Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 avril 2021 4 29 /04 /avril /2021 16:58

Sauver l’hôpital ne peut pas être l’objectif prioritaire d’un état. L’hôpital est un outil dont il faut se préoccuper. Rien de plus. Les médecins sont des techniciens qui n’ont personne à sauver, mais seulement des patients à guérir ou soulager. La transformation de nos soignants en substituts des clergés qui devraient assumer une mission est un blasphème : qu’ils abandonnent cette hubris de vouloir prolonger les vies à tout prix, ajouter quelques mois à des vies précaires, rallonger des souffrances inutiles. Qu’ils arrêtent de croire à leur vocation ; la seule qui est acceptable, et ne se substitue pas à un Dieu créateur, est d’amoindrir les souffrances. L’hôpital qui les héberge n’est pas le temple qui abrite les valeurs d’un humanisme où est sacralisée la vie. L’hôpital n’est pas cet avant-poste d’un scientisme triomphant, ruisselant de machines de plus en plus raffinées, dégoulinant d’analyses de plus en plus superflues, et manquant de la simple empathie envers le malade qui souffre. Alors s’il est nécessaire d’avoir des établissements où l’on suit les malades, où l’on ne les sauve pas mais où ils sont accompagnés dans ma maîtrise de la souffrance, il est inutile d’encombrer ces cathédrales de lits de douleur, de machines, de pontes pontifiant, et d’infirmiers et aides-soignantes qui ne comprennent même pas qu’il doivent être vaccinés.

Partager cet article
Repost0
22 avril 2021 4 22 /04 /avril /2021 12:21

Mettre l’Islam sous tutelle est-ce renvoyer le religieux hors de la Cité ? Le problème est que l’Islam n’est pas seulement une religion, mais aussi un code de lois, et un code de lois particulièrement marqué par une époque (les VIIème et VIIIème siècles) et un lieu (les déserts syriens et arabiques). Les minauderies sur quelques aspects secondaires tels que le port du voile, le ramadan, ou les interdits alimentaires sont une tromperie sur l’essentiel : le statut de la femme, la liberté d’abandonner la religion musulmane, le djihad contre les impies, les interdits contre l’art (iconoclasme, prohibition de toutes sortes de musiques). Effectivement il est urgent de mettre hors notre loi des us et coutumes qui sont antinomiques de notre culture. Pourquoi dialoguer avec des « autres » qui veulent vous imposer des règles qui vous sont étrangères. Pourquoi courber l’échine devant les salafistes, sinon par peur et par lâcheté. Pourquoi vouloir vivre ensemble avec ceux qui refusent d’accepter les règles fondamentales de notre société (une fois encore je ne parle pas de détails vestimentaires, alimentaires, cultuels).

 

Partager cet article
Repost0
18 avril 2021 7 18 /04 /avril /2021 09:45

Personnes qui croient que la joie et le bonheur sont plus pour l’au-delà qu’ici-bas où la priorité est d’assumer ses responsabilités et remplir ses devoirs.

Partager cet article
Repost0
18 avril 2021 7 18 /04 /avril /2021 09:44

Propension actuelle de pays développés à dénigrer des valeurs considérées comme machistes (honneur, rapidité, audace) et à privilégier le principe de précaution, la compassion, le repentir.

Partager cet article
Repost0
15 avril 2021 4 15 /04 /avril /2021 15:33

Les progressistes ont été baptisés du sang versé par la révolution française ou la révolution bolchevique. Dans la France d’aujourd’hui, faute de koulaks, d’ennemis du Grand Bond en Avant, ou d’opposants aux khmer rouges à massacrer, les progressistes se vengent sur les vieillards menacés d’euthanasie, ou les embryons par l’IVG..

Partager cet article
Repost0
9 avril 2021 5 09 /04 /avril /2021 10:53

Rien de surprenant : Erdogan et ses diplomates s'affichent plus cultivés que les féministes. Cris d'orfraie parce qu'Ursula von der Leyen est reléguée sur un canapé. Oui mais c'est normal, elle est considérée comme un premier ministre et non comme un chef d'état à l'instar d'Erdogan et de Michel; le premier ministre anglais passe derrière la reine et la chancelière d'Allemagne derrière son président quelqu'inconnu qu'il soit.

Les protestations de la présidente de la commission témoignent de son ignorance et de son arrogance et viennent confirmer sa médiocrité.

Partager cet article
Repost0
8 avril 2021 4 08 /04 /avril /2021 11:51

La notion de partir dans la dignité est une indignité, la voie vers l’eugénisme : au nom de quoi peut-on juger qu’un certain état d’indigence physique ou intellectuelle est invivable ; faudrait-il sous-entendre qu’il n’est pas acceptable d’être handicapé physique ou crétin ?

