Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mars 2020 1 09 /03 /mars /2020 09:47

Erdogan commet des actes de guerre : occupation de territoires syriens par peur des kurdes ses concitoyens et ses voisins; envoi de milices ex-djihadistes en Lybie afin de se saisir d’un atout dans une région pétrolifère ; refoulement vers l’Europe de migrants séjournant sur son sol (africains du Sahel, afghans, syriens) pour y introduire des germes de déstabilisation. Seuls Poutine et Assad lui résistent encore ; les Etats-Unis se sont privés de tout moyen d’intervention (au moins pour l’instant) ; Israël est l’allié objectif de la Turquie et de ses rêves qu’ils soient panturcs ou post-ottomans, qu’i considère en tout état de cause comme des offensives contre les arabes; l’Otan se réfugie peureusement dans l’inaction malgré les violations du pacte atlantique par les autorités turques; quant à l’Europe, dans son refus farouche de toute politique de puissance, elle préfère payer rançon pour calmer le proto-dictateur d’Ankara, et se répandre en propos insignifiants et larmoyants contre le boucher de Damas.

Le symbole parfait de la procrastination est le survol (de loin, avec beaucoup de hauteur) par les autorités européennes de la zone de rassemblement des immigrants utilisés comme une arme par Erdogan à la frontière gréco-turque, pendant que douaniers et force de police grecques tentent tant bien que mal d’éviter la submersion de leur pays.

Les gens meurent dans Idlib. Les turcs, reprenant leur vieille stratégie du XXème siècle, virent des peuples de leur territoire. Pendant ce temps, les occidentaux font le compte des quelques personnes mortes du coronavirus, et privent d’air la vie économique. 

Partager cet article

Repost0

commentaires