Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mai 2021 7 09 /05 /mai /2021 20:18

« Plus la droite durcit, plus elle rétrécit » nous lance Raffarin. Le minus habens du Haut-Poitou, nous a trouvé une de ces maximes qui plongent dans la perplexité les hommes puissants, et affligent les femmes concernées.

Partager cet article
Repost0
9 avril 2021 5 09 /04 /avril /2021 10:53

Rien de surprenant : Erdogan et ses diplomates s'affichent plus cultivés que les féministes. Cris d'orfraie parce qu'Ursula von der Leyen est reléguée sur un canapé. Oui mais c'est normal, elle est considérée comme un premier ministre et non comme un chef d'état à l'instar d'Erdogan et de Michel; le premier ministre anglais passe derrière la reine et la chancelière d'Allemagne derrière son président quelqu'inconnu qu'il soit.

Les protestations de la présidente de la commission témoignent de son ignorance et de son arrogance et viennent confirmer sa médiocrité.

Partager cet article
Repost0
25 mars 2021 4 25 /03 /mars /2021 11:16

Le prodique

Au célèbre « ça ne coûte rien, c’est l’état qui paie " de François Hollande a succédé le « quoi qu’il en coûte » d’Emmanuel Macron. Les deux drogués de la dépense publique sont bien de la même filiation.

 

L’inculte

           « Il n'y a pas de culture française. Il y a une culture            en France. Elle est diverse ». Le Bilboquet de l’Elysée annone le refrain de la confusion entre l’ouverture, l’accueil, l’adaptation, et la sidération devant des borborygmes venus du Maghreb, des hurlements d’outre-atlantique, des manifestations de cultureux snobs vendus aux milliardaires chinois ou arabes, de déjections jetées sur des livres par des malades de la diversité sexo-ethnique.

 

Le traitre

« La colonisation est un crime contre l’humanité » bavasse l’admirateur des gangs qui dirigent l’Algérie d’aujourd’hui. Dans sa frénésie de recueillir des bulletins il en arrive à cracher sur les tombes pour la plus grande rigolade des contempteurs de l’histoire.

 

Le procrastinateur

"En même temps", son slogan, est l'aveu de son incapacité à la décision : décider c'est choisir, c'est privilégier certains objectifs au détriment d'autres. Il veut tout concilier et en arrive à ne rien faire ou plutôt à faire semblant de faire quelque chose.

 

Pic de la Faribole

Toujours "pas de confinement" : pas de déplacement au-delà de 10km, pas de bistrot, de musée ou de commerce « non essentiels » ouverts, pas d’alcool en dehors de chez soi, un masque sur le groin, pas de rassemblement de plus de six personnes. Effectivement ça ressemble à un tunnel dont on verrait bientôt le bout paraît-il.

Une campagne de « vaccinement » qui va s’accélérer : décalquée de la propagation du virus de la COVID, la courbe d’évolution va avoir une allure hyperbolique. A force de le répéter, il pense que cela va devenir vrai.

"L’éducation de nos enfants n’est pas négociable" : sous la pression de médecins atrabilaires et d’enseignants hypocondriaques il est néanmoins urgent de fermer crèches, école, collèges, lycées. Ildoit penser que le pédagogisme a fait de tels ravages qu’il est urgent d’essayer de se passer des profs pour tenter de former nos enfants.

 

Le failli

 

Il s’entête à nous défendre son bilan alors qu’il y a belle lurette qu’il aurait dû le déposer.

L’aveuglement de ses ultimes thuriféraires n’est qualifiable que de soutien abusif : ils sont coupables de tentative d’étouffement de candidats de valeur chez les socialistes et les Républicains.

 

Partager cet article
Repost0
8 mars 2021 1 08 /03 /mars /2021 15:40

Faiseuse d’histoires qui vend avec cynisme et rapacité ses qualités de métisse, de femme, d’épouse et mère d’altesses royales. Il est difficile de ne pas avoir un peu de compassion pour Harry, le mari de cette mégère. Une prestation qui met en lumière que les progrès sociétaux ne font pas disparaître les stéréotypes.

Partager cet article
Repost0
21 février 2021 7 21 /02 /février /2021 09:59

Pédophile connu pour ses chansons puériles et ses mélodies infantiles. A reçu des hommages étranges comme collaborateur du renouveau de la chanson françaises. Pauvres chanteurs qui se reconnaitraient dans cette gonzesse.

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2021 7 17 /01 /janvier /2021 09:18

Il y a déjà dix ans je déplorais sa présence sur les ondes. Le temps a passé, elle s’est drapée dans ses rides, et nous sert toujours sa soupe de préjugés sexistes, de conformismes racialistes, de snobismes libertaires. La féministe bête qu’aurait haïe Bretécher, l’admiratrice de ce mauvais écrivain de Leïla Slimani qu’aurait méprisée Yourcenar, la cougar en panne qui n’est même pas lesbienne. De sa voix sucrailleuse elle balance ses compliments à ses invités complices venus chercher dans ses émissions la confirmation de leur narcissisme.

Une inutilité publique, ne rendant de services qu’à des personnes en mal de reconnaissance.

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2021 6 09 /01 /janvier /2021 15:42

Une des pires dirigeantes que la France ait eu à subir bien que nous que nous n’ayons eu aucun droit dans sa survie comme chancelière de l’Allemagne, mais surtout comme pilier de la Communauté Européenne : cela fait partie des charmes de notre appartenance à ce machin bruxellois.

