Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mai 2019 6 25 /05 /mai /2019 11:08

Il devient de plus en plus clair que la liberté de la presse en France ne coïncide plus avec la liberté d’expression. Une immense majorité de journalistes nous bombarde de fausses nouvelles et en même temps nous délivre des injonctions permanentes sur ce que nous devons penser.

 

Les fausses nouvelles, les faiques niouzes comme elles sont appelées dans leur jargon, concernent surtout l’écologie et le sociétal  :  dans une attitude parfaitement anti scientifique ils prétendent nous faire avaler que des corrélations valent lien de causalité. Les statistiques basées sur des coïncidences plus ou moins fortuites prétendent nous montrer que des sciences plus que molles peuvent établir des lois.

 

La convenance envahit toutes leurs formes d’expression. Des homélies retentissent en permanence pour nous prêcher l’antiracisme, l’antisexisme, l’antinationalisme, l'antixénophobie, l'anti tout et n'importe quoi pourvu que s'étale la compassion, la pleurnicherie, la précaution. Toute cette logorhée, sans aucune transcendance, se nourrit uniquement d’une épouvantable adoration du moi,  qu’ils veulent bien étendre aux « autres ». Pitoyable humanisme qui n‘est qu’un transfert d’égoïsme.

 

Heureusement la fin du journalisme, arrive à grands pas; comme les carabiniers, ils sont en retard sur tout ce qui se passe dans le monde, ils sont dépassés par les réalités scientifiques et économiques. Ils ne sont pas les « happy few » qui croient distiller les informations qu’ils ont choisies, mais les « has been » qui ne comprennent plus rien à un monde trop complexe pour eux.

Partager cet article

Repost0

commentaires