Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 09:47

Rouler en voiture sans attacher sa ceinture, en vélo sans casque

Fumer voluptueusement des Camel, des Pall Mall ou des Gitanes

Manger trop gras, trop sucré, trop salé, sans fibres, avec du gluten

Boire un whisky bien tourbé comme un Caolila, ou un Talisker

Pisser sur les colonnes de Buren et grapher de blanc un Soulages

Ne plus pratiquer de sport, activité qui fait augmenter le taux de CO2 dans l‘atmosphère

Eviter d’écouter du rock, du rap, du raï, et autres tintamarres, hourvaris, charivaris.

Bref ne plus écouter les petits conseils de « bonne conduite », du « bon goût », du « bon esprit citoyen» distillés dans les médias et en faire à sa guise.

Partager cet article
Repost0
28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 09:22

Lorsque les preuves manquent, le travail devient-il fictif ? Le poète qui n’a commis que quelques vers, le mathématicien qui a effacé du tableau noir les équations qu’il a travaillées, le moine abîmé en prières, que de coupables aux yeux d’une justice encalminée dans la paperasse.

Partager cet article
Repost0
28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 09:21

Officine où le président tire la chasse pour emmerder ses ennemis.

Partager cet article
Repost0
28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 09:20

Produit naturel à base de plantes.

Partager cet article
Repost0
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 09:10

Jeune oiseau qui a encore sur le bec, une petite peau jaune. Fait penser au Macron qui ne s’est pas encore émancipé de la tutelle de son épouse-mère. Ses chants mélodieux laissent échapper, parfois, des non-sens comme ses dires sur les coloniaux, des approximations comme ses réformes à venir dans un lointain futur sur les retraites, des enthousiasmes d’adolescent encore boutonneux pour mummy Merkel et son Europe, des bredouillis ou bégaiements sur l’existence (oui, non, peut-être) d’une culture française, des recopiages studieux et sans imagination de ce que lui a enseigné Pépé de l’Elysée, les radotages des mauvais anges qui le fascinent comme Pierre Bergé ou Danny Cohn-Bendit, vieillards libertaires et libidineux.

Le béjaune a besoin de prendre sa liberté, de s’éduquer. Cette élection va le former. La prochaine fois, il pourrait être un candidat de valeur.

Partager cet article
Repost0
19 mars 2017 7 19 /03 /mars /2017 10:02

Pour mieux débusquer le diable (ou du moins ce qu’il définit comme tel), il vole, ou achète des documents protégés par le secret de l’instruction, le secret professionnel, l’intimité des familles ; il en est fier et s’abrite derrière la protection des sources pour s’absoudre de son forfait. Afin de clouer au pilori la fachosphère, la réaction, ou toute autre opinion qui lui donne de l’eczéma, il s’arme de caméra cachée, de micro dissimulé, de toutes sortes de gadgets électroniques afin d’arracher à ceux qu’il range parmi les individus coupables, des aveux qu’ils n’ont jamais voulu rendre publics ; il croit servir la liberté, la transparence, et n’est que le sicaire de l’interdiction de penser.

Ce sont les mêmes qui hurlent dans les micros leur soif de vérité ; ils la massacrent par leurs méthodes, ils la piétinent dans leurs écris et leurs paroles. Ces ascètes de la transparence, ces parangons de l’honnêteté, de la vertu (la républicaine seulement), ces contempteurs du mensonge, se permettent d’utiliser les moyens les plus déloyaux, pour mieux assassiner leurs ennemis.

Ils faut les dépouiller de ce titre de journaliste. Ils ne méritent que le nom de chiftir, de broc, de fripier : tous ceux qui viennent trier dans les poubelles pour en tirer quelque ordure à revendre.

Partager cet article
Repost0
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 10:51

 

Macron (Quintus Naevius Cordius Sutorus Macro) : assassin présumé de l’empereur Tibère, son forfait ne fut pas récompensé par son successeur Caligula qui lui enjoignit de se suicider avec sa femme Ennia.

Macron (Makron) : peintre de vase grecs (céramique attique à figure rouge : rotfigurigen plutôt que rotschild)

Makrolon : plaque de polycarbonate idéale pour les panneaux publicitaires

Macronium : pokémon ressemblant à un animal préhistorique habillé de vert

Macroule : poule d’eau très commune en France

Macreuse : pièce de viande maigre et gélatineuse

Partager cet article
Repost0
14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 10:02

Les rats envahissent Paris. Ils galopent dans tous les squares, entre les bancs du Guignol, les balançoires, et les chaises. Les touristes ébaubis n’arrivent pas à croire qu’ils sont en plein centre de la ville-lumière. Les parisiens fatalistes naviguent entre trottoirs merdiques, S.D.F. crapoteux et ces échappés des égouts. Mais les fonctionnaires ratiers sont en grève : ils vitupèrent contre Hi-Hi Cra-Cra qui les a surchargés de boulot. Elle trône imperturbable en sa place de Grève. Il serait judicieux que l’on revienne à la vieille tradition qui faisait de cette place un lieu patibulaire en particulier pour les empoisonneuses.

Partager cet article
Repost0
14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 09:47

Des codes d’éthique pour camoufler tant bien que mal l’abaissement de la moralité. Des comités d’éthique pour confisquer au profit d’experts autoproclamés ce qui devrait relever de la conscience personnelle. Des déontologues qui agitent leurs règles d’éthique pour blanchir des sociétés toujours plus rapaces. Des Hautes Autorités, dites indépendantes, en proie à des délires éthiques pour instaurer des transparences de plus en plus indécentes.

Ah ! Vive le retour du décalogue, de la morale, de l’examen de conscience.

Partager cet article
Repost0
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 09:24

Quel soulagement de voir écarté le plus médiocre d’entre nous. Dans son sinistre discours de Bordeaux, le mauvais perdant a exprimé toute son aigreur vis-à-vis de celui qui l’avait écrasé pendant les primaires, sa rancœur envers les « radicalisés » ( ?!) qui ont soutenu Fillon au Trocadéro. Cet increvable héritier de la chiraquie a cru pouvoir par de basses manœuvres écarter un Fillon en perdition. Comme d’habitude, il n’avait pas compris, avant un tardif éclair de lucidité lundi dernier, que si Fillon n’était plus en mesure de faire campagne, il fallait du neuf, et que lui n’était que du recuit. Je persiste à regretter que Fillon n’ait pas désigné quelqu’un comme Larcher pour continuer de représenter son programme ; je suis ravi qu’il ait renvoyé à sa retraite ce vieux crocodile édenté de Juppé.

Partager cet article
Repost0