Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 09:45

Mais pourquoi faut-il donc exhiber des hystériques dans le monde politico-médiatique : les Léa Salamé, Pauline de Malherbe et autres Ruth Elkrief qui croient qu’une expression fiévreuse de leurs questions, une capacité à ne jamais laisser leur interlocuteur terminer une phrase est le nec plus ultra de la journaliste combative ; elle est tout au plus le reflet d’un vide cranien camouflé par un verbe haché, arrogant, péremptoire ; les Najat Belkacem, Nathalie Koskiusco-Morizet, Rachida Dati, qui pensent qu’il est nécessaire de mordre les mains qui les ont nourries pour conquérir leur indépendance au prix du reniement de ceux qui les ont fait ; leur ingratitude n’est que l’expression d’une rage de conquête du pouvoir obsessionnelle marque des politicards de toutes les époques.

Repost 0
Published by olivier seutet
commenter cet article
4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 09:28

Exigence ressassée par toutes les féministes que les femmes soient aussi nombreuses que les hommes partout où elles ne sont déjà pas plus nombreuses. Pas de masculinistes qui aient encore réclamé la parité au sein du corps enseignant, du corps médical, du corps judiciaire. 

Repost 0
Published by olivier seutet
commenter cet article
4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 09:19

La chicaya a toujours prospéré dans les pays dominés par les tribus arabes qui sont pires que nos bandes de chicaneaux dans leur passion de la contestation, de la procédure, des arguties juridiques. Elle envahit nos prétoires, grâce à toutes les associations sourcilleuses de pourfendre le moindre soupçon d’insatisfaction à l’égard de leurs coreligionnaires musulmans ou autres blédards.

Repost 0
Published by olivier seutet
commenter cet article
24 octobre 2016 1 24 /10 /octobre /2016 10:25

Une exposition tout à fait caractéristique de la mainmise du bien-pensant cuistre sur la culture :

  • adieu les invasions barbares qui ont anéanti la civilisation romaine, remplacées par des migrants climatiques qui ont fusionné leur culture avec celle des gallo-romains (thème Invasions ou migrations) ; les hordes sauvages, à peine acculturées sont transformées en malheureux qui avaient besoin de survivre ;

  • bonjour les étrangers réfugiés au sein d’un Empire romain en déclin qui y apportent leur propre culture (thème Les campagnes au quotidien) ; les « autres » venus d’au-delà des frontières sont des précurseurs d’un métissage des cultures ;

  • et toujours ces négociants d’Afrique et du monde islamique qui viennent féconder l’Europe avec les manuscrits gréco-arabes, la culture et les techniques (thème les échanges) ; surtout oublier les rôles de l’empire byzantin môle de résistance et de transmission, des turcs et mongols qui ont fait le lien entre Orient et Occident ;

  • en prime sur les six thèmes soi-disant traités, un document baptisé « nos ancêtres sarrasins » qui se complait sur toutes les traces laissées par nos ancêtres arabes au VIIème siècle en Occitanie ; traces sémantiques de la peur des rezzous transformées en vestiges d’une prétendue mixité des peuples et des cultures.

Tout est populisme dans cette exposition : l’objectif complètement avoué est de faire plaisir d’abord à des visiteurs africains (du nord et du sud du Sahara) pour leur faire croire qu’ils furent des acteurs essentiels de notre histoire et ensuite à une horde d’écolo mondialiste pour les conforter dans leurs errements. Peu importe que la vérité historique soit travestie : gommées les déprédations des Germains, Huns, Hongrois, Vikings, Hongrois, Arabes ; oubliées les villes gallo-romaines qui n’ont survécu qu’au prix d’une drastique diminution de leur population, d’un abandon de leurs thermes, arènes, théâtre, de leur enserrement dans de petites enceintes ; oubliées les villas qui parsemaient la campagne, rasées jusqu’au sol après avoir été pillées. Plus question du dramatique recul de la culture : abâtardissement du latin, recul des capacités de lire et d’écrire au profit de quelques clercs, oubli des techniques de construction.

