du pays ;
  • Et Caroline de Haas cynique sans vergogne qui monnaie ses services pour blanchir administrations et entreprises en mal de féminisme ; elle est plus proche de l’extorsion de fonds que de la prestation de service.

Elles en rajoutent dans leur combat haineux contre les mâles blancs pour tenter de camoufler leur incompétence patente : elles se noient dans le ridicule en pérorant toutes les trois contre la testostérone et le virilisme. Tristes mégères trop pitres.

Partager cet article
Repost0
12 juin 2021 6 12 /06 /juin /2021 19:38

Une petite baffe pour un petit Monsieur. Tarif : quatre mois de prison avec mandat de dépôt. Question suivante : combien pour un coup de pied au cul ? Moins douloureux peut-être, plus signifiant surement.

Partager cet article
Repost0
7 juin 2021 1 07 /06 /juin /2021 16:38

Le pauvre garçon se noie. Ensablé au Mali. Englué dans une Europe allemande. Emberlificoté dans un OTAN plus américain que jamais. Quoi d’autre après les Beauvau de la Sécurité, les Ségur de la Santé, les Grenelle de l’Education, la Convention pour le Climat, le Grand Débat National, et j’oublie certainement d’autre congrès, forums, colloques, commissions, tous aboutissant à quelques petites crottes immédiatement qualifiées de progrès par quelques zélateurs aveuglés. Le procrastinateur s’abîme dans les prises de pouls, les prises de conscience, les coups de menton, les coups bas, oubliant l’essentiel au profit de l’accessoire, de la manœuvre, du ronflant, du pittoresque. Aux abois, il ressort ses vieilleries de vieux jeune, et des états généraux de la Justice, et une réforme des retraites dont personne ne sait rien.

Le masque tombe. La face égarée de l’incompétent aux prises avec une réalité trop complexe pour lui apparaît aux yeux de tous.

Partager cet article
Repost0
7 juin 2021 1 07 /06 /juin /2021 15:53

Hybride : véhicule servant à transporter de lourdes batteries d’un point à l’autre.

Voiture électrique allemande : automobiles conçues pour rouler au lignite à plus de 200 km/h.

Eolienne : moulin à vent hachant les petits oiseaux dans un bruit d’enfer.

Panneau photovoltaïque : étouffe terrain qui empêche les rayons du soleil de nourrir le sol.

 

Partager cet article
Repost0
24 mai 2021 1 24 /05 /mai /2021 11:14

Parmi les grandes causes de notre époque, celle qui me sidère le plus est la défense des animaux. Mais pas de tous, de certains. Autant il serait légitime de protéger l’ours ou le loup, autant chevreaux, agneaux ou veaux passent à la trappe ; les uns parce qu’ils représentent la force, la ruse, la cruauté, et les autres la faiblesse, l’apathie, la peur ? La Fontaine et sa fable est bien loin. S’occuper des mammifères a de toute façon priorité sur les insectes et arachnidés : vous imaginez la réintroduction des scorpions en Provence, la verbalisation pour avoir écrasé une mygale ?

Cette cause animale pue l’anthropocentrisme : plus nous cousinons dans l’arbre du vivant, plus nous nous sentirions obligés de nous en soucier.

Elle a des relents de stigmatisation de tout ce que nous considérons comme laid, comme faible, comme venimeux : une caricature d’un eugénisme affligeant.

Elle veut nous faire avaler que nous ne sommes pas des prédateurs : transformer l’homme en herbivore est la déconstruction de l’histoire la plus énorme que l’on ait inventé.

Partager cet article
Repost0
24 mai 2021 1 24 /05 /mai /2021 11:13

Mesure de capacité pour interdire spectacles et restaurants à tous ceux qui menacent madame Michu dans sa précieuse santé.

Partager cet article
Repost0
24 mai 2021 1 24 /05 /mai /2021 11:11

Je ne sais pourquoi ils ont mis deux « s «  à pass. Outil d’oubli de la culture destiné à promouvoir mangas et concerts de rock, rap ou autres crétineries. Idée de président sous perfusion de You Tube.

Partager cet article
Repost0