Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2021 2 09 /11 /novembre /2021 17:51

Elle s’exclame dans un article qu’elle a livrée au Figaro en tant que PDG de Radio-France : « la direction de fait pas la police de la pensée ». Que n’a-t-elle écouté le média qu’elle prétend diriger. Elle peut être (je n’en sais rien) une excellente directrice administrative et financière, elle ne sait pas ce qui se passe sur ses antennes.

France-Inter en particulier qu’elle présente mensongèrement comme un outil de débat commun pluraliste est en priorité du fait d’un clan de journalistes biberonné au gauchisme, un outil d’exclusion et de stigmatisation. Les vitupérations contre l’extrême droite, la droite extrême, la droite dure sont incessantes, les moqueries contre leurs partisans les font à l’envi, fumeurs de clopes, adeptes du gros rouge, conducteurs de diesel, habitants de pavillons de banlieue, clients de grandes surfaces autour des ronds-points, tous assimilés à des xénophobes, des climato-négationnistes, des anti-vaccins. Après cette exécution des pauvres (économiques et intellectuels), ils passent à l’expression du mépris pour les versaillais (symbole de la bourgeoisie conservatrice), les cathos (survivance d’élites du passé), les intellectuels qui ne sont pas ou plus de gauche (Finkelkraut, Onfray, Regis-Debray, et j’en oublie une flopée). Enfin ils massacrent tous ceux qui affichent leur hétérosexualité, qui ne sont pas féministes, qui ne peuvent revendiquer un taux de mélanine suffisant, qui ne sont ni post-colonialistes, ni woke, ni me-too (tous représentants de cette facho-sphère qu’ils imaginent).

Dans cette avalanche de haine présentée absurdement comme l’expression la plus sophistiquée des droits de l’homme, la naïve Sibyle croit déceler une ligne de liberté, une méthode inspirée de la pluralité, l’expression d’un devoir d’humilité. Sottise ? Ou une fois de plus arrogance ?  La brutale réalité est qu’elle défend une organisation particulièrement sectaire qui n’apporte au débat public que l’expression d’une minorité aux idées étroites et violentes.

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2021 7 07 /11 /novembre /2021 14:23

Jadis il était possible de finir une lettre en précédant sa signature d’un « votre humble servante », ou « votre dévoué serviteur ». Naguère encore bonnes et domestiques escortaient les riches dans leur vie quotidienne.

Tous ces termes ont pris une connotation méprisante, voire injurieuse. Il est pertinent désormais de s’entourer de travailleurs sociaux, aides-médicaux, techniciens de surface, et pléthore d’autres termes à condition qu’ils masquent bien le lien de dépendance entre l’employeur et l’employé. L’humble servante s’est muée en un terrifiant dragon à cheval sur ses droits, le dévoué serviteur n’est plus dévoué qu’à la défense de ses préjugés racistes, sexistes. Leur seule antienne est qu’ ils sont des travailleurs sociaux qui dispensent bonté, charité, gentillesse à des malheureux dans le besoin. Ils sont payés quand même, et très mal, soulignent-ils.

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2021 6 06 /11 /novembre /2021 16:09

Ancienne appellation de féministes, et autres foldingues de la haine du mâle.

Croient que le matriarcat, les quotas pour femmes, la féminisation du langage, la PMA pour couples de femmes, le saphisme et la purge de toute virilité du passé, leur permettront de suppléer à l’insatisfaction née de leur manque, et l’envie pitoyable qui les ronge.

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2021 6 06 /11 /novembre /2021 16:04

Association improbable de 47 pays dont les 27 pays de l’Union Européenne mais aussi tous les pays des Balkans y compris la Turquie, tous les pays du Caucase (Azerbaïdjan, Arménie, Géorgie), l’Ukraine, la Russie et la Norvège. On ne sait pas pourquoi la Biélorussie n’en est pas membre (rassurons-nous elle est candidate).

Le but de cette alliance entre états dont on ne voit ni les projets communs, ni les intérêts communs, serait « la sécurité démocratique » ! A hurler de rire quand on imagine Poutine, Erdogan ou le chef d’état de l’Azerbaïdjan dans cette pose.  Un petite cagnote de plus de 200 millions d’euros sert à entretenir un secrétariat général, une assemblée de députés de 324 membres et de 324 suppléants et un siège cossu à Strasbourg, et surtout faire fonctionner les perles de cette organisation ubuesque : la Cour européenne des droits de l’homme et un commissariat des Droits de l’Homme. Le coût peut paraître modique pour une organisation internationale ; en termes financiers oui, quoiqu’un sou est un sou ; le désastre est l’abdication de la jurisprudence française, voire la loi française devant les arrêts de la Cour Européenne des Droits de l’homme.

Pourquoi ne dénonçons-nous pas le traité de Londres qui a institué ce « machin » ? Peur de quelques grandes âmes qui se proclament humanistes ? Apathie devant un état de fait existant ? Et pourtant c’est bien la première étape pour que nos autorités judiciaires, législatives et exécutives reprennent la main sur un bien essentiel de la nation : le droit de gérer et contrôler son identité.

