Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 décembre 2021 1 20 /12 /décembre /2021 17:21

Faux époux, faux banquier, faux frère, toute sa vie aura été marquée par le mensonge. Le voilà maintenant qui tente vainement de nous faire croire qu’il a un bon bilan de son mandat : celui de la perte des parts de marché dans les échanges internationaux ? celui de la dépendance accrue et asservissante à l’égard des financiers internationaux ? celui du désastre chaque année constaté des résultats de l’éducation de nos enfants ? celui de l’affaiblissement de notre recherche symbolisée par notre incapacité à développer un vaccin efficace et moderne ? celui des cités qui dérivent dans le trafic de drogue et l’application de la chariah ? Qui peut croire qu’il ne soit marqué au fer rouge de cette faillite ? Ou il gagnera par hasard sans avoir de majorité et ira à la Lanterne ou il perdra à juste raison et se réfugiera à l’ile Saint-Martin pour y créer une start-up. Et s’il gagne quand même et présidentielle et législatives … alors il ne resterait plus qu’à tirer l’échelle !

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2021 7 12 /12 /décembre /2021 10:36

Idéologie menaçante avec l’hystérisation des néo-féministes, lesbiennes et transsexuelles. Remplace une misogynie un peu fadasse, ou un antiféminisme convenu. L’ère du pardon envers les paroxystiques antimasc, antivir, est révolue.

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2021 3 08 /12 /décembre /2021 12:25

Une bande de sectaires pro Violet le Duc réclament que l’œuvre du maître soit respectée dans les travaux de réouverture de Notre Dame. Curieusement ils tiennent à ce que la charpente en bois (qu’aucun public n’a vu et ne verra) soit reconstruite au lieu d’une structure avec un matériau moins inflammable et plus léger ; il sont fanatiques de la reconstruction de la flèche en plomb (qui a été la cause majeure de l’effondrement de la voute et de l’embrasement) au lieu de choisir là encore un matériau moins dangereux, moins lourd, moins laid ; ils exigent la réinstallation de toutes les fantaisies de Viollet le Duc avec en particulier ses gargouilles antisémites (elles rappellent sinistrement les profils de l’exposition « Le Juif de la France » de 1941-1942 et ce n'est pas un hasard vu ses opinions) ; ils interdisent tout réaménagement qui ne suivrait pas scrupuleusement les indications du maître.

Ce n’est pas parce qu’il faut se méfier, souvent à juste titre, des propositions des clercs de l’église de Paris, qu’il faut revenir aux idées absurdes, sulfureuses, et, à mon avis hideuses d’un architecte exalté de la fin du XIXème siècle. Ses réalisations à Pierrefonds sont affligeantes, à Clairvaux traitresses et à Carcassonne dignes de Walt Disney et existent toujours : ça devrait suffire comme hommage national à ce faussaire.

Il faut sauver Notre Dame en la libérant du carcan des palinodies du XIX, des ukases des architectes des monuments historiques qui enfoncent l’art dans la stérilité.

Notre Dame n’est pas la plus belle de nos cathédrales. Elle a souvent été massacrée. Ce n’est pas une raison pour la laisser entre les mains d’un architecte d’hier et d’un architecte d’aujourd’hui. D’autres gens existent qui pourraient lui réinsuffler l’air d’aujourd’hui, la rénover avec les matériaux et les techniques de maintenant, en refaire non pas un catalogue des idées farfelues dixneuxviémistes, mais un véritable manifeste de spiritualité contemporaine. Notre Dame n’est pas un monument historique réservé à des conservateurs, à des experts, à des historiens, parfaitement estimables, c’est d’abord une église à qui les catholiques de Paris et tous ceux qui croient encore à une transcendance doivent pouvoir susciter comme leurs ancêtres du temps de Maurice de Sully  un élan de construction.

Oui au respect du passé, non à l’idolâtrie d’un artiste nauséabond.