Le suicide est un acte libre qui n’a rien à voir avec un accompagnement actif vers la mort ; on ne se donne pas la mort en prenant un billet de train pour la Suisse ou la Belgique et en laissant un pouvoir à quelques médicastres pour vous assassiner. On se suicide parce qu’on est encore en bonne santé physique et mentale mais que l’on ne veut plus assumer un futur qui déplait.

L’important que souligne Houellebecq, que soulignait Léonetti est que personne ne trouve une rédemption dans la souffrance physique. Elle est insupportable pour quasiment tous. Il ne s’agit plus alors de tuer quiconque mais de soulager ceux qui survivent au prix de douleurs inacceptables. Torturer des malades ne peut être un objectif.

L’euthanasie est un mot à rayer de l’univers civilisé. S’il s’agit d’éviter la douleur, c’est une décision médicale. S’il s’agit de mettre fin à sa vie c’est une décision individuelle, respectable ou non. S’il s’agit de juger de la dignité des êtres humains, c’est une décision de personne et surtout pas de députés ou de médecins.

Partager cet article
Repost0
5 avril 2021 1 05 /04 /avril /2021 10:47

Plutôt sottes que salopes : quelqu’un pourrait un jour leur expliquer que la maîtrise de leur corps elles l’ont gagné avec la contraception et le supplément de la pilule du lendemain. Il faudrait inculquer aux cougars féministes qu’un retour à la loi Veil est une urgence : que cet acte odieux de l’avortement ne peut être tolérable que pour des situations de détresse extrême (mères en danger vital, mineures, viols) et certainement pas pour les caprices de femmes ignares, ou procrastinatrices.

Partager cet article
Repost0
25 mars 2021 4 25 /03 /mars /2021 11:16

Le prodique

Au célèbre « ça ne coûte rien, c’est l’état qui paie " de François Hollande a succédé le « quoi qu’il en coûte » d’Emmanuel Macron. Les deux drogués de la dépense publique sont bien de la même filiation.

 

L’inculte

           « Il n'y a pas de culture française. Il y a une culture            en France. Elle est diverse ». Le Bilboquet de l’Elysée annone le refrain de la confusion entre l’ouverture, l’accueil, l’adaptation, et la sidération devant des borborygmes venus du Maghreb, des hurlements d’outre-atlantique, des manifestations de cultureux snobs vendus aux milliardaires chinois ou arabes, de déjections jetées sur des livres par des malades de la diversité sexo-ethnique.

 

Le traitre

« La colonisation est un crime contre l’humanité » bavasse l’admirateur des gangs qui dirigent l’Algérie d’aujourd’hui. Dans sa frénésie de recueillir des bulletins il en arrive à cracher sur les tombes pour la plus grande rigolade des contempteurs de l’histoire.

 

Le procrastinateur

"En même temps", son slogan, est l'aveu de son incapacité à la décision : décider c'est choisir, c'est privilégier certains objectifs au détriment d'autres. Il veut tout concilier et en arrive à ne rien faire ou plutôt à faire semblant de faire quelque chose.

 

Pic de la Faribole

Toujours "pas de confinement" : pas de déplacement au-delà de 10km, pas de bistrot, de musée ou de commerce « non essentiels » ouverts, pas d’alcool en dehors de chez soi, un masque sur le groin, pas de rassemblement de plus de six personnes. Effectivement ça ressemble à un tunnel dont on verrait bientôt le bout paraît-il.

Une campagne de « vaccinement » qui va s’accélérer : décalquée de la propagation du virus de la COVID, la courbe d’évolution va avoir une allure hyperbolique. A force de le répéter, il pense que cela va devenir vrai.

"L’éducation de nos enfants n’est pas négociable" : sous la pression de médecins atrabilaires et d’enseignants hypocondriaques il est néanmoins urgent de fermer crèches, école, collèges, lycées. Ildoit penser que le pédagogisme a fait de tels ravages qu’il est urgent d’essayer de se passer des profs pour tenter de former nos enfants.

 

Le failli

 

Il s’entête à nous défendre son bilan alors qu’il y a belle lurette qu’il aurait dû le déposer.

L’aveuglement de ses ultimes thuriféraires n’est qualifiable que de soutien abusif : ils sont coupables de tentative d’étouffement de candidats de valeur chez les socialistes et les Républicains.

 

Partager cet article
Repost0
8 mars 2021 1 08 /03 /mars /2021 15:44

Débouchage des égouts : tant pour les histoires vraies qui remontent à l’air, que pour les calomnies que déversent les insatisfaites. Il serait temps de laisser ces horreurs loin des micros et en dehors des réseaux sociaux.

Partager cet article
Repost0