 

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2021 4 28 /10 /octobre /2021 11:35
  • Christine Angot nous relate pour la xième fois le viol qu’elle prétend avoir subi de la part de son père ; de l’avoir ressassé n’a pas embelli son écriture. Et un Prix Médicis, un !
  • Clara Dupont-Monod nous fait pleurer sur une fratrie dont un des membres est handicapé ; parfait pour la larmichette, rien à voir avec la littérature. Et un prix Fémina, un !
  • Annie Ernaux déshonore la littérature avec son style qui n’en est pas, ses sujets qui ne sont qu’elle, et ses engagements dans la censure ; et un prix Nobel exigé, un !
Partager cet article
Repost0
27 octobre 2021 3 27 /10 /octobre /2021 18:28

Les tricheurs

  • Les infirmières et aides-soignants et leur taux d’absentéisme supérieur à 10% en 2020 (enquête Fédération hospitalière française);
  • Les professeurs et leur temps de travail annuel réduit à peau de chagrin par les vacances et la maigreur de leurs obligations de service (« Un agrégé, c’est-à-dire le sommet en matière de compétences, c’est quinze heures d’obligation de service par semaine, six mois de l’année. Un certifié, c’est dix-huit heures d’obligation de service par semaine, six mois de l’année. Et un professeur des écoles c’est vingt-quatre heures d’obligation de service par semaine, six mois de l’année » disait officiellement Nicolas Sarkozy) ;
  • Les assistés et leur fraude sur les prestations sociales qui se situe au moins à 15 milliards d’euros par an et atteint plus probablement 45 milliards par an (rapport de l’Assemblée Nationale) ;

Tous ces tricheurs en rajoutent en niant leurs forfaits et en réclamant ou de effectifs supplémentaires (pour faire monter le taux d’absentéisme ou réduire encore plus le temps de travail), ou faire pleurer sur leur pouvoir d’achat. Triste tropisme.

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2021 6 23 /10 /octobre /2021 15:01

Quoiqu’on en dise, France-Inter est en déclin. Que d’autres radios baissent encore plus vite ne peut camoufler le désamour de plus en plus prononcé des français vis-à-vis de ces journalistes qui leur font des leçons, ces humoristes qui se moquent d’eux, et ces colporteurs de fausses nouvelles. Ecoutez donc Thomas Legrand qui traite d’imbécile les climato réalistes ; Patrick Cohen qui traque la fachosphère en ayant oublié ce qu’étaient les chemises brunes et les chemises noires ; Léa Salamé qui croit que le féminisme est une cause et la production de testostérone un handicap ; et Demorand qui ne tarit pas d’éloges sur les érythréens qui fuient leur service militaire, les afghans qui évitent de résister sur place, et les maliens qui abandonnent leur famille. Vivement que l’on fasse cadeau aux classes moyennes des 138 euros de la redevance audiovisuelle qui financent ces organismes intoxiqués à la moraline, au main-stream et au wokisme : que Macron et son sbire vendent presque tout à un oligarque russe ou à un frère musulman du Golfe (On pourrait garder Arte et France Culture à titre d’échantillon de ce que peut faire l’étatisme.).

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2021 4 21 /10 /octobre /2021 12:45

Secte qui refuse la parité dans des grands corps de l’état comme l’éducation nationale, la justice, la médecine.

Société de faussaires qui croit qu’exhumer d’honnêtes comparses du passé les rend géniales : Olympe de Gouges, Berthe Morisot, ou Anna de Noailles.

Pilier de la repentance, de la victimisation, de la compassion, tous sentiments qui relèvent du narcissisme et sont propices à l’inaction.

Parti anti-masculin, anti-viril, anti-testostérone qui a abdiqué l’universalisme au profit d’une conception étriquée de la nature : du Christine Lagarde, du Delphine Ernotte, du Simone de Beauvoir dans le texte.

Corporation qui privilégie l’hystérie, l’invective, le mépris, et prétendent que vilipender ainsi leurs adversaires n’est que la juste revanche des viols qu’elles prétendent avoir subis.

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2021 2 19 /10 /octobre /2021 10:36

Toute cette mélopée de la repentance est indigne. La responsabilité collective n’existe pas et vouloir à tout prix imputer à la France les crimes de policiers, d’un préfet voire d’un ministre est une erreur. Les manœuvres d’historiens comme Stora ou Blanchard qui prétendent reconstruire l’histoire coloniale n’est que l’expression d’une nomenklatura progressiste soucieuse de sa réputation et de sa place ; il est médiocre de s’appuyer sur des sectaires patents. La technique qui consiste à rappeler à la mémoire collective les fautes avérées d’acteurs français et de gommer systématiquement les crimes des algériens est la marque d’un cynisme qui acte la disparition progressive des rapatriés d’Algérie et des harkis, et l’importance électorale croissante des immigrés et fils d’immigrés algériens ; il est honteux de pêcher des voix au prix d’un déni.

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2021 1 18 /10 /octobre /2021 14:07

Il court, il court, le Macron, le Macron d’ la repentance

Il court, il court le Macron, le Macron d’ la larmichette

Il est passé par la célébration, il est passé par la commémoration

Il repassera devant le cercueil, il repassera devant la gerbe,

Il court, il court, le Macron, le Macron du narcissisme

Il court, il court le Macron, le Macron de l’arrogance

Partager cet article
Repost0