Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mars 2022 1 07 /03 /mars /2022 11:27

Le populisme n’est-il pas la tentation du mensonge ? Si confortable dans l’instant pour un dirigeant, si dangereux dans le futur. Il est malheureusement le fumier sur lequel prospèrent tous les régimes. Il laisse croire que le chef peut tout ou rien dans les régimes autoritaires, ou que le peuple est un souverain aimable dans les régimes populaires.

Le progressisme n’a pour moi de sens que dans l’acceptation du progrès scientifique, et n’est que mensonge lorsqu’il prétend deviner une évolution dans les mœurs : je ne crois pas à un quelconque modernisme moral, artistique, physique, intellectuel.

Le conservatisme est un vilain mot quand il est malthusianisme, déclinisme, pessimisme : il nie l’espoir. Il est acceptable quand il signifie qu’il existe des acquis qu’il faut transmettre, des leçons qu’il faudrait avoir en tête, des pierres que lesquelles on bâtit.

Il faudra que je tente de comprendre pourquoi ces mots sont si nébuleux, ne se laissent pas enfermer dans une définition précise et pourtant peuvent être des tiroirs commodes dans lesquels ranger les autres.

Partager cet article
Repost0
22 février 2022 2 22 /02 /février /2022 18:24

 

L’ami des mafieux de Saint-Petersbourg a fait du chemin. Il a probablement gardé de son apprentissage des réflexes de brutalité, d’insouciance de toute forme de morale ou d’attendrissement. Mais après ses années de règne, il a acquis un talent indéniable, comme son prédécesseur Staline, pour ramasser les mises en prenant un minimum de risques.                                                                  

L’exemple de l’Ukraine est une parfaite illustration de sa méthode. Il a abusé américains et européens, hypnotisés par l’idée qu’il allait envoyer ses chars sur Kiev, leur faisant croire qu’il voulait négocier un accord avec l’Ukraine qui recolerait les accords de Minsk sous les auspices de l’Europe et des Etats-Unis. Il ne voulait rien négocier du tout ; ses deux objectifs ont été brutalement dévoilés : amputer l’Ukraine des provinces du Donbas déjà irrédentes, et négocier en direct avec les Etats-Unis après avoir disqualifié les européens. Ces deux objectifs correspondent à sa volonté de réaffirmer la place de la Russie, comme héritière de l’U.R.S.S. :   

- l’Ukraine est ravalée au rang de marche de l’empire que l’on peut recomposer sans vouloir l’occuper ;

- les Etats-Unis sont le seul interlocuteur avec lequel la Russie peut accepter de traiter et de faire des concessions ;

 

Je ne suis pas sur que Biden, ou son entourage se soient laissés abuser. Finalement le coup de force de Poutine en reconnaissant une indépendance des provinces irrédentes du Donbas ne les inquiète que peu ; rectification à la marge de l’empire russe guère plus importante que les affaires de l’Ossétie, de l’Abkazie, voire de la Transnistrie. Elle conforte leur idée que Poutine ne veut pas s’embarrasser du poids d’occuper les provinces d’Ukraine qui lui seraient hostiles. L’atout supplémentaire pour les américains est qu’il justifie la perpétuation de l’existence de l’OTAN et la vassalisation de l’Europe.

 

Je suis sur que les européens ont perdu sur toute la ligne. Ils ont cru à leur politique de gribouille qui a laissé leurs prétendus amis ukrainiens se moquer de l’application des accords de Minsk et refuser toute avancée sur le problème du statut des russophones et en particulier de ceux du Donbass. Toujours cette idée absurde que les choses s’arrangeraient à force de ne rien faire. Puis, dans l’urgence, en dehors de toute idée directrice, ces grotesques missions de petit télégraphiste essayant en vain d’obtenir une désescalade. Ils y ont perdu leur peu de prestige de grande puissance. Ils ont révélé leur impuissance. Ils vont se tirer une balle dans le pied en prenant des sanctions économiques dont les pays européens seront les premiers à souffrir en exportant moins vers la Russie et en important moins de gaz à bas prix.

