Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 avril 2021 4 29 /04 /avril /2021 16:58

Sauver l’hôpital ne peut pas être l’objectif prioritaire d’un état. L’hôpital est un outil dont il faut se préoccuper. Rien de plus. Les médecins sont des techniciens qui n’ont personne à sauver, mais seulement des patients à guérir ou soulager. La transformation de nos soignants en substituts des clergés qui devraient assumer une mission est un blasphème : qu’ils abandonnent cette hubris de vouloir prolonger les vies à tout prix, ajouter quelques mois à des vies précaires, rallonger des souffrances inutiles. Qu’ils arrêtent de croire à leur vocation ; la seule qui est acceptable, et ne se substitue pas à un Dieu créateur, est d’amoindrir les souffrances. L’hôpital qui les héberge n’est pas le temple qui abrite les valeurs d’un humanisme où est sacralisée la vie. L’hôpital n’est pas cet avant-poste d’un scientisme triomphant, ruisselant de machines de plus en plus raffinées, dégoulinant d’analyses de plus en plus superflues, et manquant de la simple empathie envers le malade qui souffre. Alors s’il est nécessaire d’avoir des établissements où l’on suit les malades, où l’on ne les sauve pas mais où ils sont accompagnés dans ma maîtrise de la souffrance, il est inutile d’encombrer ces cathédrales de lits de douleur, de machines, de pontes pontifiant, et d’infirmiers et aides-soignantes qui ne comprennent même pas qu’il doivent être vaccinés.

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2021 6 30 /01 /janvier /2021 11:53

Les chiffres sont têtus : pour 100 habitants, Israël a injecté 54 doses de vaccin, Le Royaume-Uni 13, Les Etats-Unis 9, L’Union Européenne 2. Au sein de l’Union Européenne, la France est à la traine avec 1,89 injection contre 3,82 au Danemark et 2,90 en Espagne. Les cris de matamores de Castex et de Véran sont des tromperies.

Un Trump a été meilleur en mettant des milliards de dollars sur la table pour accélérer le développement des vaccins (Pfizer et Moderna en particulier) quand l’Union Européenne mettait des centaines de millions d’euros ; Boris Johnson et Netanyahou en négociant directement avec les présidents de Pfizer et Astra Zeneca au lieu de laisser Pannier-Runacher gagner quelques sous et mal ficeler les contrats avec les grands laboratoires (c’est la dame qui avait négocié avec brio les achats de masques avant que la besogne soit confiée aux acheteurs de Leclerc et Carrefour).

Et l’histoire n’est pas finie quand Merkel négocie en direct un accord avec Poutine.

Les fait sont têtus nos dirigeants sont imprévoyants, inorganisés, retranchés dans leurs certitudes quand le monde autour d’eux tente de sauver des vies, et de sortir au plus vite de la crise économique.

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2021 2 26 /01 /janvier /2021 16:09

Allons enfants de la COVID

La rébellion est arrivée !

Contre nous de la Macronye

L’étendard piteux brinqueballe

Entendez-vous dans nos téloches

Mugir ces épidémiologues ?

Ils viennent jusque dans nos chambres

Emprisonner toute la famille

 

Aux armes citoyens

Marchons, déconfinons

Chassons, chassons

A la Lanterne

Le Président Macron

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2021 2 12 /01 /janvier /2021 11:47

Hystérie d’une trouille gigantesque.

Hallucination d’un terrorisme d’état qui fait se terrer les citoyens comme des rats.

Hubris d’un corps médical malade de son inefficacité.

Hébétude du quidam coincé entre confinement, couvre-feu, aussweiss.

Hypersatisfaction d’un gouvernement fier de ses masques, ses tests, ses vaccins.

Haine du populo fatigué de l’hygiénisme, sceptique sur les confinements, nostalgique du temps passé.

Horreur des malades intubés condamnés à la mort ou à l’invalidité par les médicastres paranoïaques.

Horrible situation des hospices où les vieux sont condamnés à l’enfermement par des gardes-chiourme en blouse blanche.