 

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2021 2 07 /12 /décembre /2021 12:47

Afin de ne pas rendre la vaccination obligatoire pour les obèses et les séniles qui risquent d’encombrer les urgences des hôpitaux, les autorités françaises se vengent sur les enfants qui n’en peuvent mais : vaccination, masques, confinement chez eux pour ceux qui seraient contaminés.

L’irrationalité de ce gouvernement se confirme : il se braque contre ceux qui ne peuvent être sérieusement malades et oublie ceux qui peuvent sérieusement faire vaciller l’hôpital.

Un gouvernement qui préfère que la bêtise des anti-vaccins l'emporte sur l’innocence des asymptomatiques.

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2021 2 07 /12 /décembre /2021 12:37

Peu saint Père, vos propos sur Monseigneur Aupetit trébuchent entre la calomnie et la vulgarité. L’esprit saint devait être en petite forme quand les cardinaux vous ont élu au siège pontifical . Car vous les accumulez. Votre procrastination quand il s’agit d’homosexualité et de pédophilie contraste avec votre attitude quand il s’agit de péché véniel hétérosexuel de la chair. Votre engouement pour transformer l’Eglise qui vous a été confiée en une organisation non gouvernementale active et relayée sur les réseaux sociaux jure avec votre apathie pour donner aux femmes une place plus adéquate au sein du gouvernement du Vatican et au sein des synodes. Votre propension à l’autoritarisme vis-à-vis d’évêques qui sont vos égaux (vous n’êtes d’un évêque de Rome à qui les circonstances historiques ont donné un rôle majeur) se mêle à votre prétendue humilité à l’égard de votre personne.

Peu saint père, j’ai du mal à partager votre communion.

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2021 6 04 /12 /décembre /2021 12:42

Journaliste décrit par Balzac comme faisant l’article (avec de l'esprit de méchanceté, de la morale de l'envie,  des phrases ballonnées, ) pour celui qui le stipendie. Me fait penser à ces Guillaume Meurice, Sophia Aram, François Morel et autres comiques France-interiens qui se croient l’égal de personne et qui a deux mains déchirent tous ceux qui ont eu le malheur de ne pas partager leurs stéréotypes, conventions, apriori, préjugés, enfin tout le fatras qu’ils définissent comme leurs valeurs. 

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2021 6 27 /11 /novembre /2021 12:34

Je n’aurais jamais imaginé de devoir défendre Nicolas Hulot. Faux prophéte de l’écologie, arriviste drapé dans les oripeaux de défenseur des victimes du changement climatique, OVNI de la politique croyant en son destin de sauveur, le voilà jeté à terre par une bande de sorcières. Elles se nomment Elise Lucet qui mène la danse de Salem, Virginie Vilar qui a mené l’enquête à charge, et trois femmes aux noms camouflés qui balancent leur prétendue vérité.

Tout est contraire au droit le plus élémentaire : dénonciations anonymes, accusatrices cachées derrière leur indignation, absence totale de vérité contradictoire, oubli de toute présomption d’innocence au profit d’une sacralisation de la parole des femmes.

Cet invraisemblable procès médiatique révèle l’indignité de ladite Lucet qui convoque Nicolas Hulot devant son micro pour qu’il réponde de ses forfaits, alors qu’elle n’est rien d’autre qu’une vulgaire journaliste ; elle croit représenter la morale, la vérité, la défense de l’opprimée, en clair une terroriste qui mène son combat de terroriste en pleine lumière.

Il révèle la lâcheté des milieux médiatiques et politiques qui se sont tous défilés, non pour absoudre Nicolas Hulot qui est peut-être un triste sire, mais pour au moins pour demander que l''émission qui le cloue au pilori soit censurée, que la justice soit saisie pour la tentative de chantage et de diffamation.

Il est parlant de la morale trouble qui règne dans ces milieux : coucher est un droit voire un devoir, trahir est une obligation, se venger est un plaisir.

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2021 2 16 /11 /novembre /2021 17:10

L’un fait du vélo, invectivant les voitures qui polluent.

L’autre va aux champignons, maudissant les chasseurs qui canardent.