Qui est responsable d’un tel travestissement de la vérité historique ? La commissaire de l’exposition, le responsable de la cité des sciences de la Villette, la mairie de Paris, le ministère de la culture ? Tous probablement sont complices.

Repost 0
Published by olivier seutet - dans éducation
commenter cet article
13 octobre 2016 4 13 /10 /octobre /2016 09:50

Une fois l’état pique dans la caisse pour commander à Alsthom des trains dont la SNCF n’a pas besoin ; en dehors du caractère absurde de faire circuler des Ferrari sur des chemins vicinaux, il s’agit de toute évidence, d’un délit caractérisé : abus de droit pour contourner les règles d’appels d’offres qui s’imposent à la SNCF, infraction au droit de la concurrence en privilégiant des commandes de faveur à un groupe français par rapport à des concurrents allemands ou canadiens, infraction au droit communautaire par des subventions déguisées de l’état à une entreprise du secteur concurrentiel.

Une fois l’état protège des sauvageons qui ont tenté d’assassiner des policiers à Viry-Châtillon ; là on est plus dans le délit mais dans la complicité de crime : pourquoi ne pas s’interroger devant l’absence de réaction des policiers attaqués, sinon qu’ils sont tétanisés par l’idée d’utiliser les armes dont ils sont pourvus et que leur hiérarchie, télécommandée par le ministre de l’intérieur privilégie le « pas de bavure » sur « la légitime défense » ; comment ne pas s’indigner sur l’absence totale de réaction de la force publique vis-à-vis des criminels qui se sont enfui vers la cité de la Grande Borne : un investissement par la police, les CRS, l’armée ? non ; un couvre-feu pour faire peser sur cette population, tentée par l’omerta, la force de l’état ? non ; à ce niveau de défaillance, ce n’est plus de la lâcheté mais de la connivence : surtout ne pas faire de peine aux musulmans qui habitent cette cité.

Une fois l’état insulte une grande puissance, la Russie, en menaçant de faire trainer ses dirigeants devant un tribunal pénal, en décrétant que le président de la Russie n’aurait droit à un entretien que pour être semoncé ! La France désire-t-elle faire la guerre à la Russie ? Sinon a-t-elle les moyens de la faire plier à nos exigences, qu’elles soient légitimes ou non ? Pourquoi alors menacer, si l’on n’a pas les muscles ? Tant d’absurdité dans la posture relève soit d’une incompétence rare, soit d’une arrogance injustifiable : c’est justiciable de la haute trahison, pour avoir piétiné les intérêts de la France.

Dans ces trois cas, le peuple de notre pays se retrouve face à des dirigeants qui prennent des décisions qui laissent perplexes tous les observateurs. Elles présentent toutes les trois les mêmes caractéristiques : impréparation, amateurisme, déni des réalités, absence de projet. La première dénie à Alsthom le droit de mener une politique raisonnable, la deuxième refuse aux policiers le droit d’exercer leur mission, la troisième rend idiote l’idée de la diplomatie. Dans les trois domaines de l’économie, de la sécurité intérieure et de notre politique étrangère, le président réussit la gageure d’avoir tout faux. Je sais qu’il ne passera pas en jugement pour ces erreurs, et c’est bien dommage car c’est autrement plus grave que les défaillances d’un Cahuzac, d’un Sarkozy ou d’un Le Pen.

Repost 0
Published by olivier seutet - dans politique
commenter cet article
9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 16:18

Une odeur de pisse règne dans certaines rues de Paris : empreinte puante des SDF qui ont envahis les rues.

Les murs de la ville sont maculés par les graffitis inscrits par les barbares descendus des cités.

Les trottoirs sont encombrés de bouteilles brisées et de papiers déchirés : restes de la fête de la veille.

Les rats envahissent les rues, dès la nuit tombée, pour se gaver des déchets organiques jetés par les bobos et les clodos.

La mairesse trône dans son palais de la place de Grève, oublieuse de la vermine qui grignote son royaume, préférant pourfendre de son verbe approximatif les pisse-froid qui la critiquent et se complaire des éloges mensongers qui montent vers elle.