Harangues de dirigeants narcissiques absolument époustouflés par la maestria de leur gestion de crise.

Hurlements des infectiologues, virologues, épidémiologues, urgentistes, pour beugler qu’il faut sauver l’hôpital. Pourquoi grands Dieux ?  Sauraient-ils guérir de la Covid ? Hormis envoyer ad patres ou condamner à diverses invalidités, de quoi sauraient-ils se vanter ? L’hôpital une case inutile dans la lutte contre l’épidémie.

Hypodermiques ou intramusculaires : dans le cafouillis étato-fonctionnaire, ils ont réussi à s’emmêler les pinceaux dans la manière d’inoculer le vaccin.

Humeur folâtre des Véran et autres massacreurs qui ne sont pas mis en examen pour tentative d’assassinat par imbécilité, négligence, apathie.

 

Humanisme totalitaire qui fait passer la santé avant la liberté.

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2021 4 07 /01 /janvier /2021 19:33

La débandade des dirigeants l’état s’affirme :

  • ils sont contents parce qu’aujourd’hui ils ont fait vacciner 20 000 personnes : à ce rythme à peu près 7 millions de français seront vaccinés dans un an ;
  • ils font vacciner les vieillards bénéficiant de l’acharnement thérapeutique qui les font survivre dans le gâtisme au sein des EPHAD, et oublient les vieillards qui vivent chez eux ou dans leur famille ; quant aux actifs qui rencontrent beaucoup de monde, on verra plus tard;
  • ils oublient d’utiliser le vaccin d’Oxford-AstraZeneca que les anglais commencent à déployer ; pourquoi ,  parce qu’il n’est pas dans la zone Schengen ou la zone euro ?
  • ils continuent d’interdire les accès à toutes les salles modernes complètement ventilées : la plupart des cinémas et des salles de concert, voire certains théâtres récents ou encore aux musées de toutes façons déserts faute de chinois et d’américains ; le diagnostic de manque d’aération des neurones se confirme ;
  • ils n’ont pas encore dissous la Haute Autorité de Santé, les différents comités Théodule qui encombrent les médias, purgé drastiquement les A.R.S. la Direction de la Santé , l’APHP; ce n’est pas l’hôpital qu’ils protègent c’est l’arthrose de l’hôpital ;

La seule ligne de conduite reste la méfiance pour l’action, la hantise de la prise de risque qui lui est inhérente, la passion pour la protection judiciaire de leurs petites personnes, l’illusion que le verbe par son abondance peut cacher leurs insuffisances.

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2020 4 24 /12 /décembre /2020 17:04

Trois hystéries (la pandémie de la COVID, le terrorisme, le changement climatique) justifient aux yeux de nombre de gouvernements l’assujettissement de populations avilies par la peur de la mort et la crainte de manques dans leur petit confort de consommateur mondialisé. La perfidie des gouvernements en cause est d’utiliser des dangers existants et indubitables pour en magnifier l’importance : le nombre de morts du fait de la COVID qui ne sont pas si nombreux que cela en comparaison du passé, le danger du terrorisme limité à quelques exaltés d’un livre barbare et sans futur, les prétendues courbes extrapolatrices d’un GIEC manipulant de données au mieux confuses. Le bonheur des petits bourgeois, s’ébrouant dans leur village mondial, est de passer sous le joug des contraintes qui leur sont imposées pour parfaire leur joie de mourir en bonne santé, de copuler tous azimuts, d’exsuder leurs bons sentiments.

Insidieusement, hypocritement, toujours pour la protection des « Autres » les régimes évoluent sur la perpétuation de ce cocon de bonheur prévu et édicté par des lois, de décrets, des circulaires. Le décès de la démocratie se déroule sous nos yeux : les privations de liberté, les censures des paroles, les interdictions de travailler sont mises en place non plus seulement pour prévenir avec des mesures proportionnées un danger identifié, mais comme une sorte de mode de vie permanent adapté à la recherche d’une survie minable d’esclaves des peurs entretenues par les idéologues qui sont leurs maîtres : les hygiénistes, les écologistes, les moralistes de la non-violence.