Les deux se retrouvent pour ouvrir leurs bras aux afghans qui ont abandonné leurs pétoires, et aux sahéliens leurs quatre-quatres.

 

L’un se soucie de sa petite santé à force de remèdes, de sport (de running, voyons),

L’autre se soucie de sa petite santé, à force de permaculture, de chasse aux vaches qui pètent,

Les deux s’associent pour vanter les éoliennes qui font passer un souffle de progrès, et les capteurs photovoltaïques qui étendent leur ombre protectrice sur les sols sauvages.

 

L’un fait du coworking, et du crowdfunding pour lancer des licornes.

L’autre ne jure que par le télétravail et la réunion en distanciel.

Les deux dans leurs activités sont addicts à leurs outils de survie : le téléphone portable avec un maximum de G possible, la voiture avec ses chouettes batteries au lithium ; oui à l’individualisme, mais connecté et relié.

 

L’un croit que les z’aisés sont des fachos qui touchent des dividendes distribués par des multinationales qui font suer le burnous.

L’autres pense les zadistes sont des éclaireurs de l’avenir qui nous protègent des investisseurs égoïstes.

Les deux sont opposés à ce que ceux qui menacent leurs opinions puissent prendre une parole (haineuse), parler devant des foules (sous influence), en bref pratiquer des activités de propagande, de lobbying, en proférant des mots inappropriés, négationnistes.

 

Les uns sont persuadés que le bonheur est dans le loft ou le souplex.

Les autres croient que le bonheur est dans le pré ou la bergerie retapée.

Mais tous deux clament qu’aucune notion de famille vintage ne doit venir troubler ces visions d’éden revisité.

 

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2021 1 15 /11 /novembre /2021 10:56

Dans la matinale de France-Inter d’hier feu d’artifice de mensonges, de bêtise et d’insultes.

Alors commençons par les menteries de Mariette Darrigrand qui à l’encontre de l’évidence veut faire croire au caractère féminin du mot viril. Autant s’il est associé à l’homme il est synonyme de martial, de guerre, d’asservissement, autant s’il est associé à la femme il représente un élan vital. Caricature ? Propos d’un humoriste ? Non elle serait sémiologue !

On enchaine sur les succès supposés d’une équipe de rugby féminine. Encore, une fois de plus présenter au forceps le sport féminin comme une activité d’intérêt pour tous, de spectacle fameux, digne de commentaires élogieux sur ces femmes qui en ont.

On suit avec les propos de Delvaux ou de Bourseiller, je ne sais plus lequel des deux infirmes de la pensée, qui traite de viandard les consommateurs de viande. Il ne nous ont pas précisé si ces carnivores avaient le cou rouge, buvaient des blondes, fumaient des clopes et roulaient au diesel mais l’intention y était.

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2021 4 11 /11 /novembre /2021 09:44

Le jobard a fermé Fessenheim et s’aperçoit qu’il manque d’électricité ; il proclame la nécessité de construire de nouvelles centrales.

L’inconstant avait refusé à son premier ministre de repousser l’âge de la retraite ; il est temps maintenant d’envisager une réforme basée sur l’allongement de la durée du travail.

Le flambeur se vante de ses performances économiques qu’il doit en réalité à de la création éphémère de fausse monnaie ; heureux les pauvres d’esprit, ils ne verront pas les déficits du budget, de la balance commerciale et de la balance des paiements.

Le vautour perché sur les 119 000 cadavres des morts français du COVID, croasse toute l’efficacité de sa gestion ; Il oublie les meilleurs résultats de l’Allemagne, du Japon, du Maroc et de tant d’autres pays aux quatre coins du monde.

 

Sans vues d’avenir, sans principes, sans talents, sans vergogne, l’homme aux cent mille vols persiste à trépigner sur la scène pour prétendre recueillir des applaudissements. On hésite entre le goudron et les plumes, la tarte à la crème sur le museau, ou la relégation au coin avec un bonnet d’âne.

 

Partager cet article
Repost0