Partager cet article
Repost0
18 février 2022 5 18 /02 /février /2022 16:38

Je suis pour le grand remplacement. Pour dégager Macron au profit de n’importe qui. Pour élire des députés qui ne soient pas de l’avis du futur président ou de leur président de parti et qui cumulent leur mandat national obligatoirement avec un mandat local ou régional. Pour remplacer tous les membres du Conseil Constitutionnel par des personnalités qui ne soient ni des politiques à recaser ni des arrivistes qui croient séant d’empiéter sur les domaines de l’exécutif et du législatif. Pour remplacer tous les membres du Conseil Supérieur de la Magistrature par des magistrats et des non magistrats exigeants sur la qualité des troupes et impitoyables pour les brebis galeuses. Pour démettre, sans les remplacer, tous les membres du Conseil Economique Social et Environnemental Régional, pour cause d’inutilité flagrante. Pour remettre aux administrations compétentes les pouvoirs dévolus à des Hautes Autorités aussi diverses que funestes : Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, Haute Autorité de la Concurrence, Haute Autorité de la Santé, Haute Autorité pour la transparence de la vie Publique. Pour abolir des fonctions médiocres de par leur nature même : Défenseur des Droits, Ambassadeur des pôles. Pour redonner aux régions tous les pouvoirs dévolus aux départements. Et j'en passe.

Un grand coup de karcher pour mettre en place le grand remplacement d’élites racornies.

 

 

Partager cet article
Repost0
12 février 2022 6 12 /02 /février /2022 09:54

Des lois bizarres prévoient de mettre en prison quelqu’un pour dettes. Cela devient proprement scandaleux lorsque les dettes sont fiscales : l’état ne disposerait-il pas des moyens nécessaires pour saisir les biens, les revenus, les allocations ?

L’état voleur c’est aussi l’état paresseux.

Partager cet article
Repost0
8 février 2022 2 08 /02 /février /2022 10:36

Etrange cette manie des femmes de confier le soin de leur habillement à des hommes qui les haïssent et se vengent en les travestissant : Saint-Laurent, Balmain, Mugler etc...Mais peut-être s'agit-il pour elles d'être tranquilles quand elles s'occupent de leurs chiffons.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
8 février 2022 2 08 /02 /février /2022 10:33

Elimination (en principe avec du poison), par leur femme, compagne ou amante des fêtards, dépravés, pue du bec, machistes, qui leur déplaisent.

Au total une foule impressionnante.

Partager cet article
Repost0
6 février 2022 7 06 /02 /février /2022 09:31

Emberlificoter les gens dans des relations superficielles. Croire que parler pour ne rien dire est un plaisir pour celui qui vous écoute. Porter au pinacle les échanges de verbiage inconsistants. Tout ceci paraît bien sorti de la cervelle de démagogues bavards et de sociologues en mal de reconnaissance.

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2022 4 20 /01 /janvier /2022 11:44

L’écroulement de l’éducation nationale n’arrête pas de se poursuivre. Les éducateurs sont inaptes à former les enfants comme en témoignent les comparaisons internationales des enquêtes Pisa : seuls s’en sortent les enfants de milieux favorisés, les autres qui ne bénéficient pas de l’appui de leur famille ont des résultats catastrophiques ; et les chiffres sont de plus en plus mauvais au fil des années. Les enseignants sont encombrés d’un pédagogisme qui a fait les preuves de son inefficacité. Ils se sont laissés aller (avec la complicité active de l’encadrement) à la fuite devant les manifestations d’autorité envers leurs élèves. Ils prétendent être en sous-effectif, alors qu’ils sont surtout en sous-activité : mal payés pour trop peu d’heures de travail ; le recrutement de bons éléments en souffre, la médiocrité triomphe, le mérite est banni ; il serait temps d’augmenter massivement et leurs salaires et leur temps de travail.

 

Mais le mammouth est ingérable. Il faut le tuer. Il faut oublier le qualificatif de national de l’éducation et tenter de scinder cette administration entre les régions. Il faut élargir les possibilités de création d’écoles privées qui ont de meilleurs résultats et font face à une demande des parents qu’elles ne peuvent assouvir. Il faut restaurer l’idée que l’on ne peut accéder à un niveau supérieur sans avoir les fondamentaux du niveau inférieur. Il faut accepter que certains n’ont rien à faire sur des bancs d’un lycée et devraient, sans honte, ni stigmatisation, pouvoir accéder plus rapidement à l’apprentissage. Il faut restaurer l’autorité en transformant les sanctions disciplinaires en sanctions financières pour les parents. Il faut oublier dans les écoles tous ces programmes qui n’ont rien à voir avec la transmission des connaissances, leur apprentissage mais s’apparentent à du bourrage de crâne, de la propagande : éducation civique, éducation sexuelle, sensibilisation à je ne sais quels thèmes à la mode. Il faut arrêter de privilégier le sport aux dépens de la musique ou du dessin.