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2020 2 22 /12 /décembre /2020 12:18

Monsieur Thomas Wanecq dirige ce comité théodule (la Haute Autorité de Santé), bien entendu indépendant (de quoi ? du bon sens ?) et a cru bon de disposer de quelques jours de plus pour donner son avis sur le vaccin Pfizer contre la COVID. A quoi lui servent ces quelques jours … à prouver que son organisme existe … que son avis n’est pas calqué sur celui du comité européen qui avait déjà pris du retard par rapport à La Food and Drug Administration américaine ou à son homologue britannique.

Qu’on le pende, ce Thomas Wanecq : il est coupable de mettre en danger la vie de tous ceux qui auraient pu être vaccinés et qui ne le seront pas du fait de son apathie criminelle. A moins qu’il n’agisse en serviteur obséquieux du gouvernement qui s’est tellement mal organisé qu’il est incapable de commencer la campagne de vaccination avant le dimanche 27 décembre ?

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2020 4 19 /11 /novembre /2020 17:45

A quoi sert la constitution ? Balayée par la frousse du COVID, la veulerie des Assemblées, la trahison des membres du Conseil Constitutionnel et du Défenseur des Droits.

Elle prévoyait un article 16 conférant des pouvoirs exceptionnels au chef de l’état en cas de crise mettant en jeu la nation, ou bien un article 36 permettant d’instaurer un état de siège.

Tout cela est balayé par un état d’urgence sanitaire imaginé sans approbation du peuple et avec la bénédiction bienveillante du Conseil constitutionnel. 

Les constituants avaient imaginé dans leur sagesse que l’article 16 ne puisse s’appliquer que pour 30 jours avant réexamen par le parlement, et que l’article 36 ne puisse être autorisé que pour 12 jours. Aux orties ces limitations : l’urgence sanitaire laisse les mains libres au président et à son gouvernement pour quatre mois ; l’opposition qui a voulu proposer une durée plus courte s’est faite huer comme irresponsable.

Le Conseil Constitutionnel devrait être dissous pour incurie puisqu’il n’a trouvé aucune anomalie à tous ces accrocs à la Constitution.

Quant au défenseur de la République qui continue à ratiociner sur le droit d’asile et les droits des minorités mais oublie de rappeler que les droits les plus élémentaires sont massacrés sans retenue, il devrait être traduit en Haute Cour pour abandon de poste.

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2020 3 11 /11 /novembre /2020 10:38

Lundi dernier, sur la radio de service public (disent-ils), l’humouriste (d'après elle) s’est transformée en chamelle : elle a blatéré sur ceux qui ne se confinent pas assez, ne sont pas assez soumis aux prescriptions aussi surprenantes qu’inefficaces du gouvernement, sur les scientifiques qui ne prévoient pas la fin du monde d‘avant, enfin l’ensemble du mauvais peuple, des désobéissants, des faux citoyens, en bref tous ceux qui ont une opinion différente de la pécore. Depuis l’oasis de France-Inter elle a poussé ses cris de percnoptère en déchirant de son bec ceux qui ne proclament pas l’excellence des brancardiers, des aides-soignantes, des caissières enfin tous ceux qu’elle ne rencontre jamais, mais qui ont le privilège de bénéficier de son empathie (celle du vautour pour les denrées qui le nourrissent).

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2020 5 06 /11 /novembre /2020 15:51

Des femmes d’affaires se confient aux soins de leur entraîneur physique pour tenter d’endiguer l’écroulement des chairs. Les propriétaires de chiens ramassent dans les allées les étrons déposés par les délicieux Fifi et autres Pucette. Des vieillards cacochymes s’acharnent à courir en peinant à soulever leurs pieds d’un sol qui veut les engloutir. Il fait beau dans le Parc Monceau et cette foule affairée défile le long des hôtels particuliers camouflés derrières les haies.

Partager cet article
Repost0