La mutti a choisi parfois un activisme mal ciblé :

  • élimination du nucléaire dans son pays, sous la pression des Verts, sans concertation avec les pays voisin, avec pour résultat le plus certain la production renforcée d’électricité à partir de lignite ; un des pires combustibles qu’il soit en matière environnementale : destruction des sols dans les gigantesques carrières à ciel ouvert, émission de toutes sortes de cochonneries dont le CO2 mais pas seulement.
  • Accueil de 1 000 000 de turcs en Allemagne (donc en Europe puisque la libre circulation est de règle dans l’espace Schengen), bien entendu sans demander son avis aux autres pays européen ;  la seule motivation était le besoin de main d’œuvre à bas coût pour faire fonctionner la glorieuse industrie germanique avec des prix de revient compétitifs ; faut de procréation chez ses compatriotes, elle a préféré le transfert de population avec en prime le ravissement de tous les progressistes devant la « générosité » allemande.

Mais la plupart du temps, elle est plutôt adepte de l’inaction :

  • Absence incroyable dans le domaine de la lutte contre le terrorisme ; son aide à la France dans ses efforts pour tenter de contenir les bande de jihadistes dans le Sahel relève d’une pingrerie indigne de la richesse allemande et de la pauvreté française ;  vieille recette des anciens  Reichs d’utiliser des supplétifs pour économiser le précieux sang du Heimat ; cette même remarque vaut pour la Syrie ou faute de combattants l’Europe a été éliminée du secteur pourtant essentiel dans la lutte contre l’Islamisme.
  • Inepte foi dans l’Otan qui ne protège plus personne, les US, tant par la voix d’Obama que par celle de Trump, ayant seriné qu’il était de la responsabilité des européens de contribuer sérieusement à leur défense et de ne pas compter éternellement sur le partenaire américain. Elle a tellement peur d’être accusée de restaurer le militarisme prussien quelle préfère abandonner à d’autres la défense des intérêts de son pays.
  • Paresse crasse dans le renforcement de l’Europe quand elle est motivée uniquement par la protection de l’automobile allemande et la trouille de l’inflation ; alors tout est bon pour torpiller tous les projets de développement européen basés sur des budgets européens. Il a fallu la crise du Covid pour que Mutti se résigne à bouger ses fesses. Non, la seule option européenne qui l’intéressait était la préservation du Lebensraum à l’Est, sorte d’espace colonial où l’on pouvait délocaliser les sous-traitants de la glorieuse industrie allemande. Vieux retour du Drang nach Osten.

 

Le plus drôle est que cette femme sans qualités, cette Frau Nein, cette flutiste de Hamelin qui entraîne les enfants européens vers le désastre, bénéficie d’une indulgence ahurissante dans notre pays.

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2021 6 02 /01 /janvier /2021 11:54

Arrivera-t-elle à sauver son chéri de la Lanterne ? Souhait vain, le peuple est vacciné des satisfécits, rodomontades et autres fausses promesses.

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2020 5 25 /12 /décembre /2020 16:12

Diplomate foireux qui tente de faire croire qu’il est l’auteur de l’accord entre Boris Johnson et la Communauté Européenne. Sans Ursula von der Leyen, et Joe Biden, il en aurait été l’assassin.

Avec son invraisemblable méthode de négocier sur l’accessoire en repoussant pendant des années l’essentiel pour la fin a failli provoquer une catastrophe. Ce vieillard, blanchi sous le harnais de dignités qu’il ne méritait pas a l’audace maintenant de faire le don de sa personne à la France. Qu’il fasse le don de son corps à une maison médicalisée de Savoie, et se consacre à la rédaction d’un mémoire sur les thèmes : il n’y a pas que la vieillesse à être un naufrage, ou le grand âge commence si vite, ou encore la beauté du visage cache bien des médiocrités, ou enfin de la difficulté d’apprendre l’anglais quand on n’est pas doué.

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2020 5 25 /12 /décembre /2020 11:43

La pouffe a pris le mors aux dents. Elle interroge, ce matin de Noël, sur France-Inter, « Monsieur de Moulins-Beaufort », ou encore mieux « Eric de Moulins-Beaufort », l’archevêque de Reims, le président de la conférence épiscopale. Bien entendu ça lui aurait arraché la gueule de dire « Monseigneur » ; soit ; mais pourquoi cette adjonction du prénom ... pour mieux faire tomber le Monsieur ...  pour glisser à la limite du tutoiement et ramener son invité au niveau (très bas) de la questionneuse ?

Parce que la nature des questions laisse rêveur sur les préoccupations de la bonne femme : "l’église évolue-t-elle, enfin, sur l’accueil des homosexuels" ; sujet de préoccupation de la camarilla du quatrième arrondissement mais qui aurait dû susciter la seule réponse possible de l’évêque : ils sont pêcheurs et ne doivent pas susciter d’autre commisération que celle due à tous les pêcheurs que nous sommes. Une autre question, fétiche de l’islamo-gauchisme : "allez-vous approfondir le dialogue interreligieux avec l’Islam" ; la seule réponse que n’a pas faite l’évêque, car il ne pouvait publiquement la faire eût été : il s’agit moins de dialoguer avec les sectateurs du Coran que de les ramener à la clarté de l’évangile ; il l’a sous-entendu en insistant sur la différence entre la religion chrétienne qui ne s’abritait mas derrière un chef de guerre et l'Islam dont les représentants sont débordés par les sectat.

Elle ne trouve à faire poser comme question par un « cher zauditeur » que les indignations d’un vieillard, se prétendant pratiquant, à propos des prières de rue de jeunes catholiques et en filigrane du poids de mouvements ultra sur la hiérarchie ; il a fallu que l’évêque rappelle que rien n’était illégal dans ces manifestations autorisées, et qu’il était légitime de ne pas les oublier.

Adoratrice de ses totems, elle est parfaitement incapable de comprendre ce qu’est une religion universelle qui transcende les péripéties du temporel et les différences géographiques.

Partager cet article
Repost0