 

Je n’ai guère entendu de propositions qui aillent un peu dans ces sens : et portant tous les candidats sont d’accord pour dire que l’éducation est le futur de notre pays ; alors manquent-ils de courage, d’imagination, ou d’intelligence de la situation ?

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2022 4 20 /01 /janvier /2022 11:16

Un torrent niaiseux déferle sur France-Inter (sur les autres médias aussi, mais quand même dans une moindre mesure). Ils sont tous à nous prêcher la naissance d’un nouveau monde qui me fait frémir : le mérite y est remplacé par l’égalité sociale, la culture occidentale par un méli-mélo africano-maghrébin, la ville est transférée à la campagne, la vérité, la bonté, la beauté, sont abolis au profit du bonheur et du plaisir.

Quelques antédiluviens amplifient encore leurs messages soixante-huitards : Pascale Clarck  (57 ans), Laure Adler (70 ans), Eva Bettan (60 ans bien sonnés), Sonia Devillers (45 ans), Fabienne Sintes (51 ans), Alexandra Bensaïd (47 ans) ; ce n’est pas leur âge physique qui importe, mais l’âge de leur neurones qui date d’un XXème siècle mal digéré.

Les archéo, qui ont résisté à la fureur anti-tetostérone des Laurence Bloch et autre Sibyle Veil, se complaisent dans la comptine socialo-écolo : Pierre Weill (69 ans), Bruno Duvic (44 ans), Thomas Legrand (57 ans), Nicolas Demorand (49 ans), Philippe Bertrand (62 ans), Nicolas Poincaré (58 ans) ; là encore ils ne sont pas responsables de leur antiquité cellulaire mais de la vieillerie de leurs idées.

Dans les flots de leurs paroles ils frémissent d’horreur à l’idée que la République n’est ni une, ni admirable, que la démocratie n’est qu’un avilissement de la timocratie, que l’Education publique est devenue un objet de mépris du fait du laxisme des enseignants, que l’hôpital n’est pas fait pour la bobologie, que l’empreinte carbone est la marque du vivant sur notre planète, que la Nature n’est pas une divinité à vénérer, et la Terre un jardin d’Eden, que les différences sont la source de la diversité et donc de la richesse, que les pauvres qui ne foutent rien sont dénués d’intérêt, que l’on doit se méfier des héritiers surtout dans le domaine culturel, que le populisme est le fruit du socialisme qu’il se badigeonne en révolutionnaire, démocrate ou national.

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2022 7 16 /01 /janvier /2022 10:26

Paralysie qui a saisi France-Inter. Elle est due à une surdose de moraline administrée par Laurence Bloch à travers les aboiements de ses pit-bulls de la maison ronde : Demorand, Salamé, Vanhoenacker,  Trapenard, Legrand.

Les symptômes sont un abus de mots valises souvent construits avec un suffixe en phobie comme xénophobie, islamophobie, homophobie, ou encore un suffixe en isme tels racisme, féminisme, écologisme, ou enfin répertoriés avec une certification de sociologues style fachosphère, stigmatisation, fake news.

L’aboutissement est un discours piétiste qui endort les « fidéles auditeurs » dans un discours convenu. L’autre est la référence suprême à condition qu’il soit loin et inatteignable. Le pleur est la manifestation nécessaire de la compassion. La victime est la génisse d’or devant laquelle il importe de s’agenouiller avec attendrissement. La repentance est la clé des songes pieux des sectaires du blochisme.

Les effets en sont la sclérose dans la résilience face aux réalités. L’aveuglement dans le déni des évènements contraires qui nous menacent. La haine fille de la peur de tous ceux qui sont ressentis comme des ennemis. Et le sourire sardonique envers les crétins négationnistes de leur vérité.

Le blochisme est une doctrine de lemmings : une pensée, une voix, une radio.

Partager cet article
Repost0