Les nudistes feront bientôt une ronde endiablée autour de la déesse qui leur a donné la liberté dans des bosquets parisiens.

Les plagistes vautrés le long des berges ensablées lèveront leurs regards extatiques sur l’andalouse.

Les vélocipédistes dégagés des contraintes automobiles lanceront leurs cris de joie vers leur libératrice.

Les employés gavés de la municipalité fêteront autour de leur dispensatrice des bienfaits, la diminution de leur temps de travail et l’augmentation de leurs émoluments.

Repost 0
Published by olivier seutet
commenter cet article
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 10:16

L’école publique est minée par les barbares et les communautarismes, et madame Najat Belkacem est très contente de son bilan ; elle ne voit pas les parents qui rêvent de mettre leurs chérubins dans des écoles privées.

L’hôpital est submergé par des foules incultes, et brutales, et madame Mari Sol Touraine se vante de ses résultats comptables ; elle ignore les médecins des urgences qui se font tabasser.

La prison ne sert plus à priver de liberté, mais est devenue un enfer de tortures et d’humiliations, et monsieur Urvoas est obligé de faire semblant d’assumer l’héritage désastreux de Taubira pendant que l’état va être condamné pour maltraitance.

L’armée défile dans les rues de nos villes avec des armes dont elle n’a pas le droit de se servir et le président, chef des armées, se prend pour un stratège ; il oublie de nous signaler que ce genre de simagrées nous empêche d’intervenir efficacement là où ce serait urgent : en Syrie d’abord, en Lybie surement.

Le budget est une accumulation de promesses et de mensonges stigmatisé par toutes les autorités indépendantes, et monsieur Sapin se glorifie des économies faites depuis le début du quinquennat ; en vérité pas un euro n’a été économisé sauf par rapport à un supposé niveau de dépense prospectif.

Il ne s’agit pas d’approximations, mais de mensonges, de contrevérités, d’insultes à la raison. Pourquoi ces gens ne sont pas sanctionnés. Au nom de quelle équité, au nom de quelle conception de la légalité ne sont-ils même pas sanctionnables. Jadis ou ailleurs des délinquants de ce genre sont suspendus, mis en accusation, démis, condamnés. C’est un minimum. Les motivations de tels jugements sont légions : trahison des intérêts du pays, intelligence objective avec l’ennemi, inintelligence des faits économiques, dilapidation des deniers publics au profit de certaines catégories. Cette dernière malversation était punie, du temps des romains par le bannissement. Que n’y revient-on en appliquant à ces malfaisants la déchéance de la nationalité française ?

Repost 0
Published by olivier seutet - dans politique
commenter cet article
5 octobre 2016 3 05 /10 /octobre /2016 11:14

Forme évoluée de fraude fiscale, consistant à ignorer les déclarations de TVA ou de tout revenu, au prétexte de modernité, de copinage et d’efficacité. Vieille ficelle pour partager le gain fiscal entre le consommateur et le prestataire. Dans un monde moins connecté, vulgairement, du travail au noir.

Repost 0
Published by olivier seutet
commenter cet article
3 octobre 2016 1 03 /10 /octobre /2016 09:23

Ils piquent l’argent dans les caisses des autres chômeurs et s’en vantent pendant les spectacles qu’ils acceptent de jouer !

Repost 0
Published by olivier seutet
commenter cet article
22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 11:07

Etre plastique à la solde des grandes fortunes mondiales. A transformé l’art contemporain en une foire commerciale de nomades qui plantent leur tente dans des lieux éparpillés aux quatre coins du monde en développement. N’a plus le souci d’inscrire ou d’inciser son nom dans un endroit discret d’une œuvre d’art, mais de le mettre dans l’intitulé d’un compte ouvert dans une banque discrète d’un paradis fiscal. Se préoccupe de sa cote, s’insupporte de ses critiques, adooore son galeriste, méprise ses acquéreurs. Ne croit pas à l’histoire, ne croit qu’en la géographie : il ne s’agit plus de créer pour l’éternité, mais pour le monde entier.

Repost 0
Published by olivier seutet
commenter cet article